Heino Eller, compositeur et pédagogue.

Heino Eller est un compositeur et pédagogue estonien, né le 7 mars 1887 à Tartu (Estonie), mort le 16 juin 1970 à Tallinn (Estonie).


Heino Eller prend d’abord des leçons privées de théorie musicale et de violon (instrument qu’il pratique dans des formations instrumentales diverses et en soliste), avant de suivre au Conservatoire de Saint-Pétersbourg (Russie) en 1907-1908 puis de 1913 à 1915 et enfin en 1919-1920, des études de violon, de piano, de composition et de théorie musicale. Cette formation sera interrompue par des études de droit et par son engagement dans l’armée russe durant la Première Guerre mondiale. Diplômé en 1920, il enseigne dès cette année la composition et la théorie musicale à la Haute École de musique de Tartu (Tartu Kõrgem Muusikakool), jusqu’en 1940. Là, il est à l’origine d’un groupe (au sens “Groupe des Six” en France ou “Groupe des Cinq” en Russie) dénommé “École de composition de Tartu”, dont est issu notamment son compatriote Eduard Tubin. Puis, de 1940 jusqu’à sa mort en 1970, Eller est professeur de composition au Conservatoire de Tallinn (actuelle Académie estonienne de musique et de théâtre – “Eesti Muusika- ja Teatriakadeemia”) ; il y aura entre autres comme élèves Arvo Pärt et Lepo Sumera.

Ayant traversé une bonne partie du xxe siècle, sa musique, restée tonale, est notamment influencée par l’impressionnisme, l’expressionnisme et, pour citer quelques compositeurs, par Frédéric Chopin, Edvard Grieg et Jean Sibelius, sans omettre un certain “nationalisme”. Son catalogue1 comprend de nombreuses pièces pour piano (dont quatre sonates), de la musique de chambre (dont cinq quatuors à cordes) et des œuvres pour orchestre (dont un concerto pour violon, trois symphonies et des poèmes symphoniques). Notons qu’il s’agit presque exclusivement de musique instrumentale, en dehors de quelques rares pièces pour voix soliste ou chœurs (une dizaine en tout).

Eller, entier postal, Russie.

Heino Eller est inhumé au cimetière boisé de Tallinn.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.