Frans Emil Sillanpää, écrivain, romancier et nouvelliste.

Frans Emil Sillanpää (né le 16 septembre 1888 à Hämeenkyrö, Finlande – mort le 3 juin 1964 à Helsinki) est un écrivain finlandais, romancier et nouvelliste, adepte du néo-réalisme psychologique. Ses principaux romans, Sainte Misère (1919) et Silja ou Une brève destinée (1931), évoquent la guerre civile finlandaise.


F. E. Sillanpää est le fils de petits fermiers de l’ouest de la Finlande. Après avoir accompli son cursus scolaire au lycée de Tampere, il commence des études de biologie à l’université d’Helsinki en 1908, études qu’il abandonnera en 1913 pour rédiger des articles dans le journal Uusi suometar. Il écrit son premier roman La Vie et le Soleil en 1916.

Sillanpää a écrit une vingtaine de romans ou recueils de nouvelles dont un tiers a été traduit en français. Ses personnages sont issus du petit peuple de la Finlande rurale : servantes, métayers ou petits propriétaires. Ils subissent leur destin, souvent une lente déchéance, avec une résignation passive ou une indifférence sereine. La vie et une nature évoquées de façon lyrique leur offriront quelques périodes de rémission et de bref bonheur.

Un de ses poèmes, écrit en 1939, a été mis en musique en 1940 pour constituer un chant patriotique, Le Chant de marche de Sillanpää (Sillanpään marssilaulu).

Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1939.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.