Caroline Aigle, pilote de chasse.

Caroline Aigle est une femme pilote de chasse, commandant dans l’Armée de l’air française, née le 12 septembre 1974 à Montauban et morte le 21 août 2007 à Dijon. Elle est, en 1999, la première femme pilote de chasse à être affectée au sein d’un escadron de combat de l’Armée de l’air.


Issue d’une famille lorraine, mais née à Montauban, Caroline Aigle parcourt très jeune une bonne partie de l’Afrique où son père sert comme médecin militaire, avant de rejoindre, à quatorze ans le lycée militaire de Saint-Cyr où elle reste jusqu’en classe de terminale.

Elle effectue ensuite sa préparation aux grandes écoles scientifiques au Prytanée national militaire de La Flèche (mathématiques supérieures et mathématiques spéciales M’). En 1994, elle est admise à la fois à l’École polytechnique et à l’École normale supérieure, et choisit polytechnique. Comme les élèves de cette école ont le statut militaire, elle effectue son service militaire obligatoire de 1994 à 1995 au 13e bataillon de chasseurs alpins. Durant sa scolarité, elle fait partie de celles qui militent, avec succès, pour que les polytechniciennes puissent porter le bicorne comme tout polytechnicien. À l’issue de ses études à l’X, elle décide de servir dans l’Armée de l’air. En septembre 1997, elle intègre donc celle-ci et débute sa formation au pilotage en ralliant la « division des vols » qui correspond à la troisième et dernière année de l’École de l’air.

Caroline Aigle, carte maximum, Montauban, 5/04/2014.

Le 28 mai 1999, Caroline Aigle est brevetée pilote de chasse sur Alpha Jet à la base aérienne 705 de Tours ; elle reçoit son « macaron » des mains du général d’armée aérienne Jean Rannou, chef d’état-major de l’Armée de l’air .

En 2000, elle intègre la base aérienne 115 d’Orange dans l’escadron de chasse 2/5 Île-de-France et effectue sa formation sur Mirage 2000. Elle est affectée sur Mirage 2000-5 à l’escadron de chasse 2/2 Côte-d’Or à la BA 102 de Dijon10, en 2000. Puis elle devient commandant d’escadrille à partir de 2005 (escadrille SPA 57 Mouette).

En septembre 2006, elle est affectée à la « sécurité des vols » du commandement des forces aériennes de la BA 128 de Metz.

Son surnom dans l’Armée de l’air est « Moineau ».

Caroline Aigle est aussi une sportive accomplie, championne de France militaire de triathlon 1997, championne du monde militaire de triathlon par équipe 1997 et vice-championne du monde militaire de triathlon par équipe 1999. Elle pratique également une autre de ses passions, la chute libre et le parachutisme d’une manière générale.

Caroline Aigle est sur le point d’être sélectionnée comme astronaute de l’Agence spatiale européenne, pour cela elle avait repris des études d’astronomie et apprenait le russe. Mais très malade, sa dernière grande participation à un événement est d’être, en mai 2007, la marraine du meeting aérien Airexpo à Toulouse.

Elle meurt le 21 août 2007, âgée de trente-deux ans, d’un cancer foudroyant, un mélanome, décelé quelques mois avant sa disparition.

Elle totalise alors près de 1 600 heures de vol.

Caroline Aigle s’est mariée le 8 juin 2002 à Christophe Deketelaere (pilote de la patrouille Breitling de Dijon) et est devenue mère de deux enfants, Marc et Gabriel. Lors de sa seconde grossesse, elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Elle choisit de poursuivre cette grossesse, malgré le risque médical. Son deuxième fils naît avant terme et Caroline Aigle meurt quelques jours plus tard. Ses obsèques sont célébrées le 27 août 2007 en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Le général d’armée Abrial, chef d’état-major de l’armée de l’air, préside les cérémonies en présence du maire de Dijon et de nombreuses personnalités politiques.

Caroline Aigle est inhumée au cimetière de Chambolle-Musigny.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.