Château du clos de Vougeot.

Le château du clos de Vougeot ou château du clos Vougeot est un château des XIIe siècle et XVIe siècle, de style art cistercien et Renaissance, du vignoble de Bourgogne, au milieu du prestigieux clos-vougeot à Vougeot, sur la route des Grands Crus reliant Dijon et Beaune en Côte-d’Or en Bourgogne-Franche-Comté. Le château est classé aux monuments historiques depuis 1949, et ouvert à la visite pour son musée du vin. Classé Site remarquable du goût, il est un haut lieu bourguignon d’événements, et de promotion de la gastronomie traditionnelle bourguignonne et des vins de Bourgogne par la confrérie des chevaliers du Tastevin. En 2006 les Climats de Bourgogne sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture).

Au XIIe siècle, les moines de l’importante abbaye de Cîteaux du XIe siècle (siège fondateur de l’ordre cistercien dans tout l’Occident chrétien, à 12 km au sud-est de Vougeot), deviennent propriétaires du Clos-Vougeot grâce à des donations de charité de la noblesse bourguignonne, et par des achats faits par l’abbaye entre 1109 et 1115. Ils y plantent, cultivent et développent à travers les siècles, ce prestigieux vignoble, ainsi que de nombreux autres vignobles du vignoble de Bourgogne. Un mur de 3 km entoure le clos.

Ils construisent cette grange monastique avec cette importante cuverie de 1475 / 1478 en forme de cloître (une des plus importantes de Bourgogne avec le pressoir des ducs de Bourgogne du XVe siècle), et quatre remarquables pressoirs à vin à cabestan monumentaux, en bois de chêne, d’une capacité de quatre tonnes de raisin par pressoir, ainsi que le grand cellier de 1170 d’une capacité de 2000 pièces de vins (fûts de 228 litres). Au-dessus du cellier, ils édifient un vaste dortoir pour les moines convers viticulteurs du domaine, dans le grenier, sous une charpente monumentale, avec à l’origine une toiture en laves de Bourgogne.

Carte maximum, Vougeot, 17/11/1951.

En 1551, Dom Jean XI Loisier, 48e abbé de l’abbaye de Cîteaux, fait ajouter aux bâtiments viticoles existants, un logis seigneurial / manoir Renaissance, inspirée du palais royal du Louvre du roi Henri II, à titre de résidence de prestige, avec le château de Gilly-lès-Cîteaux voisin, des abbés de Cîteaux.

Suite à la Révolution française, l’abbaye de Cîteaux et ses 13 000 hectares de domaines, acquis à travers les siècles avec le Clos-Vougeot, sont confisqués le 13 février 1790, à titre de biens nationaux.

Clos de Vougeot, épreuve d’artiste signée par P. Gandon.

Le domaine est vendu au plus offrant et passe par de nombreux propriétaires privés, puis il est laissé à l’abandon pendant une grande partie du XIXe siècle, jusqu’en 1889 où il est acquis par Léonce Bocquet, un richissime propriétaire viticole et négociant en vin, qui le fait restaurer à grands frais. Il fait redécorer les salles du premier étage et leurs remarquables cheminées, en style Renaissance (salles ouvertes exceptionnellement au public, aux journées européennes du patrimoine et autres salon Livres en Vignes…).

En 1920, le château et le Clos-Vougeot sont rachetés par Étienne Camuzet, député de Côte-d’Or, maire et important propriétaire viticole de Vosne-Romanée, qui conserve le clos et vend le château le 29 novembre 1944 à la société civile des Amis du Château du Clos de Vougeot, qui accorde aux membres dirigeants de la Confrérie des chevaliers du Tastevin, créée en 1934, un bail de 99 ans.

Depuis cette date, le château du Clos-Vougeot, au milieu de 50 hectares de vignes, est un des hauts lieux de la promotion internationale des vins de Bourgogne et de gastronomie bourguignonne, animé par la confrérie des chevaliers du Tastevin qui ne possède aucune vigne. Le vignoble du clos est partagé par plus de 80 propriétaires, avec pour prestigieux voisins, les grands crus Musigny, les Échezeaux, la Romanée-conti du domaine de la Romanée-Conti, Morey-saint-denis, ou le Chambertin…, du vignoble de la côte de Nuits. En 2006 les Climats de Bourgogne sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture).

Source : Wikipédia.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.