Garcilaso de la Vega, poète.

Garcilaso de la Vega, né à Tolède en 1501 ou 1503 et mort à Nice le 14  octobre 1536, est un poète et un militaire du Siècle d’or espagnol, considéré comme un des auteurs majeurs de la littérature espagnole.


Garcilaso de la Vega descendait du côté paternel de Íñigo López de Mendoza, marquis de Santillana et du côté maternel de Fernán Pérez de Guzmán. Il nait à Tolède en 1503 selon les sources. Il apprend le grec, le latin, l’italien, le français, la musique et l’escrime.

Il entre en 1520 au service de Charles Quint comme membre de la garde royale et participe à la « guerre des communautés ». Il prend ainsi part à la Bataille de Pavie (1525), aux sièges de Vienne (1529) et de Tunis (1535).

Nommé membre de l’Ordre de Santiago et se bat contre les Français à Fuenterrabía. À son retour à Tolède, il épouse 1525 Elena de Zúñiga, dame de compagnie de doña Leonor, sœur de Charles Quint. Il écrit alors ses premiers poèmes.

Il est blessé en octobre 1536 lors d’un assaut contre la forteresse du Muy, près de Fréjus, et meurt peu de jours après à Nice où il avait été transporté.

Garcilaso de la Vega était l’ami et le disciple de Juan Boscán. Il imite ainsi Pétrarque et Virgile et introduit en Espagne le goût italien. On lui doit trente-huit sonnets, deux élégies, une épître, trois églogues et cinq chansons. Ses œuvres ont été publiées à Venise (1553) et à Madrid (1765 et 1788).

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.