Le Château de Neu-Bechburg (Suisse).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Le château de Neu-Bechburg est un château fort situé sur le territoire de la commune soleuroise d'Oensingen, en Suisse. Le château est construit en 1250 par les seigneurs de Bechburg. Il compte ensuite de nombreux propriétaires parmi lesquels les Frobourg, Nidau, Thierstein, Neu-Kyburg , Buchegg... En 1415, le château et la seigneurie sont vendus à Berne et Soleure. En 1463, il est la pleine possession de Soleure. En 1635, le château est temporairement le siège de l'évêque de Bâle. En 1798, le château perd de son importance après l'invasion des Français. Il devient ensuite un hospice, des appartements privés, une auberge ou encore une carrière. En 1835, Johannes Riggenbach l'acquiert. Son fils Friedrich le restaure dès 1880. Les héritiers de Georg Wackernagel-Riggenbach le vendent en 1975 à Walter Pfluger-Baumgartner. L'ensemble est inscrit comme bien culturel d'importance nationale1. Le château se situe sur une corniche de 86 m de long et d'une hauteur de 14 m. Il est modifié au fil du temps. Seule une partie initiale demeure à l'est ainsi que le donjon de trente mètres de haut. À l'ouest de ce donjon, il y a le Rittergaden, le palais et une terrasse ouverte avec une petite tour à son extrémité. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureLe Château de Neu-Bechburg (Suisse).

Le Château de Zoug (Suisse).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Le château de Zoug, appelé Burg Zug en allemand, est un château situé dans la ville de Zoug, en Suisse. Les origines du château remontent au xie siècle, ce qui en fait l'un des plus anciens bâtiments de la ville et est l'œuvre des ministres des comtes de Lenzbourg. À cette époque, une clôture plus ancienne de bois a été remplacée par un mur circulaire de pierre, lui-même détruit au XIIe siècle. Au siècle suivant, ce sont les comtes de Kyburg, fondateurs de la ville de Zoug, qui font construire la tour encore existante de nos jours, ainsi qu'une nouvelle fortification. Les droits sur le château passent ensuite aux comtes de Habsbourg en 1273, après l'extinction de la famille de Kyburg. Après que le canton ait rejoint la Confédération des VIII cantons, le château devient une propriété privée et le restera par la suite. Depuis une restauration menée de 1979 à 1982, le château abrite le musée historico-culturel de la ville et du canton de Zoug. Le château, de même que le musée qui s'y trouve, sont inscrits comme biens culturels suisses d'importance nationale. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureLe Château de Zoug (Suisse).

Le mouvement Dada.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :18 min de lecture

Le mouvement dada (aussi appelé dadaïsme) est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique ponctuel du début du XXe siècle, qui se caractérise par une remise en cause de toutes les conventions et contraintes idéologiques, esthétiques et politiques. Dada est issu d’une filiation expressionniste et sa véritable naissance est le Manifeste littéraire, publié sous forme de tract, en février 1915, à Berlin, par Hugo Ball et Richard Huelsenbeck. Ceux-ci, en se déclarant « négativistes », affirment : « Nous ne sommes pas assez naïfs pour croire dans le progrès. Nous ne nous occupons, avec amusement, que de l’aujourd’hui. Nous voulons être des mystiques du détail, des taraudeurs et des clairvoyants, des anti-conceptionnistes et des râleurs littéraires. Nous voulons supprimer le désir pour toute forme de beauté, de culture, de poésie, pour tout raffinement intellectuel, toute forme de goût, socialisme, altruisme et synonymisme ». C’est à partir de ce texte que s’esquisse la position spécifique de dada. Dada connaît notamment une rapide diffusion internationale. Il met en avant un esprit mutin et caustique, un jeu avec les convenances et les conventions, son rejet de la raison et de la logique, et il marque, avec son extravagance notoire, sa dérision pour les traditions et son…

Continuer la lectureLe mouvement Dada.