La Cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Lisbonne (Portugal).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 août 2023
  • Temps de lecture :6 min de lecture

La cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Lisbonne (en portugais : Igreja de Santa Maria Maior puis aujourd’hui Sé Patriarcal de Lisboa) est la cathédrale de Lisbonne, la plus ancienne église de la ville et le siège du patriarcat de Lisbonne.

Elle fut construite sur ordre du roi Alphonse Ier de Portugal, quelque temps après avoir repris Lisbonne aux Maures. La Sé, au temps d’Alphonse Ier, avait le statut d’Igreja Matriz (église qui a la juridiction sur les autres églises ou des chapelles de la circonscription). Elle fut élevée au rang de cathédrale par Jean Ier en 1393.


C’est en 1147 que la ville est reconquise par une armée composée de soldats portugais menés par le roi Alphonse Ier et de croisés européens participant à la deuxième croisade. Le croisé anglais Gilberto de Hastings fut nommé évêque de Lisbonne, le premier après la conquête de la ville sur les Maures en 1147, et occupa le siège épiscopal jusqu’à sa mort en 1166.

Le roi Alphonse Ier de Portugal, fondateur du Royaume de Portugal,  ordonna, peu après la conquête de Lisbonne, l’édification d’une église chrétienne. L’emplacement choisi pour cette nouvelle église est celui d’une ancienne mosquée, la mosquée Aljama. Les vestiges archéologiques laissent penser qu’à l’emplacement de l’ancienne mosquée se trouvait une église wisigothique, et même avant cet édifice, un forum romain.

Depuis le commencement de sa construction en 1147, le bâtiment a subi plusieurs modifications et a survécu à plusieurs tremblements de terre qui l’ont ébranlé entre les XVIe et XVIIIe siècles. Il conserve en particulier ses tours romanes du XIIe siècle et constitue aujourd’hui la plus ancienne église de la ville.

(suite…)

Continuer la lectureLa Cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Lisbonne (Portugal).

La Bataille des Atoleiros (1384).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 août 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

La bataille des Atoleiros a eu lieu le 6 avril 1384, dans l'actuelle région de Portalegre, au Portugal à 60 km de la frontière espagnole. Elle opposa les troupes portugaises (1 400 hommes) commandées par Nuno Álvares Pereira, et une expédition punitive castillane (5 000 hommes) envoyée par Jean Ier de Castille dans le cadre de la crise portugaise de 1383-1385. Cette expédition était attendue, c'est pourquoi Nuno Álvares Pereira avait été envoyé à leur rencontre. Les deux armées se rencontrent alors que les Castillans s'apprêtent à prendre la ville de Fronteira. Un émissaire est envoyé pour dissuader les portugais d'avancer vers la ville assiégée. Devant leur refus, les castillans attaquent, à cheval. Les Portugais les attendent stratégiquement organisés en carré. Les troupes castillanes sont vite  désorganisées et obligées de fuir. La victoire portugaise est rapide, les pertes castillanes nombreuses. Cette bataille constitue dans la Péninsule Ibérique la première véritable utilisation des nouvelles techniques de défense avec une infanterie en infériorité numérique devant une cavalerie importante. La formation en carré reste la plus connue. Les forces portugaises n'eurent à souffrir aucune perte dans cette bataille. Cela fut pris comme une preuve que Dieu était du côté des Portugais dans leur lutte d'indépendance. Source : Wikipédia.

Continuer la lectureLa Bataille des Atoleiros (1384).

Gualdim Pais, frère de l’ordre du Temple.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :8 août 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Dom Gualdim Pais (1118-1195), croisé portugais, frère-chevalier de l’Ordre du Temple ainsi que chevalier du roi Alphonse Ier de Portugal, est le fondateur de la ville de Tomar.


Il est né à Amares (une ville dans la province de Minho près de Braga) en 1118, de Paio Ramires et Gontrode Soares. Il combattit les maures aux côtés du roi Alphonse Ier, ce dernier le fit chevalier en 1139 après la bataille d’Ourique. Il part peu après pour la Palestine, où il se bat cinq années durant en tant que chevalier templier. Il eut d’ailleurs un rôle important dans le siège de Gaza.

En 1157, il devient le quatrième maître de l’Ordre du Temple au Portugal, dont le siège central se trouvait à Braga. Il transféra ce siège dans le château de Tomar (qu’il fit bâtir en 1160), ce dernier se trouvant alors près de la frontière avec les états musulmans. La fameuse Rotonde des Templiers du couvent de l’Ordre du Christ du château de Tomar, inspirée de l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, fut construit sous sa supervision. Il institua également un fort, un ensemble de lois locales, pour la ville de Tomar en 1162. De plus, il supervisa la construction ou la restauration de plusieurs autres châteaux frontaliers pour l’Ordre du Temple tels que le château d’Almourol, ainsi que ceux d’Idanha, Ceres, Monsanto et Pombal. Enfin, il fonda la ville de Pombal et la dota également d’un for en 1174.

(suite…)

Continuer la lectureGualdim Pais, frère de l’ordre du Temple.