Erroll Garner, pianiste de jazz.

Erroll Louis Garner, né le 15 juin 1921 à Pittsburgh et mort le 2 janvier 1977 à Los Angeles, est un pianiste de jazz américain, dont le style mélodique et rythmique typique lui valut une grande popularité, ainsi que l’admiration de ses maîtres.



Né à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 15 juin 1921, Erroll commence à jouer du piano à l’âge de trois ans. Autodidacte, il joue tout d’abord dans l’ombre de son frère Linton, lui aussi pianiste, puis il débarque à New York en 1944, où il enregistre son premier disque, sur lequel on trouve notamment Boogie woogie boogie, un Boogie-woogie plutôt original (en mineur, avec une grille harmonique inhabituellement riche). Il travaille un temps avec le bassiste Slam Stewart — il se sert du morceau Play Fiddle Play pour composer son fameux Play Piano Play —, ainsi que son trio habituel : Eddie Calhoun, son ami d’enfance contrebassiste, et le batteur Fats Heard.

Il enregistre en février 1947 un disque avec Charlie Parker, sur lequel il adapte son style au bebop, abandonnant la main gauche qui marque tous les temps.

Son premier grand succès est son interprétation de Laura enregistrée en janvier 1951. Il s’écoule plus d’un-demi million d’exemplaires de ce disque.

Erroll Garner est un pianiste autodidacte qui prétend n’avoir jamais appris à lire les partitions. Il mémorise tout ce qu’il compose et joue à l’oreille. Son oreille, sa technique et sa dextérité lui permettent de faire une carrière internationale. Il est fameux pour son swing très personnel, mais le morceau lui ayant valu le statut de star du jazz est Misty, composé en 1954 et devenu un grand standard repris par des centaines d’interprètes dans le monde. Son disque le plus célèbre est Concert By The Sea, enregistré à Carmel en Californie en 1955.

Erroll Garner est un homme simple qui, outre le piano, aime bien plaisanter et cuisiner. Il joue toujours le siège de piano remonté au maximum, ou bien, si ce n’est pas suffisant, assis sur des annuaires de la ville de New York, avec pour conséquence une position des mains sur le clavier très verticale. Durant les dernières années de sa vie, il habite un appartement situé au-dessus du Carnegie Hall de New York.

Il continue de tourner en Europe, au Japon et en Australie de 1971 à 1974, participant en plus de ses concerts à plusieurs émissions de télévision.

Il fut propriétaire, avenue François-Godin au Touquet-Paris-Plage de la villa Misty, du nom du morceau instrumental qu’il composa en 1954, à l’origine de la chanson Misty.

À partir de 1974, atteint d’un cancer des poumons, il ne se produit plus sur scène. Il meurt des suites de sa maladie le 2 janvier 1977 à Los Angeles, à seulement 55 ans. Il est enterré à Pittsburgh, au cimetière d’Homewood.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.