Juraj Papánek, prêtre et historien.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 décembre 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Juraj Papánek de Kuklov (1er avril 1738, Kuklov u Kút – 11 avril 1802, Olasz, sud de la Hongrie) était un yeoman slovaque, prêtre catholique et historien qui écrivait en latin. Il venait d'une famille anoblie pour ses mérites lors des guerres turques au XVIIe siècle. Il a étudié le lycée à Mikulov et Bratislava, la philosophie à Pest , le droit à Eger et la théologie à Pécs, puis a été curé dans divers villages du sud de la Hongrie, à la frontière hongro-croate. Après un certain nombre de petites études historiques, il publia à Pécs en 1780 l'ouvrage " Historia gentis Slavae. De regno regibusque Slavorum " (Histoire de la nation slovaque. Sur le royaume et les rois des Slovaques), qui est considérée comme la première histoire nationale. de Slovaquie. Ce travail, malgré sa méthode pas entièrement scientifique, remplit une mission importante pendant la période de renouveau national. Il était basé sur J. Fándly alors qu'il travaillait sur l'ouvrage "Une brève histoire de la nation slovaque". Papánek fut l'un des premiers Slovaques à avoir une conscience nationale. Il considérait la Slovaquie comme l'origine slave et le slovaque comme la langue la plus originale des Slaves. Il s'est battu…

Continuer la lectureJuraj Papánek, prêtre et historien.

Janko Blaho, chanteur d’opéra.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 décembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Janko Blaho ( 15 septembre 1901 à Skalica – 24 avril 1981 à Bratislava ) était un chanteur d’opéra slovaque et collectionneur de chansons folkloriques.


Janko Blaho est né le 25 septembre 1901 à Skalica, dans la région appelée Záhoří, à la frontière de la Moravie et de la Slovaquie. Il était le fils de Pavel Blaha, médecin et homme politique bien connu qui, entre autres, était célèbre en tant que chanteur lors de divers événements publics et familiaux.

Dans les années 1911-1919, Janko étudia au gymnase de Skalice. A cette époque, son talent musical se manifestait déjà. À l’âge de quinze ans, il chante un solo de ténor lors d’un concert public et fonde un chœur d’hommes et un quatuor avec piano au gymnase. Après son inscription, il étudie le droit à l’Université Charles de Prague. En plus d’étudier à l’université, il étudie le chant en privé avec Christina Morfová , membre du Théâtre national de Prague, et se produit dans la chorale pragoise Hlahol. Il termine ses études de droit en 1924.

À l’invitation d’ Oskar Nedbal, il fut invité du 21 mars au 31 mai 1926 au Théâtre national slovaque de Bratislava dans les rôles de Vojtěch dans l’opéra V studni de Vilém Blodek et de Jeník dans La Fiancée vendue de Smetana. Il se produit ensuite à l’Opéra de Košice dans les rôles d’Alfredo dans la Traviata de Verdi et de Rudolfo dans La Bohème de Giacomo Puccini . Un an plus tard, il passe 9 mois à Milan pour étudier le chant avec le prof. Steve. De retour d’Italie en 1927, Oskar Nedbal l’engagea dans la CEI en tant que premier chanteur professionnel slovaque.

En 1929, il épousa la soprano Helena Bartošová. Leur fille Helena  Jurasovová-Blahová est devenue chorégraphe.

(suite…)

Continuer la lectureJanko Blaho, chanteur d’opéra.

Rudolf Schuster, homme d’état.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 décembre 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Rudolf Schuster (né le 4 janvier 1934 à Košice) est un homme d'État slovaque, deuxième président de la République slovaque de 1999 à 2004. Issu de la minorité allemande de Slovaquie, ingénieur de formation, Rudolf Schuster est membre du Parti communiste slovaque de 1964 à 1990. Sous le régime communiste, il est une première fois maire de Košice de 1983 à 1986 et président du Conseil national slovaque de 1989 à 1990, date à laquelle il est nommé au poste d'ambassadeur de Tchécoslovaquie au Canada, dont il sera le dernier titulaire. De 1994 à 1999, il est de nouveau maire de Košice. En 1998, il crée le Parti de la compréhension entre citoyens (Strana občianskeho porozumenia, SOP), qu'il dirige jusqu'à son élection à la tête de l'État. Le 29 mai 1999, il est élu deuxième président de la République slovaque, le premier au suffrage universel. Il entre en fonction le 15 juin suivant pour un mandat de cinq ans. Il se représente comme indépendant à l'élection d'avril 2004, mais il est éliminé dès le premier tour en ne recueillant que 7,4 % des voix. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureRudolf Schuster, homme d’état.