Ferdinand Hanusch, homme d’état.

Ferdinand Hanusch (né le 9 novembre 1866 à Oberdorf près de Wigstadtl, en Silésie autrichienne ; † 28 septembre 1923 à Vienne ) était un homme politique social-démocrate, fondateur de la Chambre du travail et un contributeur clé à la politique sociale autrichienne dans la Première République.


Ferdinand Hanusch a grandi avec ses trois frères avec sa mère; son père est mort peu de temps après sa naissance. Son enfance a été marquée par les épreuves et la misère des tisserands en Silésie. Hanusch a travaillé comme ouvrier non qualifié sur les métiers à tisser mécaniques dans une usine de ruban. Après des années de roulage , au cours desquelles il a été ramassé et ramené à plusieurs reprises en Silésie, il a trouvé du travail dans une fabrique de soie de sa ville natale.

À l’âge de 25 ans, il était activement impliqué dans le mouvement ouvrier . En 1897, il devient secrétaire du syndicat et du parti à Sternberg , alors centre de l’industrie textile en Moravie du Nord. Après avoir été amené à Vienne en 1903 et il a été élu l’un des présidents de la Commission du Reich des syndicats libres, il est devenu social-démocrate en 1907 à l’âge de 41 ans et était membre du Reichsrat jusqu’à la fin de l’ Autriche -Monarchie hongroise . En 1908, Hanusch rejoignit l’ Association des francs – maçons . Dans sa boîte, Lessing aux trois anneaux , il s’habillait entre autres. le bureau de maître de loge et est devenu un grand fonctionnaire du Viennois Grande Loge élue.

À partir du 21 octobre 1918, il était membre de l’ Assemblée nationale provisoire pour l’Autriche allemande . Le 16 février 1919, il a été élu à l’ Assemblée nationale constituante lors des premières élections au cours desquelles les femmes avaient également le droit de vote.

Du 30 octobre 1918 au 22 octobre 1920 pour Hanusch a été élu par les gouvernements des États de l’Assemblée nationale Renner I , Renner II , Renner III et Mayr I Secrétaire (= ministre) de la protection sociale et de la gestion sociale en 1919 . A ce titre, il soumit à l’Assemblée nationale la loi sur la Chambre du travail adoptée par celle-ci le 26 février 1920. De nombreuses autres réalisations sociales et réglementations pour la protection des intérêts des travailleurs sont liées à son travail.

Hanusch, toujours l’un des présidents du syndicat, est devenu le premier directeur de la Chambre du travail de Vienne en 1921 après le départ des sociaux-démocrates du gouvernement le 22 octobre 1920. De 1920 à 1923, il fut membre du Conseil national du SDAP .

Hanusch est décédé en 1923. Sa tombe honorifique se trouve à Vienne dans le bosquet des urnes de la caserne des pompiers de Simmering (Département MR, Groupe 45, Grave No. 1G).

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.