Décébale, roi des Daces.

Décébale (en latin : Decebalus, et en roumain : Decebal), auparavant Diurpaneus, est un roi dace ayant régné de 87 à 106.

Largement oubliée jusqu’à la fin du XIXe siècle, la figure de Décébale comme représentant de la civilisation dace est progressivement mise en avant à partir du règne du roi Carol Ier, à l’image de celle de Vercingétorix en France à la même époque. Il incarne depuis lors une figure mythique et nationale de tout premier ordre pour la Roumanie, aussi bien monarchique que communiste. Il devient, pour les protochronistes actuels tel Napoleon Săvescu, très prolifiques sur Internet et influents auprès des auteurs de manuels scolaires, le « premier chef des Roumains dressés contre toute oppression étrangère ».

Une sculpture géante du visage de Décébale, comme celles du mont Rushmore aux États-Unis a été réalisée dans les Carpates, au-dessus des Portes de Fer, de 1994 à 2004.


Après la mort du grand roi Burebista en 44 av. J.-C., la Dacie est partagée entre quatre ou cinq petits royaumes. Cette situation se poursuit jusqu’à ce qu’un certain Diurpaneus tente de consolider le cœur de la Dacie autour de Sarmizégétuse, qui se trouve dans l’actuel județ de Hunedoara en Roumanie. Il réorganise l’armée dace, et en 85, les Daces commencent à attaquer la province romaine fortifiée de Mésie, au sud du Danube.

En 87, Diurpaneus parvient à réunir les différentes parties de la Dacie en faisant alliance avec Parorus, prince des Parthes, ainsi qu’avec les Sarmates et les Chattes.

Domitien décide d’envoyer son préfet des gardes prétoriennes, Cornelius Fuscus, pour punir et conquérir les Daces avec quatre ou cinq légions. Deux légions romaines (dont la légion V Alaudae) tombent dans une embuscade et sont battues à Tapae (village de Transylvanie, près de l’actuelle Bucova, dans le județ de Caraș-Severin), et Cornelius Fuscus est tué. Diurpaneus change alors son nom en « Décébale » signifiant « combattant comme dix ».

(suite…)

Continuer la lectureDécébale, roi des Daces.

Ion Alin Gheorghiu, peintre et sculpteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Ion Alin Gheorghiu (né le 29 septembre 1929 à Bucarest – décédé le 11 décembre 2001 ) était un peintre et sculpteur roumain, membre à part entière (1999) de l’ Académie roumaine.


Ion Gheorghiu (Alin) est né dans une famille modeste d’ouvriers. Après être entré dans la classe du professeur Camil Ressu avec une note « exceptionnelle » , il termine l’Institut des Arts Nicolae Grigorescu en 1954, sans diplôme, l’œuvre « Creangă et Eminescu à Iasi » étant considérée comme nationaliste et formaliste ! (nous vivions alors à l’époque du réalisme socialiste ). Des années plus tard, à plusieurs reprises, alors qu’il était déjà parvenu à la direction de l’UAP, il fut invité à remédier à la situation mais il refusa, considérant cela comme un titre de gloire. Il n’est pas admis aux expositions officielles, il décharge des pommes de terre la nuit à la gare d’Obor, travaille comme machiniste, etc., il n’a pas d’atelier, il peint comme il peut, jusqu’en 1958, où il expose dans presque tous les lieux importants. expositions dans le pays.

Participe avec des œuvres à des expositions collectives et collectives à  l’étranger : 1959, Moscou ; 1960, Helsinki ; 1962, Moscou, Berlin ; Biennale de la Jeunesse 1963 – Paris ; 1964, Biennale de Venise, Moscou, Le Havre ; 1065 Szcecin (Pologne), Tokyo ; 1966, Londres, Genève, Paris, Plovdiv (Bulgarie) ; 1967, Memphis (États-Unis), Londres ; 1968, Prague, Moscou, Paris (Orly), Varsovie ; 1969, Düsseldorf, Tel Aviv, Rome, Moscou, Tallinn, Titograd (Yougoslavie), Tunisie, Helsinki, Alexandrie (Egypte), La Haye ; 1970, Turin, Milan, Le Caire, Varsovie, Leningrad ; 1973, Moscou, Washington, Chicago, Paris, Philadelphie, Québec, Madrid, Eastbourne (Angleterre), Toulon, Oulan-Bator (Mongolie), Pékin, Tientsin (Chine) ; 1974, Pyongyang (Corée), Athènes, Glasgow, Damas, Alep (Syrie), Téhéran (Iran) ; 1975, Cagnes-sur-Mer (France), Stockholm, Moscou, Berlin ; 1976, Prague, Budapest, Sofia, Plovdiv, Mannheim; 1978, Back Kenneth, Lakewood (USA), Portugal, Espagne, Grèce ; 1979, Mexico, Ottawa, Stockholm, Oslo, Washington, New York ; 1984, Limbourg ; 1986, Sofia, Paris, Stuttgart, Bagdad ; 1987, Athènes ; 1988, Sofia ; 1988 – 1993, Exposition itinérante Angleterre et Irlande ; 1993, Yougoslavie. Très exigeant avec son art, il organise quelques EXPOSITIONS PERSONNELLES 1966 – Galerie Lambert, Paris. Peinture * 1979 – Musée d’Art, Bucarest.

(suite…)

Continuer la lectureIon Alin Gheorghiu, peintre et sculpteur.

Virgil Preda, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 septembre 2023
  • Temps de lecture :1 min de lecture

Virgil Preda (2 septembre 1923 , Bucarest - 23 octobre 2011, Bucarest) était un peintre roumain et une personnalité marquante de l'art plastique roumain. La peinture de Virgil Preda rassemble signes et inscriptions, symboles d'ouverture, de libération des contraintes telluriques, illustrant une liberté de pensée exemplaire. L’ensemble de l’œuvre créée par Virgil Preda porte en elle la vocation lyrique du pictural. Le travail artistique du peintre Virgil Preda comprend des œuvres réalisées selon différentes techniques : dessin, peinture, collage. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureVirgil Preda, peintre.