Le Palais du Parlement à Bucarest (Roumanie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :14 septembre 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Le palais du Parlement (en roumain : Palatul Parlamentului) situé à Bucarest en Roumanie, est un gratte-ciel stalinien (par son style soréal, non par l’époque de sa construction) qui abrite le Parlement roumain composé de la Chambre des députés et du Sénat. Voulu par le dictateur communiste Nicolae Ceausescu, avec sa surface intérieure de 350 000 m2, il est l’un des plus grands bâtiments d’Europe avec le marché aux fleurs d’Aalsmeer (Pays-Bas) et le complexe de bureaux « Cœur Défense » (France). Enfin, il est le plus grand bâtiment en pierre et le deuxième plus grand bâtiment administratif au monde après le Pentagone.


La construction du palais commence en 1984 : les plans entraînent la destruction de 520 hectares de la ville de Bucarest (1/5 de la superficie totale du centre historique de la ville), avec la démolition ou le déplacement d’une trentaine d’églises et de 7 000 maisons. Celle-ci entraîne l’expulsion et le relogement de 40 000 personnes dans des immeubles parfois insalubres, sans eau, ni gaz, ni électricité, car non terminés. La colline sous-jacente, le dealul Spirii (butte de Spirea), est ensuite en partie arasée, ce qui détruit aussi les sites archéologiques de ce quartier ancien.

600 architectes et 20 000 ouvriers (dont des prisonniers) travaillent sur le chantier jour et nuit, sous la coordination de l’architecte Anca Petrescu, jeune femme alors âgée de 35 ans, émule de Cezar Lăzărescu, l’un des architectes officiels du régime communiste. Plus d’un million de mètres cubes de marbre extrait de la région de Rușchița (ro) en Transylvanie est utilisé. Le projet aura coûté jusqu’à 40 % du PIB du pays annuel pendant sa construction.

Comme son modèle la Casa Scînteii, le palais devait comporter à son sommet une flèche élevée surmontée d’une énorme étoile rouge, qui n’a finalement pas été réalisée. Le bâtiment inachevé est largement pillé après la chute de la dictature et de Ceaușescu en 1989. Le gouvernement d’Ion Iliescu, successeur de Ceaușescu, décide tout de même d’achever et d’utiliser le palais, car il a d’ores et déjà coûté très cher sur tous les plans. Il sera officiellement baptisé « Palais du Parlement » lors de l’installation de la Chambre des députés en 1994.

(suite…)

Continuer la lectureLe Palais du Parlement à Bucarest (Roumanie).

Constantin Tanase, acteur de théâtre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :14 septembre 2023
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Constantin Tănase ; 5 juillet 1880 – 29 août 1945) était un acteur et écrivain roumain de scène, figure clé du style revue du théâtre en Roumanie.


Il est né dans une famille ouvrière vivant dans une maison paysanne à Vaslui, en Roumanie. Étudiant adéquat mais sans exception (bien qu’il ait apparemment appris un bon allemand), sa première exposition à la scène fut en assistant à des pièces de théâtre au jardin “Pârjoala”, où il vit du théâtre populaire, comprenant des acteurs tels que Zaharia Burienescu et ID Ionescu. Cela l’a inspiré à créer une troupe de théâtre amateur parmi ses amis ; ils ont travaillé des scènes des pièces Meșterul Manole, Căpitanul Valter Mărăcineanu et Constantin Brâncoveanu ; ce qui se rapprochait le plus d’une scène était une grange.

Sa première expérience professionnelle en tant qu’acteur a eu lieu dans la troupe de théâtre de langue yiddish de Mordechai Segălescu : ils ont trouvé un acteur pour une représentation à Vaslui et ont recruté le jeune Tănase. En 1896, il termine ses études au gymnase . Malgré son souhait de devenir acteur, à la demande de ses parents, il s’inscrit à l’école militaire de Iași, mais son comportement rebelle le fait rapidement expulser. Il s’est rendu à Brăila, où il a brièvement fréquenté le lycée Nicolae Bălcescu, mais après quelques semaines, il a abandonné ses études faute de fonds.

À Brăila, il a rencontré l’instituteur et écrivain Ion Adam, qui a suggéré que Tănase, 18 ans, reprenne son poste d’enseignant à Curseşti, Rahova, puisqu’Adam allait suivre des cours en Belgique. Il ne s’en sortait pas mal, mais il s’entendait mal avec le directeur et certains autres professeurs. Avec le soutien d’Adam, il obtient un autre poste d’enseignant à Hârșoveni, Poienești , où le poète Alexandru Vlahuțăégalement enseigné. Tănase a rapidement développé son propre style d’enseignement, accordant à la musique et à la gymnastique un rôle central, ce qui a attiré de nouveaux étudiants à l’école. Il a également impliqué les parents de ses élèves dans le cadre de sorties scolaires qu’il a utilisées pour enseigner l’histoire et la géographie. Il est rapidement devenu une personnalité locale appréciée de tous, mais apparemment, le notaire local et certains avocats l’ont désapprouvé ainsi que ses méthodes et ont réussi à le faire renvoyer.

Sans travail, il se dirige vers Bucarest le 14 octobre 1899, où il se porte volontaire pour rejoindre un régiment militaire, le 1er régiment du génie ( Regimentul 1 Geniu ). Après son service militaire, il travaille dans le théâtre et en 1917, il épouse Virginia Niculescu.

(suite…)

Continuer la lectureConstantin Tanase, acteur de théâtre.

Toma Caragiu, acteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :14 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Toma Caragiu (21 août 1925, Árgos Orestikó – Άργος Ορεστικό ou Hrupisti1 -, en Grèce – 4 mars 1977, Bucarest) est un acteur roumain d’origine aroumaine, jouant à la fois au théâtre, à la télévision et au cinéma. Il a interprété principalement des rôles dans des comédies, mais a également joué dans des rôles dramatiques, notamment dans le film Actorul și sălbaticii (L’acteur et les sauvages) en 1975.


Toma Caragiu est né le 21 août 1925 dans une famille aroumaine (Nico Caragiu și Atena Papastere Caragiu) originaire du village grec Etomilítsa, dans la province de Kónitsa (Préfecture de Ioannina dans la région d’Épire).

La famille Caragiu s’est installé à Ploiești. C’est à cette période que la  vocation d’acteur lui est venue. Il a été coopté dans une troupe du théâtre de son lycée et il écrit dans le journal du lycée Frământări. Il obtient son baccalauréat en 1945.

Il s’inscrit en Droit, mais abandonne les cours pour rentrer au Conservatoire de Musique et d’Arts Dramatiques de Bucarest, dans la classe de Victor Ion Popa.

Ses débuts sur scène au Théâtre National de la Place Amzei en 1948, alors étudiant en troisième année, interprétant le rôle d’un acolyte dans la pièce Toreadorul din Olmado (le torero Olmado) mis en scène par Ion Șahighian.

Le premier mai 1948, il est engagé en tant que membre du corps artistique du Théâtre national de Bucarest. Il obtient le diplôme de l’Université nationale d’art théâtral et cinématographique Ion Luca Caragiale en 1949, à l’âge de 24 ans.

(suite…)

Continuer la lectureToma Caragiu, acteur.