Ester Šimerová-Martinčeková, peintre.

Ester Šimerová-Martinčeková (* 23 janvier 1909 , Bratislava – † 7 août 2005 , Liptovský Mikuláš ) était une peintre slovaque de renommée mondiale, artiste et scénographe, représentante de la modernité. Elle était souvent appelée la première dame de la peinture slovaque.


Pendant la Première Guerre mondiale, elle fréquente une école évangélique, puis un lycée. Dans les dernières années de ses études secondaires, elle a fréquenté l’école de peinture Gustav Mallý en privé. Après l’obtention de son diplôme, elle part pour Paris , où elle étudie la peinture dans deux académies, dont l’ Académie Julian , mais aussi à l’école privée d’Alexandra Exter.

Déjà dans la seule année 1931, elle expose à Prague. Là, elle est devenue membre du département artistique d’Umělecká beseda. En 1932 , elle épousa le professeur Dr. František Šimer et a vécu avec lui à Bratislava. Après la désintégration de la première République tchécoslovaque, elle et son mari partent pour le protectorat de Bohême et de Moravie et s’installent à Pilsen.

Lors de l’assassinat de Heydrich, son mari, en tant que primaire à l’hôpital, a caché des parachutistes tchécoslovaques venus d’ Angleterre . Après sa trahison, la Gestapo l’a arrêté, emprisonné et exécuté. En 1947, elle se remarie. Après le rétablissement de la république commune, en 1945 , elle retourne en Slovaquie et est élue présidente du Bloc des artistes slovaques. L’avocat Martin Martinček est devenu son mari, à l’époque président du bureau de la présidence du SNR, plus tard un éminent photographe slovaque. Pendant la dictature communiste, en 1952, dans le cadre de l’action B, elle a été expulsée de force avec son mari (Martin Martinček, qu’ils appelaient un « nationaliste bourgeois ») de Bratislava, vers un village près de Liptovský Mikuláš, où ils ont ensuite déménagé et y ont vécu jusqu’à leur mort. En 1966, elle a reçu le titre d’ Artiste Mérite. Elle a exposé dans plusieurs galeries au pays et à l’étranger et est titulaire de nombreux prix et distinctions. En plus de la peinture, elle a également conçu des costumes de théâtre pour la Nouvelle Scène à Bratislava.

Ester Šimerová-Martinčeková est la seule artiste slovaque à s’être inspirée de l’école parisienne et revient souvent à Paris.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.