Friedrich von Amerling, portraitiste.

Friedrich von Amerling (14 avril 1803 – 14 janvier 1887) était un portraitiste austro-hongrois à la cour de Franz Josef . Il est né à Vienne et a été peintre de la cour entre 1835 et 1880. Avec Ferdinand Georg Waldmüller, il est l’un des peintres autrichiens les plus remarquables du XIXe siècle.


Il était le fils des orfèvres et orfèvres Franz Amerling et Theresia Kargl. Il étudie de 1815 à 1824 à l’académie des arts de Vienne, avant de se rendre à Prague où il étudie à l’académie jusqu’en 1826. Il passe 1827 et 1828 à Londres, où il est influencé par le portraitiste Thomas Lawrence . D’autres voyages l’ont conduit à Paris, où il a étudié avec Horace Vernet, et à Rome; il retourna ensuite à Vienne, où, après 1828, il travailla pour la cour autrichienne, l’aristocratie et la classe moyenne. Il reçoit le prix Reichel de l’académie de Vienne en 1829.

Amerling voyage beaucoup de temps passé: en 1836 et 1838 à l’ Italie , 1838 aux Pays – Bas , 1839 à Munich , 1840-1843 à Rome, 1882 en Espagne, 1883 en Angleterre, 1884 en Grèce , 1885 en Scandinavie jusqu’à la Norvège du Cap Nord et 1886 en Égypte et en Palestine . Il s’est marié quatre fois : à Antonie Kaltenthaler de 1832 jusqu’à sa mort en 1843; de 1844-1845 à Katharina Heissler (se terminant par un divorce) ; de 1857 jusqu’à sa mort en 1880 avec Emilie Heinrich; et enfin à Maria Nemetschke de 1881 jusqu’à sa mort.

En 1878, Amerling fut élevé à la noblesse et s’appelait Friedrich Ritter von Amerling. En tant que l’un des artistes les plus remarquables de Vienne, il a reçu chez lui de nombreux hommes de lettres et musiciens importants (comme Franz Liszt ). En 1858, il acquit le château de Gumpendorf à Vienne et l’équipa à son goût de précieux trésors artistiques. Le bâtiment s’appelait donc, dans la langue vernaculaire, Amerlingschloessl .

Oeuvre d’Amerling, entier postal, Tchéquie.

Outre de nombreux autres honneurs, il reçut l’Orden der Eisernen Krone en 1879. À sa mort en 1887, une rue de Vienne fut désignée Amerlingstrasse en son nom. Il a été enterré dans le cimetière central de Vienne, où il est commémoré avec un monument conçu par Johannes Benk . Le même artiste a également créé le monument Amerling dans le parc de la ville viennoise, dédié en 1902.

En 1948, la poste autrichienne a émis un timbre spécial sur le 60e anniversaire de la mort de Friedrich von Amerling. Le 3 mars 2008, l’Österreichische Post a émis un autre timbre Amerling. Cette fois, il faisait partie d’une série commémorant le musée du Liechtenstein à Vienne et mettant en vedette la princesse Marie Franziska du Liechtenstein.

Amerling a créé plus de 1000 œuvres, principalement des portraits. Il était le portraitiste le plus populaire de la haute aristocratie et de la grande classe moyenne de

la période Biedermeier . Les années 1830 à 1850 représentent le point culminant de son œuvre. Son style a des points de similitude avec celui d’ Ingres , combinant la clarté du contour avec une coloration riche. Le travail d’Amerling a été exposé à Vienne en 2003. La plupart de son travail reste en Autriche .

Voir aussi ce diaporama :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.