Alan Rickman, acteur, réalisateur et metteur en scène.

Alan Rickman, né le 21 février 1946 à Londres et mort le 14 janvier 2016 dans la même ville, est un acteur, réalisateur et metteur en scène britannique.

Ancien membre de la Royal Shakespeare Company, il se fait connaître au théâtre pour son rôle du vicomte de Valmont dans Les Liaisons dangereuses (1985). Il rencontre le succès au cinéma dès Piège de cristal en 1988, mais sa notoriété mondiale est principalement due à son interprétation de l’énigmatique professeur Rogue dans la saga Harry Potter, de 2001 à 2011. Il est également connu pour ses rôles de premier plan comme le shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs (1991), le colonel Brandon dans Raison et Sentiments d’Ang Lee (1995), ou encore Harry dans Love Actually face à Emma Thompson.

Du côté de la réalisation, il signe en 1997 le film L’Invitée de l’hiver, après avoir mis en scène la pièce de théâtre du même nom, et réitère en 2014 avec Les Jardins du roi. En parallèle de sa carrière cinématographique, il apparaît dans de nombreuses productions théâtrales et devient metteur en scène, dans le West End de Londres comme à Broadway.

Sa voix constitue un cas unique dans le paysage cinématographique contemporain. Décrite par l’actrice Helen Mirren comme « [une voix] qui suggère à la fois la douceur du miel et la lame dissimulée d’un stiletto », elle a été reconnue comme l’une des plus parfaites du répertoire humain, regroupant un mélange de ton, de vitesse, de fréquence et d’intonation « idéaux ».

Sa dernière participation à un film étant celle de la voix originale de la Chenille (ou Absolem) dans Alice de l’autre côté du miroir. Le quotidien britannique The Guardian l’a mentionné comme étant l’un des grands acteurs n’ayant jamais été cités pour un Oscar, bien qu’il ait remporté nombre de récompenses du cinéma au cours de sa carrière.


Malgré un réel intérêt pour l’art dramatique (il joue dans de nombreuses pièces dans le cadre de ses études secondaires), il poursuit une formation de graphiste au Chelsea College of Art and Design entre 1965 et 1968. Il continue ses études au Royal College of Art pendant un an avant de le quitter pour fonder, avec d’autres jeunes étudiants, une société de graphisme : Grafiti, dont il est le directeur artistique.

Alan saute le pas à l’âge de 25 ans en demandant une audition auprès de la Royal Academy of Dramatic Art. Il auditionne deux fois un extrait de Richard III de William Shakespeare avant d’obtenir une bourse pour y entrer. Sorti diplômé, il fréquente plusieurs troupes professionnelles et s’essaye à la comédie musicale en 1975 avec le Haymarket Theatre de Leicester.

En 1978, Alan rejoint la troupe de la Royal Shakespeare Company. Insatisfait, il la critique en 1998, car, d’après lui, elle aurait négligé de jeunes talents.

En 1985, Alan se joint à nouveau à la Royal Shakespeare Company. Dans l’adaptation théâtrale des Liaisons dangereuses, Alan interprète l’infâme Vicomte de Valmont. La pièce est acclamée à Londres puis s’exporte avec succès à Broadway, New York. L’équipe de production du film d’action américain Piège de cristal (Die Hard) le découvre sur les planches et lui donne son premier rôle au cinéma, aux côtés de Bruce Willis ; il a alors 41 ans. Il y campe le rôle du terroriste Hans Gruber et sa prestation lui permet de se glisser à la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l’American Film Institute. Lors du tournage, le réalisateur John McTiernan demanda à Alan Rickman s’il voulait bien réaliser lui-même la cascade nécessaire à la dernière scène de son personnage (Hans Gruber y est filmé chutant d’une tour). En effet, la scène nécessitait de tomber d’une hauteur de 12 mètres et de dos, ce qui était dangereux puisque les cascadeurs doivent voir où ils se réceptionnent lors d’une cascade. Alan Rickman accepta de réaliser cette scène, en s’entraînant à tomber de plus en plus haut.

