Gevorg Bashinjaghian, peintre.

Gevorg Bashinjaghian ( arménien : Геворг Башинжагьян ; 16 septembre [ OS 28 septembre] 1857 – 4 octobre 1925) était un peintre arménien qui a eu une influence significative sur la peinture de paysage arménienne.


Bashinjaghian est né le 16 septembre 1857 dans une petite ville de Sighnaghi dans la province géorgienne orientale de Kakheti, qui faisait alors partie de l ‘ Empire russe. Son père, Zakar, est décédé en 1872 lors d’un voyage en Perse, alors qu’il avait 15 ans. Après avoir terminé l’école locale, il a été admis à l’école des arts. En 1878, Bashinjaghian s’installe dans la capitale russe, Saint-Pétersbourg, où il devient étudiant à l’ Académie impériale des arts un an plus tard. Mikhail Clodt était l’un de ses professeurs. Il est diplômé de l’Académie en 1883, remportant également une médaille d’argent pour son Birch Grove.

Il retourna dans sa ville natale Sighnaghi la même année et commença bientôt à voyager à travers le Caucase : lac Sevan, Erevan, Ashtarak et la sainte capitale de l ‘ Église arménienne – Ejmiatsin, Géorgie et le Caucase du Nord, ce qui poussa l’artiste à faire une rangée de toile des paysages locaux. Au cours de l’année suivante, Bashinjaghian a visité l’Italie et la Suisse, où il a découvert l’art européen classique et a également vu les Alpes. Il a écrit plus tard que “les Alpes sont belles, mais elles ne peuvent pas gagner votre cœur si vous avez vu le Caucase”.

Il rentre en Russie et s’installe à Tiflis , la plus grande ville du Caucase et le centre culturel des Arméniens de Russie. Dans les années 1890,  Bashinjaghian a eu des expositions à Moscou, Odessa Saint-Pétersbourg et Novotcherkassk. En 1897, il réalise une série de peintures à l’huile d’ Ani, la capitale arménienne médiévale aux mille églises. De 1899 à 1901, Bashinjaghian a vécu à Paris avec sa femme Ashkhen Katanian et leurs trois enfants. En France, il fait un voyage à travers le pays et réalise plus de 30 tableaux. En 1923, Bashinjaghian est devenu membre de la Société des artistes arméniens.

Bashinjaghian est décédé le 4 octobre 1925 à Tiflis et a été enterré à côté de la tombe de Sayat-Nova dans l’arrière-cour de la cathédrale Saint-Georges.

Des expositions des œuvres de Bashinjaghian ont eu lieu à Erevan, Moscou, Saint-Pétersbourg et Riga, dont beaucoup en 1957-1958, en mémoire du 100e anniversaire de sa naissance.

Les œuvres les plus connues de Bashinjaghian incluent Birch Grove (1883), Alazani Valley (1902), Ararat (1912). Tous se trouvent à la Galerie nationale d’Arménie à Erevan. Ses autres œuvres se trouvent au Musée d’art de Géorgie, au Musée d’art oriental (Moscou) et à la Galerie Tretiakov à Moscou.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :