Milan Hodža, homme politique et journaliste.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 décembre 2023
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Milan Hodža (1er février 1878 – 27 juin 1944) était un homme politique et journaliste slovaque , qui fut de 1935 à 1938 premier ministre de la Tchécoslovaquie. En tant que partisan de l’intégration régionale, il était connu pour ses tentatives d’établir une fédération démocratique des États d’Europe centrale.


Milan Hodža est né dans la paroisse luthérienne de Szucsány, dans le comté de Turóc du Royaume de Hongrie (aujourd’hui Sučany, Slovaquie). Son nom de famille (qui signifie maître ou professeur en turc) a été donné à ses ancêtres à l’époque de la conquête et du règne des Ottomans.

Il étudie dans les gymnases de Besztercebánya (aujourd’hui Banská  Bystrica, Slovaquie) de 1888 à 1890, de Sopron de 1890 à 1894 et de Nagyszeben (aujourd’hui Sibiu, Roumanie ), où il réussit ses examens de fin d’études en 1896, avant de fréquenter les universités de Budapest et de Vienne . Il débute sa carrière de journaliste à Budapest en 1897. Il édite et fonde le journal Slovenský denník (1900-1901) et l’hebdomadaire Slovenský týždenník (1903-1914). De 1916 à 1918, il fut rédacteur en chef du bureau de presse autrichien à Vienne.

Il fut député au Parlement du Royaume de Hongrie de 1905 à 1910. En tant que membre du Parti national slovaque, le seul parti slovaque d’ Autriche-Hongrie, il devint le leader idéologique et fondateur de l’agraire slovaque. Il fut vice-président du Parti national slovaque de 1906 à 1914. Comme le parti ne soutenait pas son programme agraire, il envisagea de créer son propre parti politique, mais en fut empêché par le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

(suite…)

Continuer la lectureMilan Hodža, homme politique et journaliste.

Zoltán Palugyay, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 décembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Zoltán Palugyay (1898-1935) est un peintre austro-hongrois et slovaque. Il est appelé le fondateur de la peinture moderne slovaque.


Zoltán Palugyay est né dans une ancienne famille hongroise. Diplômé de l’école secondaire en 1916, il est appelé sur le front italien durant la Première Guerre mondiale. Il commence alors sa carrière de peintre comme soldat de l’armée austro-hongroise.

Il étudie après la guerre dans les académies d’art de Budapest (1919-20, Eduard Ballo), de Cracovie (1920-21, W. Jarocki), de Berlin et de Hambourg (1921), puis dans une école privée (Hans Hofmann) à Munich de 1924 à 1926. Il retourne en Slovaquie à l’été 1926 dans le manoir familial (en partie détruit aujourd’hui) de Bodice (Bodafalu en hongrois), à 4 km de Liptovský Mikuláš. Il expose en tant qu’invité (par Peter Július Kern) à la première exposition d’après-guerre de la future Association des Artistes Slovaques à Liptovský Mikuláš. Il est fortement influencé par le travail de László Mednyánszky marqué par l’abolition entre modernité et intemporalité, et par une nostalgie d’un monde passé irrécupérable.

Il obtient en 1930 avec Miloš Alexander Bazovský (en) une bourse de fin d’étude et voyage avec ce dernier en France, en Suisse et en Allemagne. Il travaille intensément durant la période 1930-1935, expose avec Bazovský et Janko Alexy et participe activement au début de la colonie artistique Maliarska (Maliarska kolónia).

Disparu en montagne le 18 septembre 1935, son corps, relativement bien conservé, est retrouvé près du pic de Ďumbier dans le massif des Basses Tatras en juillet 1936. Dans son sac à dos ont été retrouvés quelques dessins. Il est inhumé auprès des siens le 17 juillet 1937 à Liptovský Mikuláš.

(suite…)

Continuer la lectureZoltán Palugyay, peintre.

Eugen Suchoň, compositeur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 décembre 2023
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Eugen Suchoň (Pezinok, 25 septembre 1908 – Bratislava, 5 août 1993) est l’un des principaux compositeurs slovaques du XXe siècle. Il contribue à fonder un style national.


Eugen Suchoň est issu d’une famille de musiciens : son père est professeur, chef de chœur et organiste et sa mère chanteuse et pianiste. Enfant, il joue du piano, de l’orgue et du violon. Entre 1920 et 1928, il étudie le piano (Libuše Adamcová-Svobodová) et la composition avec Frico Kafenda et Ernest Križan, dès 1922, à l’École de musique de Bratislava, puis trois années de 1931 et 1933, la composition avec Vítězslav Novák au Conservatoire de Prague. Il commence sa carrière en 1923 en tant que pianiste et improvisateur lors des projections de films muets.

À son retour à Bratislava, Eugen Suchoň enseigne le piano et la  composition, d’abord à l’école de musique de Pezinok, puis à l’Académie de musique de Bratislava jusqu’en 19481. À partir de 1949, il donne des cours en éducation musicale à l’université Comenius de Bratislava jusqu’en 1960. Il est professeur de théorie musicale (1959–1974). En 1971, il est nommé professeur au Collège de musique et d’art dramatique de Bratislava. En 1958, il est nommé artiste national de la République de Tchécoslovaquie.

Son opéra Le Tourbillon (1949) est le premier opéra national slovaque1, il retrace la condition du peuple slovaque avant et après la révolution.

L’évolution de Suchoň peut être divisée en cinq étapes. La première qui s’étend de 1923 à 1928 est sa période autodidacte où il produit environ une cinquantaine d’œuvres, dont le ballet Angelika, la Suite pour piano n° 1 et le poème symphonique La nuit des sorcières. L’influence est celle des traditions musicales européennes et de l’impressionnisme. Le compositeur a renié presque toutes ses premières œuvres et n’a accepté leur publication qu’après 1976.

(suite…)

Continuer la lectureEugen Suchoň, compositeur.