Ville de Funchal (Madère).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :28 août 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Funchal est une ville portugaise, bordée par l’océan Atlantique, chef-lieu de l’île de Madère et de la région autonome de Madère (Portugal) regroupant les îles de l’archipel. Port d’escale situé sur la côte sud de l’île par 32° 37′ 45″ de latitude nord, et 16° 55′ 20″ de longitude ouest, c’est aussi la plus grande ville de l’île. La superficie de la ville est 76,25 km2, et elle compte 111 892 habitants (2011). Elle est administrativement divisée en dix communes (freguesia).


Fondée en 1421, elle est élevée au rang de ville en 1508 par le roi Manuel Ier.

Funchal vient du mot funcho qui signifie « fenouil » en portugais. En effet, lorsque les premiers Portugais découvrent l’île de Madère au XVe siècle, du fenouil sauvage pousse abondamment à l’emplacement de la ville actuelle.

Le diocèse de Funchal est créé le 12 janvier 1514, par la bulle papale Pro excellenti præeminentia du pape Léon X, à la suite de l’élévation de Funchal de vila au statut de cidade (« cité ») par le roi Manuel Ier (charte royale du 21 août 1508), ce diocèse étant dépendant de l’archidiocèse de Lisbonne.

(suite…)

Continuer la lectureVille de Funchal (Madère).

Le Phoque moine de Méditerranée.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Faune
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :28 août 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Le phoque moine de Méditerranée (Monachus monachus) est une espèce de pinnipèdes rencontrée en Méditerranée, mais aussi dans l’Atlantique sur les côtes de Madère, du Sahara occidental et de Mauritanie. Il est en danger, c’est la plus menacée des espèces de pinnipèdes.


Le mâle mesure en moyenne 2,4 m de long, la femelle est légèrement plus petite. Le mâle pèse environ 315 kg et la femelle 300 kg.

Le phoque moine se nourrit de poissons, crustacés, de seiches, poulpes, langoustes et des homards. Il peut aussi se nourrir d’algues.

La saison de reproduction a lieu de septembre et novembre. La période de gestation dure 11 mois. La femelle donne naissance à un seul petit qui mesure entre 80 et 100 cm et pèse de 17 à 24 kg.

Dans l’Antiquité, le phoque-moine méditerranéen, espèce relique de la période glaciaire würmienne, était omniprésent dans les bassins méditerranéen et pontique où les navigateurs ont nommé la Phocide, Phocée et bien d’autres sites d’après son nom.

Autrefois abondant en Méditerranée et sur une partie de la côte ouest de l’Afrique, Monachus monachus a été victime de la pollution, de l’appauvrissement de son habitat et, avant tout, de la chasse.

(suite…)

Continuer la lectureLe Phoque moine de Méditerranée.

La Tourterelle des bois.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Faune
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :28 août 2023
  • Temps de lecture :8 min de lecture

La famille des Columbidés est une vaste famille d’oiseaux terrestres présente sur tous les continents excepté le continent antarctique. Elle est forte de 49 genres et près de 350 espèces de taille petite à moyenne. La famille présente des affinités avec celle des Ptéroclidés (les gangas).


Chez cette petite tourterelle, les deux sexes sont identiques. La tête et la calotte sont gris-bleu, les plumes de l’arrière du capuchon et de la nuque présentant souvent de vagues bordures brunes. Les côtés du cou portent des raies blanches et noires réparties sur 3 ou 4 rangées. Les scapulaires, le manteau et les couvertures alaires affichent une teinte marron-roux mais avec le centre des plumes noir, ce qui donne à ces parties un aspect  fortement écailleux. La longue queue arrondie noire est bordée de blanc, hormis les rectrices centrales. Les rémiges gris-bleu sont particulièrement visibles en vol. Le cou et la poitrine sont gris rosâtre. Le ventre et le reste des parties inférieures sont blanchâtres, plus clairs que ceux de la Tourterelle turque. L’œil jaune est entouré d’un anneau rouge. Le bec est sombre, les pattes rosâtres.

Les juvéniles sont plus ternes et bruns. Le gris de la tête et du cou, le violacé de la poitrine sont remplacés par du brun éteint. Les liserés chamois roux pâle sont plus étroits aux scapulaires, aux rémiges tertiaires et aux couvertures alaires. Le centre noir des plumes est moins net. Tous ces caractères rendent l’aspect écailleux moins évident. Le cercle orbital est rosé et non rouge.

(suite…)

Continuer la lectureLa Tourterelle des bois.