Gheorghe Lazăr, savant et pédagogue.

Gheorghe Lazăr, né le 5 juin 1779 à Avrig et mort le 17 septembre 1821 dans la même ville, est l’une des grandes figures de la renaissance culturelle roumaine, savant et pédagogue roumain transylvain, fondateur de  l’enseignement en langue roumaine dans les territoires roumanophones de l’empire d’Autriche et de Valachie.


Gheorghe Lazăr étudia la théologie, l’histoire et la philosophie à Sibiu, puis à Cluj et enfin à Vienne.

Il fut le premier enseignant à utiliser la langue nationale dans l’éducation au lieu de la langue grecque, notamment au sein du Collège national Saint Sava dans lequel il a travaillé et qui a été l’une des premières institutions académiques de la Valachie à utiliser la langue roumaine dans  l’enseignement. Il fut créé, en 1818, dans le cadre de l’Académie princière de Bucarest, dans les bâtiments du monastère de Saint-Sava, devenu de nos jours le site de l’université de Bucarest.

En 1821, le sultan de l’Empire ottoman, interdit les écoles de langue grecque et autorise le développement des écoles de langue roumaine. C’est au

professeur et ingénieur Gheorghe Lazăr que l’on doit cette création dans le cadre de l’organisation de l’administration scolaire en Roumanie dont il était responsable. Gheorghe Lazăr fut aidé dans cette organisation de

l’enseignement en langue roumaine par plusieurs personnalités intellectuelles telles que Petrache Poenaru, Ion Heliade Rădulescu et Eufrosin Poteca.

La même année, se sentant malade, il s’en retourne dans sa ville natale d’Avrig, dont le maire était son propre frère. Gheorghe Lazăr y meurt le 17 septembre 1821.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.