František Ondříček, violoniste et compositeur.

František Ondříček (né le 29 avril 1857 à Prague – décédé le 12 avril 1922 à Milan) est un violoniste et compositeur tchécoslovaque.


František Ondříček est né dans une petite maison dans le quartier de Nový Svět, à Prague. Il est le fils du violoniste et chef d’orchestre Jan Ondříček. Il a étudié avec Antonín Bennewitz au Conservatoire de Prague. Il a ensuite été pris en charge par Henryk Wieniawski pendant deux ans pour étudier au Conservatoire de Paris, où il a partagé le premier prix avec Achille Rivarde en 1879.

Il a été le soliste lors de la création du Concerto pour violon Op. 53 de Dvořák, à Prague le 14 octobre 1883, et joué à nouveau à Vienne le 2 décembre. À la fin des années 1880, il s’est fixé à Vienne, où il a enseigné. Il a également publié un traité sur la technique du violon en 1909.

Après la Première Guerre mondiale, Ondříček est retourné à Prague, où il a dirigé la classe de violon supérieur au Conservatoire de Prague. Parmi ses étudiants notables, on trouve le compositeur Karl Navrátil.

Il est mort à Milan.

En plus d’être un violoniste très apprécié, Ondříček était aussi un compositeur. Ses œuvres comprennent un ensemble de Danses bohémiennes Op. 3 pour violon et piano composé en 1883, une Rhapsodie bohémienne Op. 21 pour violon et piano de 1906, et un Quatuor à cordes op. 22 de 1907. Il a également laissé des cadences pour plusieurs concertos pour violon, y compris ceux de Mozart et de Brahms.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.