Pavel Yaguzhinsky, diplomate et homme d’état.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 octobre 2023
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Le comte (à partir de 1731) Pavel Ivanovitch Yaguzhinsky (Yagushinsky) (1683, Grand-Duché de Lituanie – 17 avril 1736, Saint-Pétersbourg ) était un homme d’État et diplomate russe, associé de Pierre le Grand , chambellan (1712), Ober- Stallmeister (1727), Général en chef (1727), premier procureur général de l’histoire de la Russie (1722-1726, 1730-1735).  Il était célèbre pour son honnêteté et son intégrité, que Pierre le Grand appréciait en lui en premier lieu.


En 1710 – capitaine du régiment Preobrazhensky. Il épousa Anna  Feodorovna Khitrovo et reçut pour elle une dot importante, qui comprenait, entre autres, le village d’Avchurino (manoir) et le village de Sergeevskoye (aujourd’hui Plavsk ). Encore plus tôt (9 juillet 1706), une île sur la rivière Yauza, près de la colonie allemande, fut reçue de Pierre Ier en possession éternelle.

Pendant la guerre du Nord , Yagujinski effectua régulièrement les missions diplomatiques de Pierre et voyagea avec lui à l’étranger en 1713. En 1711, il participa à la campagne Prut. La même année, il accompagne Pierre à Carlsbad et à Torgau au mariage du tsarévitch Alexei. En juin 1711, il reçut le grade de colonel, le 3 août 1711 celui d’adjudant général. Le 19 février 1712, il devint le deuxième dans l’histoire de la Russie (après Semyon Naryshkin) à obtenir le grade de chambellan.

Yaguzhinsky est l’un des rares à avoir assisté au mariage du roi avec Marta Skavronskaya . En novembre 1713, il fut envoyé à la cour de Copenhague avec l’annonce de l’arrivée de Pierre le Grand avec l’armée dans le duché de Mecklembourg. En 1714, il revint au Danemark pour, avec le résident Vasily Dolgorukov, exhorter la couronne danoise à remplir ses obligations alliées.

Après la création des collèges en 1718, Yaguzhinsky fut chargé d’observer « la création le plus rapide possible des collèges par leurs présidents ». Un an plus tard, il participe au congrès d’Åland puis, en 1720-1721, il représente les intérêts de la Russie à la cour viennoise de l’empereur du Saint-Empire romain germanique où il fonde une troupe de comédiens pour le roi.

(suite…)

Continuer la lecturePavel Yaguzhinsky, diplomate et homme d’état.

Sergey Mouromtsev, avocat et homme politique.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 octobre 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Sergey Andreyevich Mouromtsev ( russe : Серге́й Андре́евич Му́ромцев ; 5 octobre [ OS 23 septembre] 1850 – 4 octobre 1910) était un avocat et homme politique russe.


Mouromtsev était un noble russe de Toula et professeur de droit romain à l’Université de Moscou . En 1893, lui et sa femme Marya construisirent la datcha Mouromtsev à Moscou. À la fin du XIXe siècle, il fut l’un des fondateurs du Parti démocratique constitutionnel, plus connu sous le nom de parti KD ou Cadet, dont il fut président pendant plusieurs années. En avril 1906, il fut élu représentant de Moscou à la Première Douma , dont il fut ensuite élu président (ou président) le 10 mai. Il s’est efforcé de maintenir un certain degré d’ordre et de dignité dans cette assemblée difficile, souvent connue sous le nom de « Douma de la colère publique ».

Il a été très apprécié pour la façon dont il a présidé les débats, toujours dans le respect de la plus stricte légalité mais poursuivant toujours un agenda constitutionnel et anti- autocratique . Malgré ses efforts, la Douma fut dissoute le 21 juillet 1906 par l’ukase impérial du tsar Nicolas II . Mouromtsev souhaitait que la Douma élue poursuive son travail et proposait de se retirer en Finlande. Pour avoir signé cet appel, il fut emprisonné pendant quelques mois et ne put être réélu à la dernière Dumas.

(suite…)

Continuer la lectureSergey Mouromtsev, avocat et homme politique.

Frédéric Fromhold de Martens, diplomate.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :31 octobre 2023
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Frédéric Fromhold de Martens (connu aussi en allemand comme Friedrich Fromhold Martens, Friedrich Fromhold von Martens), ou en russe comme Fiodor Fiodorovitch Martens (en russe: Фёдор Фёдорович Мартенс), né à Pernau dans le gouvernement de  Livonie (aujourd’hui Pärnu en Estonie) le 27 août 1845 et mort le 19 juin 1909, est un diplomate russe du XIXe siècle d’origine germano-balte et un juriste reconnu notamment pour ses contributions en matière de droit international public.


Il est né à Pernau (aujourd’hui Pärnu), dans le gouvernement de Livonie (Estonie actuelle), le 27 août 1845 (15 août du calendrier julien).

Il est le fils de Friedrich Wilhelm Martens, qui avait été le sacristain de l’église luthérienne de Audru, établi à Pernau comme tailleur, et de Therese Wilhelmine Knast. À l’âge de cinq ans il perd son père et quatre ans plus tard sa mère.

Il fait des études secondaires en allemand à la Sankt-Petri-Schule, puis de droit à l’université impériale de Saint-Pétersbourg, où en 1869 il obtient le titre de magister, avec une étude sur la propriété individuelle en temps de guerre, et en 1873 le titre de docteur, avec une thèse sur les affaires  consulaires russes en Turquie, Perse et Japon.

Il effectue également des séjours d’études aux universités de Vienne, Heidelberg et Leipzig, où il est influencé dans la première par Lorenz von Stein et dans la deuxième par Johann Caspar Bluntschli.

À partir de 1869, il est expert auprès du ministère des Affaires étrangères, qui pratiquement chaque année de juin à septembre lui confie des missions à l’étranger. Parallèlement, il donne des cours au lycée Alexandre et à l’Institut juridique impérial. En 1871, il est Privat-docent à l’Université, et en 1873, professeur extraordinaire, puis ordinaire. En 1874, il devient  l’assistant pour les questions juridiques du chancelier de l’Empire, le prince Alexandre Gortchakov, qui le charge au nom de l’empereur Alexandre II de rassembler en une forme accessible, synoptique et systématique, tous les traités que la Russie a signé avec les pays étrangers au cours des siècles. Ce sera le Recueil des traités et conventions conclus par la Russie avec les puissances étrangères en 15 volumes, publiés entre 1874 et 1909 en russe et en français sur deux colonnes parallèles.

(suite…)

Continuer la lectureFrédéric Fromhold de Martens, diplomate.