George-Valentin Bibesco, pionnier de l’aviation et de l’automobile.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :16 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Le prince George-Valentin Bibescu (appelé en français Bibesco) (22 mars 1880, Bucarest – 2 juillet 1941, Bucarest) est un prince roumain, pionnier de l’aviation et de l’automobile.


Il est le petit-fils de Gheorghe Bibescu, prince souverain de Valachie, et le fils de George Bibescu et de Valentine de Riquet de Caraman-Chimay. En 1902, il épousa Martha Lahovary, qui prit le nom de Marthe Bibesco. Ensemble, ils eurent une fille, Valentina, née le 27 août 1903. En 1912, il offrit à sa femme le palais de Mogoșoaia.

Bibesco s’est intéressé très tôt à l’aéronautique. Il effectua plusieurs vols dans un ballon aérostatique baptisé România (« Roumanie »), importé de France en 1905. Ensuite, il essaya sans succès d’apprendre à faire voler un aéroplane Voisin, en autodidacte. Après la visite et les vols de démonstration que Louis Blériot effectua à Bucarest en octobre 1909, sur invitation de l’Automobile Club de Roumanie (dont Bibesco était président), Bibesco partit en France pour s’inscrire à l’école d’aviateur de Blériot, à Pau. Le 23 janvier 1910, il devint titulaire de la licence de pilote international no 20.

À son retour de France, Bibesco créa l’école de pilotage de Cotroceni, dans la banlieue de Bucarest, où Mircea Zorileanu et Nicolae Capşa obtinrent leur licence de pilote. Le 5 mai 1912, il fonda la Ligue aéronautique nationale roumaine.

(suite…)

Continuer la lectureGeorge-Valentin Bibesco, pionnier de l’aviation et de l’automobile.

Johnny Weissmuller, nageur olympique et acteur de cinéma.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :16 septembre 2023
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Johnny Weissmuller, né János Péter Weissmüller le 2 juin 1904 à Freidorf en Hongrie (actuelle Roumanie) et mort le 20 janvier 1984 à Acapulco au Mexique, est un nageur olympique américain, cinq fois médaillé d’or aux Jeux olympiques et longtemps recordman du 100 m nage libre, ainsi qu’un acteur de cinéma, célèbre pour avoir incarné le personnage de Tarzan à douze reprises durant les années 1930 et 1940.


Johann Peter Weißmüller naît en 1904 à Freidorf (en hongrois : Szabadfalu), village de Hongrie actuellement rattaché à la ville de Timișoara en Roumanie. Il est le fils de Peter Weißmüller et Elisabeth Kersch, une famille allemande du Banat. La famille émigre aux États-Unis en janvier 1905, quand l’enfant a sept mois.

Le père, Peter, est mineur à Windber, en Pennsylvanie. C’est là que naît Peter Jr., son plus jeune fils, le 3 septembre 1905, qui est donc américain de naissance, alors que le reste de la famille (qui déménage à Chicago où le père est embauché dans une fabrique de bière) devient apatride à la chute de l’Autriche-Hongrie.

À l’âge de neuf ans, Johnny Weissmüller contracte la poliomyélite. Son médecin lui suggère de pratiquer la natation pour aider à vaincre la maladie. Johnny guérit et continue à pratiquer ce sport où il excelle.

(suite…)

Continuer la lectureJohnny Weissmuller, nageur olympique et acteur de cinéma.

Gheorghe D. Anghel, sculpteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :16 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Gheorghe D. Anghel (22 août 1904, Turnu Severin, Mehedinți, Roumanie  – 9 avril 1966, Bucarest , Roumanie ) était un sculpteur roumain. Après avoir suivi les cours du sculpteur Dimitrie Paciurea à l'Ecole des Beaux-Arts de Bucarest , Anghel finalise sa formation à Paris ( 1924-1937 ) sous la direction d' Antoine Injalbert. Ici, il a l'occasion de visiter l'atelier de Brâncusi et d'étudier dans des musées et des expositions, s'intéressant aux monuments de l'architecture et des sculptures françaises anciennes. Son goût pour les formes rigoureuses et expressives est alimenté par la dotation artistique roumaine reçue à travers les leçons de Paciurea, par l'héritage culturel médiéval français, ainsi que par les préoccupations des artistes néoclassiques ou l'art des sculpteurs français modernes tels que Rodin , Bourdelle, Maillol, Despiau. De telles filiations culturelles qu'il atteint à travers ses propres convictions le feront évoluer sur un chemin différent de celui de Brâncusi. Anghel ne rejette pas les expériences de  l'impressionnisme en sculpture, il ne considère pas le modelage chargé de sensations comme « impur ». Il conserve dans le portrait - genre qui l'a préoccupé toute sa vie - un idéal classique, au sens de structure durable de l'être humain, d'une robustesse intérieure…

Continuer la lectureGheorghe D. Anghel, sculpteur.