Bien qu’il obtînt plusieurs seconds rôles après ce succès, sa carrière passa quelques années dans le calme jusqu’à ce que sa prestation du shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs lui rapporte le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle secondaire en 1991. Il refusa dans Robin des Bois, prince des voleurs le rôle du Shérif de Notthingham à deux reprises. Il finit cependant par accepter lorsqu’il fut assuré qu’il aurait carte blanche pour l’interprétation du personnage.

Grâce à ses succès cinématographiques, il est approché en 1995 pour participer à la distribution de Raison et Sentiments, un film réalisé par Ang Lee et directement inspiré du roman de Jane Austen. La distribution de ce film mettait en vedette quelques-uns des plus grands acteurs britanniques comme Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet. Son interprétation du colonel Brandon lui permit d’éviter d’être strictement catalogué dans les rôles sombres, et il put ainsi explorer plusieurs autres rôles dont celui d’un policier dans le film Judas Kiss, d’un acteur de série Z dans Galaxy Quest, d’un mari à tendance infidèle dans Love Actually et même celui d’un coiffeur dans Coup de peigne.

Il a pris des cours de violoncelle pour les besoins de Truly Madly Deeply. Dans les scènes où l’on voit son personnage jouer, la main qui tient l’archet est la sienne, l’autre étant celle d’un vrai violoncelliste, qui se tenait derrière lui.

Richard Curtis voulait qu’Alan Rickman tienne le rôle de Charles dans Quatre mariages et un enterrement. Le rôle revint finalement à Hugh Grant.

Il s’est essayé à la réalisation en 1997 avec L’Invitée de l’hiver, adaptation de la pièce de théâtre du même nom, qu’il avait déjà mise en scène en 1995.

Il est aussi le Maître de cérémonie de Tubular Bells II publié en 1992. Il égrène la liste des instruments sur le morceau principal The Bell.

Pour la première fois depuis 1986, il joue de 2001 à 2002 dans une pièce qui s’exporte à Broadway après avoir été jouée d’abord au Noel Coward Theatre puis dans le West End à Londres : Private Lives. Cette nouvelle production de la célèbre comédie de 1930 le fait retrouver Lindsay Duncan sur les planches. Ils remportent le Variety Club Award et le TheatreGoer’s Choice Award pour “meilleure performance dans une pièce de théâtre”.

La popularité d’Alan Rickman s’accroît encore davantage à partir de 2001, grâce à son rôle de Severus Rogue, professeur de potions dans la saga Harry Potter. Un personnage sarcastique, froid et ambigu qui, au fil de l’histoire, prend de plus en plus d’importance. C’est un personnage phare et finalement apprécié des fans de la saga.

Il s’est vu proposer le rôle de Severus Rogue dans l’adaptation de Harry Potter à l’école des sorciers après que Tim Roth a décliné l’offre13 pour jouer dans La Planète des singes. Cependant, Alan Rickman était le premier choix de J. K. Rowling, l’auteure des romans.

Malgré son succès au cinéma, Alan Rickman ne néglige pas pour autant le théâtre et obtient un fort succès en 2005 et 2006 pour la direction de la pièce My name is Rachel Corrie et devient, en 2003, le vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art.

Il prête sa voix à Marvin, le robot dépressif, dans le film sorti en 2005 H2G2 : Le Guide du voyageur galactique.

En 2007, il incarne le juge Turpin dans Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street de Tim Burton, aux côtés de Johnny Depp et Helena Bonham Carter, puis se joint de nouveau à Burton pour Alice au pays des merveilles, en 2009, tout en continuant d’interpréter son rôle de Severus Rogue dans la saga Harry Potter auquel il est attaché et dont le tournage s’est achevé pour lui en avril 2010.

Il joue ensuite dans Snow Cake aux côtés de Sigourney Weaver en mère autiste, en 2006. Angela Pell, la scénariste de Snow Cake, a écrit le rôle d’Alex Hughes en ayant à l’esprit Alan Rickman. D’ailleurs, sur le script d’origine, le personnage s’appelait Alan. Il fut renommé Alex à la demande de Rickman.

