François-Auguste Gevaert, compositeur.

François-Auguste Gevaert est un compositeur et théoricien de la musique belge, né le 31 juillet 1828 à Huysse (Kruisem), près d’Audenarde, et mort le 24 décembre 1908 à Bruxelles.


Son père était boulanger et il prévoyait d’exercer la même profession. Sur des conseils avisés, il a été autorisé à étudier la musique.

Il intégra en 1841 le conservatoire de Gand, où il a suivi les cours de Sommere et de Martin-Joseph Mengal. Il fut alors nommé organiste de l’église jésuite.

Ses compositions ont bientôt attiré l’attention, et il a gagné un voyage de deux ans lors d’un prix. Ce voyage a été retardé, le temps de produire son premier opéra.

Il a commencé son voyage en 1849. Après un court séjour à Paris, il se rendit en Espagne puis en Italie. Plusieurs de ses compositions importantes furent produites à Paris, et en 1867, il a succédé à Ludovic Halévy au poste de « maître de chœur » de l’Académie de musique de Paris. En 1871, il fut nommé à la direction du Conservatoire royal de Bruxelles. Il a été également maître de chapelle de S.M. le Roi des Belges.

Bien qu’il ait réussi à devenir un compositeur accompli, il eut plus de succès en tant que professeur, historien, auteur et conférencier sur la musique.

Ses nombreux travaux incluent le célèbre Nouveau traité d’instrumentation, un cours d’orchestration, un traité d’harmonie et un Vademecum pour les organistes.

Ses compositions comptent entre autres une douzaine d’opéras environ (Quentin Durward, Le Capitaine Henriot, etc.), des cantates, des chansons.

Gevaert, carte maximum, Belgique, 1979.

Cependant, sa principale œuvre est son apport à l’enseignement de la musique.

Il est inhumé au cimetière de Bruxelles à Evere.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.