Ville d’Orel (Russie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Philatélie thématique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 novembre 2023
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Orel ou Oriol (en russe : Орёл, est la capitale administrative de l’oblast d’Orel, en Russie. Sa population s’élevait à 311 625 habitants en 2019.


Orel est située sur le fleuve Oka, à 368 km au sud-ouest de Moscou.

La ville a été fondée comme une petite forteresse en 1566, au confluent des rivières Oka et Orlik, sur l’ordre du tsar Ivan IV. Elle devait défendre les frontières du sud de la Russie contre les invasions des peuples nomades. La forteresse était en bois et brûla plusieurs fois.

L’origine du nom d’Oriol a diverses légendes. Les bâtisseurs de la forteresse étaient des soldats et des paysans. Quand ils commencèrent à travailler, un grand aigle s’envola du sommet d’un vieux chêne. Cet aigle monta très haut dans le ciel. Selon cette histoire, la ville reçut le nom d’Oriol, qui signifie en russe « aigle ». Les armoiries d’Oriol représentent l’aigle et la forteresse.

En quatre siècles d’existence, la cité a été le témoin de nombreux événements historiques. Au XVIIe siècle, elle a vu l’armée d’Ivan Bolotnikov, chef du mouvement paysan. Les troupes de Dimitri II y sont passées. En 1615, les troupes russes commandées par Pojarski écrasèrent devant Orel les envahisseurs polonais. Pendant la Guerre civile russe, les troupes du général Denikine y subirent une sévère défaite.

(suite…)

Continuer la lectureVille d’Orel (Russie).

Dmitry Milyutin, historien militaire et ministre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 novembre 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Le comte Dmitri Alekseyevich Milyutin (russe : Граф Дми́трий Алексе́евич Милю́тин , tr. Dmitrij Alekseevič Miljutin ; 28 juin 1816, Moscou – 25 janvier 1912, Simeiz près de Yalta ) était un historien militaire, ministre de la Guerre (1861-1881) et le dernier Maréchal de la Russie impériale (1898). Il a joué un rôle majeur dans le génocide circassien. Il fut à l’origine de réformes militaires radicales qui changèrent le visage de l’armée russe dans les années 1860 et 1870.


Milyutin est diplômé de l’ école universitaire de Moscou en 1833 et de l’Académie militaire Nicolas en 1836. Contrairement à son frère Nikolai Milyutin, qui a choisi de poursuivre une carrière dans l’administration civile, Dmitry s’est porté volontaire pour prendre part à la guerre du Caucase (1839-1845). Après avoir subi une grave blessure, il est retourné à l’académie militaire pour donner des cours en tant que professeur.

Dans les années suivantes, Milyutin acquit une réputation considérable de brillant érudit. Il a souligné la valeur scientifique des statistiques militaires et a rédigé la première étude approfondie sur le sujet, qui lui a valu le prix Demidov pour 1847. Milyutin considérait Souvorov comme un modèle pour les commandants militaires et la campagne d’Italie de 1799 comme l’apogée de sa carrière, élaborant ces vues dans un compte rendu détaillé de la campagne, publié en cinq volumes en 1852 et 1853.

Capitalisant sur ses connaissances, Milyutin a analysé les causes de la défaite de la Russie dans la guerre de Crimée et a formulé des propositions radicales de réformes militaires. Ses idées furent approuvées par Alexandre II , qui nomma Milyutine au poste de ministre de la Guerre en 1861. Quelques années plus tôt, Milyutin avait participé à la capture de Shamil, contribuant ainsi à mettre fin à la longue guerre du Caucase.

(suite…)

Continuer la lectureDmitry Milyutin, historien militaire et ministre.

Alexeï Maressiev, pilote de chasse.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 novembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Alexeï Petrovitch Maressiev (en russe : Алексе́й Петро́вич Маре́сьев) est un aviateur soviétique, né le 20 mai 1916 et décédé le 19 mai 2001. Pilote de chasse et As de la Seconde Guerre mondiale, il fut distingué par le titre de héros de l’Union soviétique.


Alexeï Maressiev est né le 20 mai 1916 à Kamychine, dans l’actuelle oblast de Volgograd. Il travailla d’abord comme tourneur, puis participa à la construction de Komsomolsk-sur-l’Amour. Il commença par prendre des cours dans un aéro-club civil puis, en 1937, entra dans l’armée et sortit diplômé de l’École militaire d’aviation de Bataïsk. Il commença à voler comme pilote de chasse en août 1941. Il combattit dans la région d’Odessa, puis au sein du 296e régiment de chasse aérienne (296.IAP). Il rejoignit le district de Krivoï Rog. En deux mois, et au cours de soixante-dix-sept missions de guerre, il remporta six victoires homologuées. Il fut promu au grade de lieutenant et muté au 580e régiment de chasse aérienne (580.IAP), sur le front du Nord-Ouest.

Le 24 avril 1942, il fut abattu près de Staraïa Roussa, alors sous occupation allemande. Il put sauter en parachute, mais se blessa grièvement, se brisant les deux jambes à l’atterrissage. En dépit de ses blessures, Maressiev réussit à regagner par ses propres moyens les lignes soviétiques. Pendant les dix-huit jours de cette véritable odyssée, ses blessures s’aggravèrent. Il fut retrouvé par des partisans, rapatrié à l’arrière et dirigé sur un hôpital, mais les chirurgiens durent se résoudre à l’amputer des deux jambes au-dessous du genou. Doté d’une volonté hors du commun, il réapprit non seulement à marcher grâce à des jambes artificielles, mais aussi à voler.

Au printemps 1943, il put rejoindre une unité opérationnelle, le 63.IAP de la Garde, et vola sur Lavotchkine La-5. Il participa à la bataille de Koursk en juillet 1943. Au cours d’un combat, en août 1943, il abattit trois chasseurs allemands Fw 190. Au total, il réalisa 86 vols de combat et abattit 11 avions ennemis.

(suite…)

Continuer la lectureAlexeï Maressiev, pilote de chasse.