Le palais Sturdza à Miclăușeni (Roumanie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 septembre 2023
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Le palais Sturdza à Miclăușeni ou château Sturdza à Miclăușeni ( roumain : Castelul Sturdza de la Miclăușeni) est un monument historique situé dans le village de Miclăușeni, à 20 km (12 mi) de Roman et à 65 km (40 mi) de la ville de Iasi. Actuellement, il fait partie du complexe du monastère historique de Miclăușeni, désigné par le ministère roumain de la Culture et du Patrimoine national en 2015. Le complexe historique est composé des monuments suivants :

  • L’église des Saints Princes et de l’Annonciation (Biserica “Sf. Voievozi”, “Buna Vestire”) datant de 1787 ;
  • Le palais Sturdza, datant du XVIIe siècle ;
  • Le parc du monastère Miclăușeni, datant du XVIIIe siècle.

En 1410, le voïvode Alexandre le Bon (Alexandru cel Bun) accorda un fief au boyard et membre du Sfatul Domnesc (« Conseil du Prince ») , Miclăuș, un domaine situé à proximité des plaines de la rivière Siret. Après la mort du noble, le domaine est devenu connu sous son homonyme, Miclăușeni. Le 25 avril 1591, les descendants du noble vendirent le domaine au trésorier Simon Stroici (1550-1623), qui construisit un manoir sur la propriété et fortifia le village de Miclăușeni en 1598. Les ruines du premier manoir étaient encore visibles tardivement. comme au début du XXe siècle.

Dans son dernier testament daté du 5 juin 1622, Simon Stroici a légué le domaine et le village de Miclăușeni à Lupu Prăjăscu.

En 1697, les descendants de Lupu Prăjăscu, qui n’avaient aucun survivant, cédèrent le domaine à des parents éloignés, les frères Ion et Sandu Sturdza. Le 19 avril 1699, les frères Sturdza partagèrent le domaine et Miclăușeni fut attribué à Ion Sturdza. Les paysans féodaux et les gitans travaillaient la terre, dont les descendants portent encore aujourd’hui des noms décrivant leurs professions féodales ; Bucătaru (chef), Muraru (ouvrier de moulin), Pitaru (boulanger), Curelaru (coupeur de cuir), Mindirigiu (fabricant de matelas), Bivolaru (auditeur de bétail), Surugiu (cocher), comme décrit dans le livre “Castelul Miclăușeni în cultura română ” (Château Miclăușeni et culture roumaine), éd. “Cronica”, Iasi, 1996.

(suite…)

Continuer la lectureLe palais Sturdza à Miclăușeni (Roumanie).

Maria Cuțarida-Crătunescu, médecin.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Maria Cuțarida-Crătunescu (10 février 1857, Călărași, Principauté de Valachie – 16 novembre 1919, Bucarest, Royaume de Roumanie) est la première médecin roumaine. Militante féministe, elle fonde la Societătea Maternă en 1897 et ouvre la première crèche en Roumanie de 1899.


Originaire de Călărași, en Roumanie, Maria Cuțarida-Crătunescu étudie au lycée à Bucarest, puis encouragée par sa famille, elle intègre un lycée de Zurich. Elle s’inscrit ensuite à la Faculté de médecine de l’Université de Zurich en 1877. Grâce à une bourse, elle continue par la suite sa formation à l’Université de Montpellier, en France, où elle entreprend sa thèse de premier cycle. Elle fait partie des 17 étudiantes en médecine en France à cette époque. Maria Cuțarida-Crătunescu effectue son stage hospitalier et sa formation doctorale à Paris, elle se spécialise en gynécologie auprès du médecin Sigismond Jaccoud. Elle devient médecin en 1884, diplômée magna cum laude ; sa thèse s’intitule De l’hydrorrhée et de sa valeur séméiotique dans le cancer du col de l’utérus.

De retour en Roumanie, elle demande à travailler à Spitalul Brâncovenesc, dans le service de gynécologie. Elle y est refusée, à la place, elle obtient un poste de professeur d’hygiène. En 1886, elle devient cheffe du service d’hygiène de l’hôpital psychiatrique « Elena Doamna » et, en 1891, elle est promue cheffe du service de gynécologie de l’hôpital Filantropia de Bucarest.

En 1897, Maria Cuțarida-Crătunescu fonde Societătea Maternă pour aider les enfants pauvres. Deux ans plus tard, en 1899, elle travaille comme médecin auprès des ouvrières d’une fabrique de tabac. C’est dans ce contexte qu’elle ouvre la première crèche de Roumanie.

(suite…)

Continuer la lectureMaria Cuțarida-Crătunescu, médecin.

Colea Răutu, acteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Colea Răutu (Nikolai Rutkovski, 28 novembre 1912, Limbenii Noi, district de Glodeni, gouvernorat de Bessarabie, Empire russe  – 13 mai 2008, Bucarest, Roumanie ) était un acteur roumain de cinéma, de radio, de théâtre, de voix et de vaudeville.


Il était le fils aîné des quatre enfants de la famille Rutkovski, avec Larisa, Natalia et Valentin. Il était étudiant au Collège « Roi Ferdinand » de Chisinau. Il n’a jamais aimé le livre, comme il l’a lui-même admis, mais il aimait beaucoup le football, jouant pendant un certain temps dans l’équipe Uzinel “Mociorniță” de Bucarest. Il suit ensuite le Conservatoire d’Art Dramatique de Bucarest. Il fut d’abord choriste à l’ Opéra de Cluj.

Il a fait ses débuts au Théâtre Magazine “Cărăbuș” dirigé par Constantin Tănase, où il interprétait principalement des distiques sociaux-satiriques. C’est également là qu’il interprète pour la première fois la célèbre chanson à succès “Votre panier est sorti sur le chemin”, de Gherase Dendrino , avec des paroles de Puiu Maximilian.

À l’initiative de Sică Alexandrescu, il joue au Théâtre  National de Bucarest. Il reçoit le titre d’ artiste émérite (1962).

Entre 1952 et 1968, il joue au Théâtre Giulești. Il a également joué pendant une courte période au Théâtre Pitesti. Il a joué des rôles dans plus de 70 longs métrages, roumains et étrangers, ainsi que dans des séries télévisées.  Son premier rôle (Ilie Barbu) est resté le repère de toute sa filmographie. Il a fait ses débuts dans le film en jouant le rôle du protagoniste de “Desfășurarea”, réalisé par Paul Călinescu, le premier scénario après Marin Preda. Il a interprété des rôles mémorables dans “Moara cu noroc”, “Mihai le Brave”, “Frății Jderi”, “Nemuritorii”, “Pintea”, etc.

(suite…)

Continuer la lectureColea Răutu, acteur.