Le Château de Bojnice (Slovaquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 novembre 2023
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Le château de Bojnice (slovaque: Bojnický zámok, hongrois : Bajmóc vára ou Bajmóci várkastély, allemand Weinitz) est un château médiéval situé au nord de la ville thermale de Bojnice, dans la vallée de la rivière Nitra, district de Prievidza (en slovaque : okres Prievidza), dans l’ancien comitat de Nyitra en Haute-Hongrie devenu la Slovaquie.

Situé au sommet d’une colline, le corps du bâtiment a conservé ses bases romanes mais doit son style romantique à la famille Pálffy qui en a été propriétaire sans interruption depuis la Renaissance (1643) jusqu’à la fondation de la République tchécoslovaque (1918).

Au moyen Âge, il faisait partie d’une ligne de défense qui compta plus de 30 châteaux frontaliers hongrois, contrôlé depuis Bratislava sous l’Empire Austro-Hongrois.


En 1926, le prévôt K. A. Medvecky découvre dans des abris sous roche un atelier préhistorique de chasseurs de mammouths et de rennes. Outre de nombreux instruments de formes primitives, en quartz et autres pierres du pays, J. F. Babor, J. Eisner, St-Jansak et P. Defontaines y ont mis au jour des outils de jaspe et de silex, bien façonnés, remontant au plus tôt au solutréen ancien.

La première mention écrite de la place-forte remonte à l’acte de Zobor datant de 1113 et conservé à l’abbaye bénédictine, fondée au début du XIe siècle installée sur un site du mont éponyme.

Elle aurait été édifiée au XIIe siècle sous le règne de Coloman, roi de Hongrie, au temps des invasions mongoles de l’Europe par un chevalier, le seigneur Kázmér 1er (Cazimír) (1236–1262) appartenant au clan Hont-Pázmány de la noblesse hongroise. La fortification se composait à l’origine d’une tour ronde et d’une enceinte de bois protégeant une agglomération faite d’habitations, d’échoppes et de granges.

Après la mort de Kázmér (Cazimír), le château revint son suzerain, le roi Ladislas V de Hongrie (né Ladislas Ier de Bohême) mais en 1302 à Máté III Csák de Trenčín (Matthieu III Csák) noble hongrois gouverneur de fait de la Slovaquie s’en empare. C’est sous son règne que la place-forte devient une forteresse de pierres taillées.

Après la mort de ce dernier, le château revient en 1321 à Károly I. (hongrois Róbert Károly, 1288-1342), roi hongrois de la maison d’Anjou, et devint successivement la propriété de la famille Gileth, du duc Ladislas d’Opole (en polonais Władysław opolski, vers 1225-1281 ou 1282), des seigneurs de Jelšava (Hongrois Jolsva Allemand Eltsch).

(suite…)

Continuer la lectureLe Château de Bojnice (Slovaquie).

Le Château de Spiš (Slovaquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 novembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Le château de Spiš (en slovaque : Spišský hrad ; en Slovaquie orientale est l’un des plus importants sites fortifiés d’Europe centrale. Le château, aujourd’hui en ruines, se trouve au-dessus du village de Žehra dans la région de Spiš, dans le district de Spišská Nová Ves. Il fut ajouté à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993 (en même temps que les sites annexes de Spišská Kapitula, Spišské Podhradie et Žehra).


Le château de Spiš fut construit au XIIe siècle sur le site d’un château plus ancien. Il appartenait aux dynasties royales d’Arpad et Anjou. À la fin du XIIIe siècle, il avait presque acquis sa forme actuelle.

Il était le centre politique, administratif, économique et culturel du comté de Spiš. Avant 1464, il était la propriété des rois de Hongrie et résista victorieusement aux Tatars au XIIIe siècle. Il passa alors à partir de 1528 à la famille Zápolya (Zápoľský), puis à la famille Thurzo (1531 – 1635), et enfin à la famille Csáky (1638 – 1945). Il appartient depuis 1945 à l’État.

À l’origine, il a été construit en pierre dans un style roman fortifié. Une basilique gothique fut construite au cours du XIIIe siècle. Une seconde enceinte fut construite au XIVe siècle, ce qui doubla la superficie du château. Il fut entièrement reconstruit au XVe siècle ; ses murs furent rehaussés et une troisième enceinte fut construite. Une chapelle gothique tardive fut ajoutée en 1470. Les Zápolyas réalisèrent d’autres transformations gothiques tardives, qui permirent de transformer le château en une confortable résidence de famille, typique de la Renaissance tardive des XVIe et XVIIe siècles.

(suite…)

Continuer la lectureLe Château de Spiš (Slovaquie).

Le Château de Lietava (Slovaquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 novembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Le château de Lietava ( slovaque : Lietavský hrad , anciens noms Litova, Letava, Lethowa, Zsolnalitva ) est une vaste ruine de château située dans les montagnes Súľov du nord de la Slovaquie, entre les villages de Lietava et Lietavská Svinná-Babkov dans le district de Žilina.


Le château a été construit après 1241, probablement comme centre  administratif et militaire. Il occupe une position stratégique le long de la Route de l’Ambre , une route commerciale entre l’Europe et l’Asie le long de laquelle l’ambre et d’autres marchandises étaient transportées. On pense que les membres de la famille Balas ont construit une tour de quatre étages, qui a été agrandie au fil des années par les propriétaires successifs. Au début du XIVe siècle, elle est mentionnée avec Máté Csák III, l’un des puissants magnats du royaume de Hongrie. Le château changea plusieurs fois de mains jusqu’au XVIe siècle, date à laquelle la famille Thurzó l’acquit. Elle fut reconstruite dans le style gothique-Renaissance, fortifiée et dotée de sa propre garnison militaire. Les vestiges altérés de cette reconstruction sont ce qui reste ; sa grandeur passée se retrouve dans les armoiries, les portails Renaissance, les inscriptions et les grandes cheminées. Après la mort d’ Imre Thurzó en 1621, elle fut partagée entre ses héritiers. Après les conflits de propriété en 1641, ils s’en désintéressèrent. Le rapport du château de 1698 indiquait que le château était inhabité et qu’il n’y avait que des archives, qui ont été transférées au château d’Orava ( hongrois : Árva ) dans les années 1760. Après cela, le château fut abandonné et ne fut plus utilisé.

(suite…)

Continuer la lectureLe Château de Lietava (Slovaquie).