Șerban Cioculescu, critique et historien littéraire.

Şerban Cioculescu (7 septembre 1902, Bucarest, Roumanie  – 25 juin 1988, Bucarest, Roumanie) était un caragialéologue, critique et historien littéraire roumain, professeur aux universités de Iași et de Bucarest.


Il fréquente le lycée Turnu Severin et obtient un diplôme en littérature française à l’Université de Bucarest (1923) ; entre 1926-1928, études de philologie romane à Paris. De 1924 à 1946, il fut professeur du secondaire au lycée Găesti ; il obtient son doctorat en 1945 avec une thèse intitulée « Dimitrie Anghel, vie et œuvre ». Membre de l’ Académie roumaine depuis 1974.

Il fait ses débuts en 1923 à la Facla literară, écrit des chroniques littéraires dans Adevărul, Revista Fundățiilor Regale, Kalende, Viața, Curentul literar, Ecoul , România liberă , Ramuri . Début éditorial en 1935 , avec Correspondance entre IL Caragiale et Paul Zarifopol ; se consacre à l’étude de la vie et de l’œuvre de IL Caragiale.

Il a été directeur général de la Bibliothèque de l’Académie Roumaine.

Historien et critique littéraire, bibliophile et éditeur, Șerban Cioculescu a orienté son écriture dans l’esprit de la philologie et de l’érudition classique.

Source : Wikipédia.

Costin Nenitescu, chimiste.

Costin D. Neniţescu (dans certains endroits Nenitzescu ; 15 juillet 1902 – 28 juillet 1970)) était un éminent chimiste roumain et professeur à l’ Université polytechnique de Bucarest. Il était membre de l’Académie roumaine, membre correspondant de l’ Académie allemande des sciences de Berlin et membre de l’ Académie des sciences naturelles Leopoldina de Halle-Saale.


Après avoir terminé en 1920 ses études secondaires au lycée Gheorghe Lazăr, Neniţescu poursuit ses études à l’ Institut polytechnique de Zürich et à l’Université Ludwig Maximilian de Munich, où il fut l’un des étudiants préférés de Hans Fischer.

Il a étudié les réactions de type Friedel-Crafts dans la série des hydrocarbures aliphatiques, le mécanisme de l’isomérisation des cyclobasiques, la migration des halogènes dans les cycles et les chaînes, les réactions induites par les ions carbonium, et d’autres. Il a identifié un groupe d’ acides naphténiques dans le pétrole roumain. Il a recherché les moyens d’obtenir du cyclobutadiène, tout en expliquant la chimie de cette substance instable et en isolant ses dimères.

Ses intérêts de recherche comprenaient l’oxydation des hydrocarbures à chaîne ouverte et aromatiques avec de l’acide chromique et de l’oxychlorure de chrome . Il a trouvé de nouvelles méthodes pour la synthèse des sels de pyrylium ( synthèse Balaban -Nenitzescu-Praill), des carbènes, de la tryptamine , de la sérotonine , deux nouvelles synthèses pour le noyau indole et une nouvelle méthode de polymérisation de l’éthylène.

Continuer la lecture de « Costin Nenitescu, chimiste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.