Antonín Pelc, dessinateur, peintre et illustrateur.

Antonín Pelc, utilisant également le pseudonyme d’Antonín Peel aux États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, ( 16 janvier 1895 à Lišany près  de Rakovník – 24 mars 1967 à Prague ) était un dessinateur, peintre et illustrateur tchèque.


En 1913-1918, il étudie la peinture à l’Académie de Prague dans l’atelier de Vlaho Bukovac et Max Pirner. Il se consacre à la peinture libre et à la caricature politique spontanée, publiée dans les revues Šibeničky, Právo lidu, Tvorba, Rudé právo, Lidové noviny, Kulturní tvorba, Literární noviny. Au début de la guerre en 1939, il émigre en France avec Adolf Hoffmeister , mais n’échappe pas au camp de concentration. Il atteint finalement les États-Unis via le Maroc et la Martinique, où il continue à réaliser des illustrations et des dessins animés, par exemple pour le New York Times Il a parcouru le monde.

Après la Seconde Guerre mondiale, il retourne à Prague et rejoint le Parti communiste. Son œuvre est devenue porteuse de l’idéologie communiste. Dans ses dernières années, il se consacre principalement à la peinture, influencée par le cubisme tardif . Il a peint, par exemple, Duo, Atelier II, Nature morte rurale, etc. En outre, il a enseigné à l’Académie de Prague.

En 1946, il est nommé professeur d’illustration à l’École des Arts appliqués de Prague et en 1955, professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Prague . En 1963, il reçoit le titre d’Artiste National, il est également lauréat du Prix d’État (1951) et titulaire de l’Ordre du Travail . Dans les années 1934-1949, il fut membre de l’Association des artistes visuels de Mánes.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.