Le Château de Romont (Suisse).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Le château de Romont est un château situé sur la commune de Romont, dans le Canton de Fribourg en Suisse. Il accueille le Musée suisse du vitrail, devenu Vitromusée, et le Centre suisse de recherche et d’information sur le vitrail. Pierre de Savoie semble être à l'origine de la construction d'un château sur la colline dont il a obtenu des droits en 1239 auprès d'Anselme (ou Nantelme) de la famille de Billens. La première mention d'un châtelain installé par ce seigneur date de l'année suivante. Pierre fait construire un grand donjon qui est complété et aménagé jusqu'à probablement 1260, notamment par son ingénieur, d'origine savoyarde, Pierre Meynier « custos operum domini ». L'édifice s'effondre en partie en 1579 puis reconstruit à la fin du siècle. Le château est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale.   Le château appartient à l'ensemble des châteaux ayant une forme régulière géométrique dit « carré savoyard ». Le château de Romont est considéré comme le premier de cette forme dans la région. Un article de l'Annuaire d'archéologie suisse nuance cependant cette acceptation : « Le château de Romont supplanterait donc celui dYverdon-les-Bains comme modèle du carré savoyard ; cependant l'état de conservation de l'édifice ne permet pas de savoir quel était précisément son…

Continuer la lectureLe Château de Romont (Suisse).

Les Chemins de fer à crémaillère.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Un chemin de fer à crémaillère est un type de remontée mécanique où des trains circulent sur une ligne de voie ferrée dotée en son centre d'un rail supplémentaire denté. Les locomotives sont équipées d'une ou plusieurs roues motrices dentées qui s'engrennent avec ce rail, donnant ainsi aux convois l'adhérence pour gravir des pentes raides. Comme un chemin de fer classique, un chemin de fer à crémaillère se compose de deux rails parallèles en acier, mais ils sont dans ce cas complétés par un troisième rail denté, placé entre les rails lisses, et destiné à assurer une meilleure adhérence. Sur ce rail denté s'enclenchent une ou plusieurs roues motrices, qui permettent au convoi de gravir des pentes allant jusqu'à 48 %. L'adhérence limitée des roues en acier réduit fortement les pentes praticables sur des rails de chemin de fer classique, en général en dessous de 4 %. La limite technique se situe à 16 % sur rail sec (14 % sur rail mouillé). Parmi les lignes ferroviaires en service à pente élevée sans crémaillère, on peut citer celle de la ligne Saint-Gervais-Vallorcine en France avec des rampes de 9 % et celle du tramway de Lisbonne qui comporte des rampes de 13,5 %. Le système à crémaillère permet de franchir des pentes plus…

Continuer la lectureLes Chemins de fer à crémaillère.

Le Château de Castelgrande (Suisse).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :1 février 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Castelgrande est un château situé à Bellinzone en Suisse. Il est également connu sous les noms de Château Saint-Michel ou Château d'Uri. Il fait partie, avec le château de Montebello, le Château de Sasso Corbaro et la muraille qui ceinture la ville d'un ensemble inscrit depuis 2000 au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO. Les imposantes dimensions du Castelgrande (plus de deux cents mètres en diagonale) ont eu pour conséquence que la plupart des installations de défense furent construites à la périphérie du château. Les parties les plus anciennes de l'enceinte actuelle datent des xe et xie siècles. Le château est construit sur un promontoire rocheux situé au milieu d'une vallée profonde, reliant le nord au sud de l'Europe. Cette situation stratégique au cœur de l'Europe, sur la route du massif du Saint-Gothard, a depuis toujours incité à construire, transformer et améliorer l'endroit, l'érigeant au cours des siècles en véritable forteresse défensive, allant jusqu'à barrer la vallée de part en part du Tessin par une muraille. Les premières installations humaines datent du néolithique. La dernière restauration en date est celle de l'architecte Aurelio Galfetti. En 15 av. J.-C., premier château à l'époque de l'empereur Auguste. Abandonné au Ier siècle apr. J.-C. Au cours du IVe siècle, nouvelle fortification du site par l'Empire romain. Le promontoire a été habité sans…

Continuer la lectureLe Château de Castelgrande (Suisse).