Le succès se renforce lors de sa nouvelle pièce, John Gabriel Borkman, où il joue le personnage éponyme, en représentation d’octobre à novembre 2010, à Dublin, en Irlande, aux côtés de Fiona Shaw et Lindsay Duncan. La pièce de théâtre est ensuite jouée à la Brooklyn Academy of Music entre janvier et février 2011.

De novembre 2011 au 1er avril 2012, il retourne à Broadway, au John Golden Theatre, pour la première fois depuis Private Lives pour Seminar, une pièce mise en scène par Sam Gold et écrite par Theresa Rebeck, amie de longue date d’Alan Rickman dont il corrige souvent les textes. La pièce raconte les péripéties de quatre jeunes auteurs qui engagent un tuteur sénior pour les guider, et il leur dit la vérité sur leur travail avec une violence qu’ils ont du mal à accepter. Ces élèves sont incarnés par les jeunes comédiens Hamish Linklater, Jerry O’Connell, Lily Rabe et Hettienne Park, jeunes talents que Rickman dit adorer.

En 2013, il retrouve Colin Firth dans la comédie Gambit : Arnaque à l’anglaise où il tient le rôle d’un riche collectionneur exhibitionniste.

En 2014, lors du Festival International du Film de Toronto, il présente le deuxième film qu’il a réalisé, Les Jardins Du Roi , A Little Chaos dans son titre original (“un peu de chaos”), avec Kate Winslet et Matthias Schoenaerts à l’affiche. Le film se déroule à Paris sous le règne de Louis XIV, qui charge son jardinier André le Nôtre de superviser la création des Jardins de Versailles. Le Nôtre choisit alors les plans de la protagoniste Sabine de Barra, ouvrière sans titre, pour aménager le Bosquet de la Salle-de-Bal. Cette réécriture féministe de l’Histoire par Alison Deegan, imaginant une femme prendre sa place au sein du milieu patriarcal de la cour royale a eu une réception controversée. Cependant, malgré ce contexte très précis, le réalisateur considère le film comme étant avant tout une histoire d’amour, questionnant le public sur la nature ambivalente des relations entre hommes et femmes au sein de sociétés parfois cruelles. En plus de réaliser le film, Alan Rickman incarne le roi pour des raisons de budget . C’est la première fois qu’il retrouve Kate Winslet au cinéma, après avoir joué avec elle dans Raisons et Sentiments où elle avait 19 ans.

En décembre 2014, il fait partie du jury international présidé par la comédienne Isabelle Huppert, lors du 14e Festival de Marrakech.

En 2015, il tourne son dernier film Eye in the Sky, où joue également son amie Helen Mirren. Ce thriller se penche sur les questions morales que pose l’utilisation de drônes contre le terrorisme au Sahel. Le film sort après la mort de l’acteur en 2016 et connaît un très grand succès.

Alice de l’autre côté du miroir, suite du premier opus de Tim Burton, sort en 2016 en rendant hommage à l’acteur qui y a enregistré la voix d’Absolem, la chenille devenue un papillon.

À la fin du mois d’août 2015, il est victime d’un AVC mineur. Des examens médicaux lui révèlent peu après qu’il souffre d’un cancer du pancréas, qui entre en phase terminale au mois de décembre de la même année. Il apparaît en public une dernière fois le 7 décembre 2015 à Londres, lors d’une représentation d’une pièce de théâtre intitulée Hangmen. Il meurt à Londres le 14 janvier 2016, entouré de sa famille et de ses proches, à l’âge de 69 ans. Il lègue par testament 100 000 £ à quatre associations britanniques dont il était proche, soit 25 000 £ chacune : la Royal Academy of Dramatic Art, Sponsored Arts for Education, Saving faces (the Facial Surgery Research Foundation) et l’International Performers Aid Trust.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.