L’Union de transports aériens (UTA).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :19 mai 2024
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Union de transports aériens (plus connue sous son sigle UTA) est une ancienne compagnie aérienne française. Il s'agissait d'une société anonyme à participation ouvrière, héritière de l'Union aéromaritime de transport (UAT) et des Transports aériens intercontinentaux (TAI). 1934 voit la faillite de l'Aéropostale et l'échec de la tentative de reprise de la société par les Chargeurs réunis qui en 1935 créée Aéromaritime En 1949, Aéromaritime s'associe avec la Sati (Société aérienne de transports internationaux, créée en 1948) et crée UAT (Union aéromaritime des transports) le 13 octobre. Le capital est réparti entre Chargeurs réunis à 40 %, Air France à 40 %, Jean Combard et Roger Loubry (créateurs de la Sati) à 20 %. En 1952, l'UAT est l'une des premières compagnies au monde à mettre en service des avions à réaction, avec l'introduction des Comet 1. Le 1er mai 1955, c'est la prise de contrôle d'Aigle Azur (créée en 1946 par Sylvain Floirat). En 1958, TAI (Transports Aériens Intercontinentaux) qui devient plus tard UTA, achète Air Tahiti. Cette dernière deviendra le 1er janvier 1970, Air Polynésie (filiale d'UTA). En 1963, UAT fusionne avec TAI (Transports aériens intercontinentaux, créée le 1er juin 1946) pour créer le groupe UTA. Francis Fabre devient président du groupe en 1969 jusqu'en 1981. La société se développe rapidement pour devenir la 30e compagnie aérienne au monde. En 1966, c'est la création de la Compagnie aéromaritime d'affrètement1, plus souvent désignée Aéromaritime, filiale chargée initialement de vols passagers et cargo à…

Continuer la lectureL’Union de transports aériens (UTA).

Saïd Mohamed Ben Chech Abdallah Cheikh, homme politique.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :19 mai 2024
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Saïd Mohamed Ben Chech Abdallah Cheikh, dit Saïd Mohamed Cheikh, né le 1er juillet 19041 à Mitsamiouli (Grande Comore) et mort le 16 mars 1970 à Soavinandriana (Madagascar), est un homme politique des Comores, alors territoire français. Médecin originaire de l'île de Grande Comore, il est élu en 1945 député de l'Assemblée constituante de la République française sur une liste de centre gauche, puis député de la Quatrième République française sur une liste de centre gauche également. Œuvrant pour l'autonomie de l'archipel comorien au sein de la République, il obtient la création du Territoire des Comores en 1946. Il est réélu en 1958 sur une liste gaulliste, lors de la création de la Cinquième République. La même année, il est élu à la tête du conseil de gouvernement de l'archipel, poste qu'il occupera jusqu’à sa mort à Madagascar en 1970. Le « Cheikhisme » est une période de stabilité autoritaire dans l’histoire des Comores, avant la transition vers l’indépendance complète. Né sur l'île de la Grande Comore, à Mitsamiouli, et issu d'une famille noble (clan Hinya Fwambaa par le père et une famille du Washili). Il a fait ses études primaires à l’école officielle de Mitsamiouli. Il a été un…

Continuer la lectureSaïd Mohamed Ben Chech Abdallah Cheikh, homme politique.

L’île de Mohéli (Comores).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :19 mai 2024
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Mohéli, aussi appelée Mwali en comorien, est à la fois un État fédéré de l'union des Comores et l'une des quatre principales îles qui composent l'archipel des Comores, lui-même situé dans l'océan Indien à l'entrée nord du canal du Mozambique. C'est la plus petite et la plus touristique des trois îles de l'Union des Comores. Sa population était en 2015 d'environ 52 360 personnes et sa capitale est Fomboni. Les principaux groupes ethniques qui l'ont composée, comme pour toutes les autres îles, sont d'origines bantoue, arabe, malaise, malgache et européenne. Mais la religion pratiquée par l'ensemble de la population est l'islam. L'île de Mohéli est la plus ancienne des îles de l'union des Comores, et contrairement aux autres, elle possède des sols argileux qui peuvent retenir l'eau. C'est également la plus petite de ces îles. L'île possède de nombreuses plages de sable blanc où viennent se reproduire les tortues vertes. Un parc marin a été créé en 1999 en partenariat avec les associations villageoises. Cette initiative exemplaire a été finaliste pour le prix de l'Initiative Équateur par les Nations unies en 2002. On estime que le premier établissement de migrants venant de Madagascar a eu lieu au IXe siècle. Mohéli…

Continuer la lectureL’île de Mohéli (Comores).