Camil Ressu, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 septembre 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Camil Ressu ; 28 janvier 1880 – 1er avril 1962) était un peintre et universitaire roumain, l’une des figures artistiques les plus importantes de Roumanie.


Né à Galați, Ressu est issu d’une famille aroumaine qui a émigré de Macédoine vers la Roumanie au début du XIXe siècle. Son père, Constantin Ressu, journaliste et étudiant en droit à Bruxelles, était artiste à ses heures perdues. En 1887, Ressu est inscrit à l’École des Beaux-Arts de Bucarest. Il poursuit ses études à l’ École des Beaux-Arts de Iași, où il étudie avec les peintres Gheorghe Popovici et Gheorghe Panaiteanu Bardasare. En 1902, il termine ses études à Iași, reçoit une médaille d’argent et quitte la Roumanie pour Paris, cherchant à développer davantage ses compétences artistiques. A Paris, il étudie à l’ Académie Julian.

En 1908, Ressu retourna en Roumanie et s’intéressa aux questions sociales, contribuant à des dessins satiriques dans plusieurs publications, dont Furnica, Facla et Adevărul. La même année, il devient membre du Parti social-démocrate de Roumanie (ou plutôt de son cercle survivant de Bucarest, l’Union socialiste de Roumanie, formée autour du journal România Muncitoare). En 1910, ses œuvres (paysages et peintures aux thèmes bucoliques) sont présentées dans l’ exposition Jeunesse Artistique . Ressu ouvre sa première exposition personnelle en 1914, à Bucarest.

(suite…)

Continuer la lectureCamil Ressu, peintre.

Gheorghe Gheorghiu-Dej, homme d’état.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 septembre 2023
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Gheorghe Gheorghiu-Dej, né le 8 novembre 1901 à Bârlad et mort le 19 mars 1965 à Bucarest, est un homme d’État roumain. Il fut le dirigeant communiste de la République populaire roumaine de 1947 jusqu’à sa mort en 1965.


Gheorghiu-Dej rejoint le Parti communiste roumain en 1930. Cheminot, il est arrêté du fait de sa participation à la grève de Grivița (1933) et incarcéré à la prison de Doftana en 1933. En 1936 il est élu au Comité central du parti et devient chef de la « faction de la prison » du parti (c’est-à-dire des membres du parti qui ont été incarcérés par le régime fasciste, en opposition à ceux qui vivaient en exil en Union soviétique). Il est libéré du camp d’internement de Târgu Jiu le 24 août 1944.

Il devient secrétaire général du parti en 1945, mais ne consolide son pouvoir qu’en 1952 en évinçant Ana Pauker et la « faction moscovite » du parti. Ana Pauker était la dirigeante non officielle du parti depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Gheorghiu-Dej est aussi l’un des instigateurs de l’assassinat de Ștefan Foriș en 1946 et de l’arrestation de Lucrețiu  Pătrășcanu en 1948, deux de ses rivaux au sein du parti.

Gheorghiu-Dej, stalinien enthousiaste, est troublé par la déstalinisation de Nikita Khrouchtchev. Il est l’architecte de la politique étrangère et économique indépendante de la Roumanie au sein du Pacte de Varsovie à la fin des années 1950. Il crée l’équivalent roumain du Goulag soviétique et s’appuie sur la Securitate pour consolider son pouvoir. Il mène une déstalinisation limitée et un certain désengagement vis-à-vis du bloc communiste pendant la période de déstalinisation de Moscou. Nicolae Ceaușescu, présenté comme son dauphin, lui succédera en 1965 à la tête du Parti communiste de Roumanie.

(suite…)

Continuer la lectureGheorghe Gheorghiu-Dej, homme d’état.

Le Jardin botanique Alexandru Borza à Cluj (Roumanie)

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :4 septembre 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Le jardin botanique Alexandru Borza (en roumain Grădina botanică  « Alexandru Borza ») de l’Université Babeș-Bolyai de Cluj, en Roumanie, occupe presque 14 hectares situés dans la partie méridionale du centre-ville de Cluj. Fondé en 1872 par Sámuel Brassai, le jardin s’est développé au fil des années non seulement en tant qu’espace scientifique et pédagogique de l’université, mais aussi comme lieu de promenade et attrait touristique de la ville.

Le jardin comprend plus de 10 000 espèces de plantes originaires du monde entier, un jardin japonais, un arboretum et des serres. Il comporte une collection particulièrement riche de la végétation de Roumanie, sous forme vivante, en herbiers et en carpothèque.


Sámuel Brassai fonda le jardin en 1872 sur le domaine du comte Imre Mikó, un noble hongrois qui en fit don à la société savante des Amis des Musées transylvains, rattachée ensuite à l’université François-Joseph de Cluj. Le domaine comptait aussi le manoir du comte Mikó, qui abrita les collections.

Les directeurs furent successivement les professeurs botanistes Ágost Kanitz (1872-1896), Gyula Istvánffi (1897-1901), Aladár Richter, Vincze von Borbás, Béla Páter, István Győrffy, puis, après la dislocation de l’Autriche-Hongrie à l’issue de la Première Guerre mondiale et le rattachement de Cluj à la Roumanie, Alexandru Borza à partir de 1920. Il appelle à ses côtés en 1922 le botaniste Erasmus Julius Nyárády.

(suite…)

Continuer la lectureLe Jardin botanique Alexandru Borza à Cluj (Roumanie)