Alexeï Bach, biochimiste et révolutionnaire.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 septembre 2023
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Aleksei Nikolayevich Bach ( russe : Алексей Николаевич Бах ; 17 mars [ OS 5 mars] 1857 – 13 mai 1946) était un biochimiste et révolutionnaire soviétique. Il était membre de l’ Académie des sciences de l’Union soviétique et membre senior du Soviet suprême.


Bach a grandi à Boryspil dans une famille de techniciens de distillerie de vin. En 1875, il est diplômé d’un lycée de Kiev. Après cela, il a rejoint le département physico-mathématique de l’ Université de Kiev. Après divers efforts révolutionnaires, il émigre en France en 1885 et plus tard en Suisse.

Cependant, en 1878, il fut expulsé pour avoir participé à des troubles étudiants et rejoignit le parti révolutionnaire Narodnaya Volya (Liberté du peuple), actif contre le régime tsariste. Il fut arrêté et exilé à Belozersk, d’où il retourna à Kiev en décembre 1881 pour continuer son activité. son activité révolutionnaire. À partir de 1883, Bach entre dans la clandestinité et vit à Kharkov, Yaroslavl, Kazan et Rostov. Durant cette période, il a écrit son célèbre livre révolutionnaire Tsar Hunger , qui a joué un rôle important dans la diffusion des idées du socialisme scientifique en Russie.

En 1885, après l’écrasement de Narodnaya Volya, Bach émigre à Paris pour s’engager dans des travaux scientifiques et littéraires dans la revue Montieur Scientifique. En 1890, il commence des études expérimentales dans le laboratoire du professeur Paul Schützenberger  chimiste réputé au Collège de France à Paris, qu’il suit en 1891 lors d’un voyage de recherche aux États-Unis . En 1894, Bach s’installe à Genève, où il a travaillé dans son laboratoire de chimie privé et a mené des recherches conjointes avec le professeur R. Chodat de l’Université de Genève, un scientifique suisse bien connu. C’est précisément à l’époque genevoise de sa vie que Bach développa sa théorie des processus respiratoires au peroxyde et participa activement aux activités scientifiques suisses.

Les scientifiques suisses ont montré du respect pour Bach: la Société  genevoise des sciences physiques et naturelles l’a élu président pour l’année 1916.

(suite…)

Continuer la lectureAlexeï Bach, biochimiste et révolutionnaire.

La Zibeline.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Faune
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 septembre 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

De son nom scientifique Martes zibellina, la zibeline est un petit  mammifère carnivore réputé pour sa fourrure exceptionnelle. Appartenant à la famille des mustélidés, la zibeline est une espèce qui partage de nombreuses caractéristiques à la fouine, à la loutre, au vison et à la martre.


Ressemblant beaucoup à la martre, la zibeline possède une museau allongé, une queue touffue, des oreilles arrondies et des pattes assez courtes. La zibeline présente un dimorphisme sexuel entre les mâles et les femelles.

Les mâles ont une longueur comprise entre 38 et 56 cm et leur queue fait entre 9 et 12 cm. Le poids des mâles varie entre 0,8 et 1,8 kg tandis que les femelles pèsent entre 0,7 et 1,56 kg. La longueur des femelles varie entre 35 et 51 cm pour une queue de 7,2 à 11,5 cm.

La couleur de la fourrure va du brun clair au brun foncé chez les différentes sous-espèces. La couleur de la fourrure des individus étant plus claire au niveau du dos et plus foncée sur le ventre et les pattes. Les zibelines présentent également une tache de fourrure claire sur la gorge qui peut être grise, jaune pâle ou blanche.

La zibeline trouve son habitat naturel dans la partie nord de l’Europe et en Asie. Plus précisément, elle est présente à l’état sauvage dans les pays suivants :

  • Finlande
  • Corée
  • Chine
  • Russie
  • Mongolie
  • Japon
  • Pologne

La concentration la plus importante d’individus se trouve dans les forêts tempérées et boréales de conifères en Sibérie. Son habitat se situe généralement à proximité des points d’eau ayant des arbres juste à côté. Elle s’approche rarement des zones habitées.

(suite…)

Continuer la lectureLa Zibeline.

Apollinaire Vasnetsov, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :29 septembre 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Apollinaire Mikhaïlovitch Vasnetsov (en russe : Аполлинарий Михайлович Васнецов ; 1856-1933) est un peintre et critique d’art russe spécialisé dans la peinture historique. Il est le frère de Viktor Vasnetsov, autre peintre russe renommé.


Apollinaire Vasnetsov est né en 1856 à Riabovo près de Kirov (anciennement Viatka), dans une famille nombreuse qui descendait de l’antique famille de Viatka, les Vasnetsov. Son père était pope dans le village de Viatka.

À treize ans il devient orphelin. Il possède des talents exceptionnels mais ne reçoit pas de formation artistique académique. Pendant ses études dans une école religieuse de Viatka, il commence à prendre des leçons auprès d’un peintre polonais exilé (Michał Elwiro Andriolli).

«  Vasnetsov rendait visite chaque dimanche à Andriolli et lui demandait de juger de ses dessins réalisés à la maison. Puis il dessinait avec lui d’après nature ou copiait des paysages de montagne ou de bois du peintre suisse Alexandre Calame  »

Il termine ses études à Viatka en 1872, et sur l’insistance de son frère aîné Victor Vasnetsov il part à Saint-Pétersbourg, où il vit de 1872 à 1875. Il y apprend la peinture avec son frère Victor, mais aussi avec Vassili Polenov, Ilia Répine, Mark Antokolski.

En 1875, il abandonne l’idée de se présenter à l’académie des beaux-arts et réussit un examen de professeur. Il part ensuite enseigner dans le village de Bystritsa (Gouvernement d’Orel). Bientôt il change d’avis à propos de l’enseignement et retourne chez son frère installé à Moscou et, par la suite, se consacre entièrement à son art.

(suite…)

Continuer la lectureApollinaire Vasnetsov, peintre.