Ville de Kütahya (Turquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 mars 2024
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Kütahya (grec: Κουταχια) est la ville capitale de la province turque de même nom, qui compte environ 720 000 habitants. Dans l'Antiquité, la ville était la cité grecque de Cotyaion, en latin Cotyaeum, en Phrygie. Kütahya possède des sources thermales du mont Gediz Murad (Gediz Murat Dağı), Simavi Eynal, Naşa et Emet Kaynarca. Kütahya a été la capitale des princes de Germiyan. La ville est aussi connue pour ses céramiques. Dans l'Antiquité, le site est celui de la ville phrygienne de Cotyaion ou Cotyaeum. Elle devient, avec le christianisme, le siège d'un évêché. Au VIe siècle, l'empereur Justinien fortifie la ville et établit une citadelle. En 1182, la ville est assiégée et prise par les Seldjoukides du sultanat de Roum. C'est dans cette ville qu'est signée, le 4 mai 1833, la Convention qui met fin à la Première Guerre égypto-ottomane. En 1848, le voyageur historien Baptistin Poujoulat écrit dans Récits et souvenirs d'un voyage en Orient que la ville compte 70 000 Turcs, 2 000 Arméniens et 1 500 Grecs, et que les habitants récoltent des grains, du tabac, et surtout de l'opium1. Il ajoute que « [l]a cité compte six établissements de bains, quatre caravansérails, et trente mosquées qui n'ont rien de remarquable comme œuvre d’architecture. Les chrétiens ont trois églises. Les bazars de Kutayeh sont bien fournis. Les maisons…

Continuer la lectureVille de Kütahya (Turquie).

Ville de Kırklareli (Turquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 mars 2024
  • Temps de lecture :1 min de lecture

Kırklareli, en bulgare : Лозенград (Lozengrad) « ville du vignoble », est une ville de Turquie, préfecture de la province éponyme, située en Thrace et frontalière avec la Bulgarie. En 2000, sa population est estimée à 60 000 habitants. La ville s'appelait sous l'empire byzantin Saránda Eklisiés (Σαράντα Εκκλησιές) signifiant « quarante églises », nom dont on ignore l'origine. Les Ottomans traduisirent ce nom au xive siècle en Kırkkilise ou Kirk-Kilisse. La ville fut renommée en Kırklareli « ville des Quarante » en 1924, peut-être en référence aux quarante guerriers envoyés par Mourad Ier pour conquérir la ville (un mémorial construit sur une colline de la ville s'appelle le Kırklar Anıtı « Mémorial des Quarante » en l'honneur des conquérants ottomans) ou bien, tout simplement, en référence au nom grec des Quarante-Églises (Saránda Ekklisiés). La bataille de Kirk Kilissé opposa, pendant la Première Guerre balkanique, les forces bulgares et ottomanes le 24 octobre 1912, et se solda par une victoire bulgare. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureVille de Kırklareli (Turquie).

Ville de Kayseri (Turquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 mars 2024
  • Temps de lecture :9 min de lecture

Kayseri ou Césarée en français (en Arménien : Կեսարիա ou Կայսերի ; en Turc ottoman : قيصر ; en grec καισαρεία ; en Kurde : Qeyserî) , est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom, située dans la région de Cappadoce au pied du mont Erciyes. La ville se situe à 350 km de la capitale Ankara et 780 km d'Istanbul. Elle était anciennement connue sous le nom de Césarée de Cappadoce ou Mazaca. La population de l'agglomération urbaine s'élève à 1 434 357 habitants en 2023. C'est à Césarée de Cappadoce que fut évêque et mourut au IVe siècle saint Basile le Grand, docteur de l'Église. C'est également dans cette ville que le fondateur de l'église arménienne Saint Grégoire l'Illuminateur grandit. À 20 km au nord-est de la ville se trouvent les ruines de Kültepe, une ancienne ville commerciale assyrienne remontant jusqu'à 3000 avant J.-C. On y a retrouvé de nombreuses tablettes de terre cuite, dont certaines enveloppées dans des enveloppes d'argile ornées avec des sceaux-cylindres. Ces documents traitent d'activités quotidiennes communes, comme le commerce entre la colonie assyrienne et la cité-État d'Assur, et entre les marchands assyriens et les locaux. Le commerce était plutôt…

Continuer la lectureVille de Kayseri (Turquie).