Andrej Radlinsky, rédacteur et journaliste

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 décembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Andrej Radlinsky (1817-1879), rédacteur et journaliste, était issu d'une famille de bourgeois. Lorsqu'il termina ses études de théologie à Vienne et obtint un diplôme à l'Université de Pest, il fut aumônier dans la ville de Banska Stiavnica, le centre de l'industrie minière hongroise. Au printemps 1848, il entretint des contacts avec les patriotes slovaques locaux, avec les représentants des mineurs émeutiers et les étudiants mécontents de l'Académie des Mines. Radlinsky n’a pas été en mesure de transformer leurs expressions d’insatisfaction et de désaccord face aux réformes sans conséquence de mars et à l’oppression nationale continue vers un mouvement ciblé. Sous la menace de persécution, il vécut ensuite isolé. En janvier 1849, il se cacha de l'armée hongroise qui pénétrait et, en avril, il s'enfuit devant l'armée à Vienne. À Vienne, Radlinsky était actif dans la grande émigration politique slovaque. Il obtint l'autorisation du gouvernement viennois pour publier un journal slovaque, qu'il édita conjointement avec le ministre protestant Daniel Lichardus. Malgré un environnement peu prometteur, ils espéraient résoudre la question slovaque sur le plan politique et juridique, en résistant aux intérêts aristocratiques et à la magayrisation des vieux nobles conservateurs qui contrôlaient à nouveau la sphère publique en Slovaquie. Pendant l'été, Radlinsky a également exercé les fonctions d'administrateur du…

Continuer la lectureAndrej Radlinsky, rédacteur et journaliste

František Dibarbora, acteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 décembre 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

František Dibarbora (19 novembre 1916, Bratislava – † 4 septembre 1987, Bratislava ) était un acteur slovaque.


Son grand-père, Giacomo DiBarbara, était un homme d’affaires italien, il venait d’ Udine et possédait une usine de production de teintures textiles près de Vienne. Après l’incendie de l’usine, il s’installe à Bratislava. Il a eu huit enfants, le père de František Filip Dibarbora était cheminot. À son instigation, en plus du lycée, il étudie à l’Académie de musique et d’art dramatique de Bratislava (1938) sous la direction de Janko Borodáč. Après son achèvement, il rejoint la troupe dramatique SND en tant qu’étudiant. À l’exception des années 1940-1942 , lorsqu’il était membre du SND Opera, et des années 1946-1952, lorsqu’il jouait au New Stage, il était membre du SND Drama. Il est apparu sur sa scène même après avoir pris sa retraite en 1982. Il a créé plus de 180 personnages de théâtre et pas seulement des personnages comiques. Les productions les plus importantes dans lesquelles il a joué : Les Frères Karamazov, L’Auditeur, Jožko Púčik et sa carrière, Incognito, La Joyeuse Dame de Windsor, Jusqu’à ce que le coq chante. C’était un artiste populaire. Il a également été utilisé à la télévision et à la radio . Il a également travaillé comme enseignant au VŠMU. En 1986, il reçoit le titre d’artiste méritoire.

(suite…)

Continuer la lectureFrantišek Dibarbora, acteur.

Mária Bartuszová, sculptrice.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 décembre 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Mária Bartuszová (1936-1996) était une sculpteure slovaque connue pour ses sculptures abstraites en plâtre blanc. Son travail est exposé au Centre Pompidou à Paris, à la Galerie nationale slovaque à Bratislava et à la Tate à Londres. Ses œuvres font partie de la sélection organisée par la Biennale de Venise intitulée “Milk of Dreams”, Arsenale Area (avril – novembre 2022).


Mária Bartuszová est née le 24 avril 1936 à Prague, en République tchèque.

De 1951 à 1955, elle étudie à l’École supérieure des arts appliqués de Prague. Elle a ensuite étudié à l’ Académie des Arts, de l’Architecture et du Design de Prague de 1956 à 1961. [4] Après avoir obtenu son diplôme, elle a déménagé de Prague à Košice , en Slovaquie, avec son mari, le sculpteur Juraj Bartusz.

En 1966, Bartuszová participe à l’ Exposition des jeunes à la Maison des Arts de Brno , en République tchèque, sa première exposition enregistrée. Elle était membre du Club des Concrétistes ( Klub konkrétistů ), une organisation d’art concret. Elle a exposé son art tout au long de sa vie, principalement en Slovaquie et en République tchèque.

Bartuszová est décédée le 22 décembre 1996 à Košice. Son œuvre est incluse au Centre Pompidou à Paris et à la Galerie nationale slovaque à Bratislava. Son travail fait également partie de la collection de la Tate de Londres et devait y être présenté dans une rétrospective solo en 2020. En raison de la pandémie de COVID, la restriction a été reportée de septembre 2022 à avril 2023. Ouverture La semaine de son exposition monographique intitulée “Maria Bartuszová” à la TATE Modern Gallery de Londres le 20 septembre 2022, a suscité une large attention de la part de la presse. ” Ses moulages biomorphiques uniques abordent de grands thèmes tels que l’appartenance, la croissance et l’infini. Bartuszová a travaillé en dehors des centres traditionnels de l’art contemporain, mais ses œuvres sont loin d’être marginales. Une rétrospective à la Tate Modern offrira une vision globale de sa vision et de son ingéniosité. ” , a écrit Guardian .

(suite…)

Continuer la lectureMária Bartuszová, sculptrice.