Ferrante Gonzaga, noble.

Ferrante ou Ferdinando Gonzaga, premier marquis de Castiglione (28 juillet 1544 – 13 février 1586) était un noble et condottiero italien.


Né à Castel Goffredo, il était le deuxième fils d’ Aloisio Gonzaga et de Caterina Anguissola. À la mort de son père, il hérita du fief de Castiglione et le 20 mars 1559 en fut investi par Ferdinand Ier par l’ intermédiaire du nonce Alessandro Pomello, dans un document impérial qui investit également Orazio de Solferino et Alfonso de Castel Goffredo. Dans la même année Ferrante est allé en Espagne, où il a passé plusieurs années de sa vie, pour accomplir son éducation. En 1561, il revient à Castiglione. En 1565, il était à Vienne pour plaider auprès de l’empereur au sujet des possessions Gonzaga à Monferrato.

En 1566, il était de retour en Espagne, où il tomba amoureux de dame Marta Tana di Santena de Chieri, fille du baron Baldassare et d’Anna Della Rovere et le 15 novembre il l’épousa avant de retourner à Castiglione avec elle. Ils eurent huit enfants, dont le premier, Luigi, naquit le 9 mars 1568. Il revint en Espagne en 1570 pour la guerre contre les Maures à Grenade et y resta jusqu’en 1571, date à laquelle Maximilien II le nomma marquis, et il prêt à agrandir sa résidence. En 1577, pour éviter la peste qui infectait Castiglione, lui et sa famille se rendirent à Monferrato, où une crise de goutte l’oblige à passer de longues périodes sous traitement médical. En 1579, il était à Venise pour régler une question sur les frontières entre les deux États.

En décembre, lui et sa femme quittèrent Castiglione pour Casale Monferrato , où il avait été nommé gouverneur du marquisat de Monferrato par le duc Guglielmo, ce qui comprenait la tâche difficile de renforcer militairement la ville contre ses propres sujets, qui considéraient les Gonzagas comme des usurpateurs. De 1582 à 1584, il séjourne en Espagne et au Portugal alors que sa santé se détériore. En 1584, il retourna finalement dans ses terres, tandis que son fils aîné Luigi se retira au monastère de Santa Maria in Castiglione delle Stiviere, renonçant au marquisat en 1585 en faveur de son frère Rodolfo. Ferrante est mort à Milan et son corps a été amené au monastère de San Pietro in Castiglione dans la soirée du 15 février, avant d’être enterré selon ses souhaits dans le caveau de la famille Gonzaga à San Francesco, Mantoue le 17 février.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.