Américo Tomás, amiral et homme d’état.

Américo de Deus Rodrigues Tomás, ou Américo Thomaz (Lisbonne, 19 novembre 1894 – Cascais, 18 septembre 1987), est un amiral et homme d’État portugais.


Ministre de la Marine depuis 1944, Tomás est élu président de la République en 1958 et réélu en 1965 et 1972. Pendant cette période, le Portugal est dirigé par le régime autoritaire d’António de Oliveira Salazar dans lequel le  président de la République ne remplit qu’un rôle de figuration. Tomàs n’utilise qu’une seule fois ses prérogatives présidentielles : pour démettre Salazar quand, en septembre 1968, à la suite d’un accident vasculaire cérébral, il se trouve dans l’incapacité de gouverner. Tomàs nomme Marcelo Caetano comme président du Conseil en remplacement de Salazar. Il prend alors un rôle beaucoup plus actif dans le gouvernement et devient le point de ralliement des durs du régime qui trouvent que même les réformes cosmétiques de Caetano vont trop loin.

Quand la Révolution des Œillets dépose Caetano le 25 avril 1974, Tomás est également renversé et envoyé en exil au Brésil jusqu’en 1980 où il revient au Portugal.

Le contraste entre le style pompeux utilisé par les médias à la solde de l’État (Son Excellence le président de la République portugaise, Contre-amiral Américo de Deus Thomaz) et sa quasi absence de pouvoir sous Salazar en faisait un fréquent objet de plaisanteries.

L’Ordre de l’Infant Dom Henri est fondé pendant sa présidence, le 2 juin 1960. Cet ordre national du Portugal compte cinq grades et un collier. Il est attribué pour des services rendus dans l’expansion de la culture du Portugal, son histoire et ses valeurs.

 

 

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.