Charles Brisbane, officier de marine.

Sir Charles Brisbane (1770 – décembre 1829) était un officier de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre d’indépendance américaine , et avec distinction sous Lords Hood et Nelson.

Il participe en 1796 à la capitulation de la baie de Saldanha, à la prise de la frégate espagnole Pomona au large de La Havane à Cuba en 1806, puis en 1807 commande à la prise de l’île de Curaçao. Il fut nommé gouverneur de Saint-Vincent en 1808 et servit comme tel jusqu’à sa mort en 1829.


Charles Brisbane est né au milieu des années 1770 et baptisé le 12 juillet à Deal dans le Kent, le quatrième fils survivant de l’amiral John Brisbane. Il est engagé à bord du HMS  Alcide , commandé par son père, en 1779. Il assiste à l’ action du 8 janvier 1780, et à la levée du Grand Siège de Gibraltar en janvier 1780, puis sert aux Antilles. Fin 1781, il est placé à bord du HMS  Hercules avec le capitaine Henry Savage, et assiste à la bataille des Saintes au large de la Dominique , le 12 avril 1782, où il est grièvement blessé par un éclat.

Il a continué à servir pendant la paix et, après l’ armement espagnol en 1790, il a été promu au grade de lieutenant le 22 novembre. En 1793, il était à bord de la frégate HMS  Meleager, dans laquelle il partit pour la Méditerranée, et fut employé à terre à Toulon pendant l’ occupation de la ville , puis en Corse , tant au siège de Saint-Florent qu’au siège . de Bastia . Brisbane était sous les ordres immédiats du capitaine Horatio Nelson et, comme lui, a subi la perte d’un œil à la suite d’une grave blessure à la tête infligée par de petits fragments d’un coup de fer. Il a ensuite servi pendant une courte période sur le HMS  Britannia, portant le drapeau de l’amiral Lord Hood, par qui il a été promu au commandement du sloop HMS  Tarleton le 1er juillet 1794, et a servi en elle pendant le reste de cette année et l’année suivante dans l’escadron agissant dans le golfe de Gênes, sous les ordres immédiats de Nelson.

À l’automne 1795, il fut envoyé de Gibraltar pour convoyer deux navires de troupes vers la Barbade. En chemin, il rencontra une escadre hollandaise, avec laquelle il tenait compagnie, envoyant les transports par eux-mêmes ; constatant que les Hollandais étaient à destination du cap de Bonne-Espérance, il porta l’intelligence à Sir George Elphinstone, le commandant en chef de cette station, agissant contrairement aux ordres sous lesquels il avait navigué. Après la capture des navires hollandais dans la baie de Saldanha le 18 août 1796, il fut promu par Sir George au commandement de l’un d’eux ; il avait auparavant, le 22 juillet, été promu par Sir John Jervis, le commandant en chef de la Méditerranée, sous les ordres duquel il avait navigué, et il a également reçu les remerciements de l’amirauté.

Il a continué sur la station du Cap aux commandes de la frégate HMS  Oiseau , et était en elle à Sainte-Hélène lorsqu’une mutinerie a éclaté à bord. Il le réprima de manière décisive et il fut peu après rappelé au Cap pour prendre le commandement du HMS  Tremendous, le vaisseau amiral du contre-amiral Thomas Pringle, à bord duquel il y avait également eu des mutins. Au cours de l’année 1798, il retourna en Angleterre avec Pringle aux commandes de la frégate HMS  Crescent et, en 1801, il fut affecté à la frégate HMS  Doris , l’une des escadres au large de Brest , sous l’amiral William Cornwallis.

Pendant la courte paix d’Amiens , il commande la frégate HMS  Trent et le HMS  Sanspareil aux Antilles. Il fut ensuite transféré sur le HMS  Goliath, sur lequel il participa à l’ action du 28 juin 1803, et dans lequel, en rentrant chez lui, il faillit se perdre dans un ouragan. En 1805, Brisbane est affecté à la frégate HMS  Arethusa, qu’il emmène aux Antilles. Au début de 1806, il fit débarquer Arethusa parmi les rochers du Colorado, près de l’extrémité nord-ouest de Cuba, et elle n’a été descendue qu’en jetant tous ses fusils par-dessus bord. Dans cet état sans défense, elle a rencontré un navire espagnol de la ligne au large de La Havane , mais le navire ennemi a couru sous les canons du château de Morro.

Après s’être réaménagé à la Jamaïque, Arethusa était en août de nouveau au large de La Havane, et le 23, en compagnie du HMS  Anson de 44 canons, capturait la frégate espagnole Pomona, ancrée près d’une batterie, et appuyée par dix canonnières. Les canonnières ont toutes été détruites et la batterie explosée, apparemment par un accident aux fourneaux de chauffage. Le tir chauffé avait temporairement mis le feu à Arethusa, elle avait fait deux morts et trente-deux hommes, dont le capitaine Brisbane, blessés.

Le 1er janvier 1807, Brisbane, toujours à Arethusa, avec trois autres frégates, ayant été envoyées au large de Curaçao, réduisit les forts et captura l’île aux Hollandais. Pour son succès à cette occasion, Brisbane a été anobli et lui, ainsi que les trois autres capitaines, ont reçu une médaille d’or. Il continua à commander Arethusa jusqu’à la fin de 1808, date à laquelle il fut transféré sur le HMS  Blake de 74 canons, mais fut presque immédiatement après nommé gouverneur de l’île de Saint-Vincent. Il occupa le poste, sans autre service en mer, jusqu’à sa mort sur l’île en décembre 1829.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.