Erwin Axer, écrivain et directeur de théâtre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 août 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Erwin Axer (1er janvier 1917 – 5 août 2012) était un directeur de théâtre, écrivain et professeur d’université polonais. Longtemps directeur du Théâtre Współczesny (Théâtre contemporain) de Varsovie, il monte également de nombreuses pièces à l’étranger, notamment dans les pays germanophones, aux États-Unis et à Leningrad (URSS). Lauréat du prix Witkacy – Critics’ Circle Award (1993).


Bien que né à Vienne, Erwin Axer a passé la plupart de ses premières années à Lwów (l’actuelle Lviv, Ukraine). Issu d’une riche famille juive de Maurycy Axer, un avocat réputé, et d’Ernestine née Schuster, le jeune Erwin décide de consacrer sa vie au théâtre. À la fin des années 1930, ses débuts étaient Moon of the Caribbes d’ Eugene O’Neill. En 1938, il met également en scène Nędza uszczęśliwiona de Maciej Kamieński et La nouvelle apportée à Marie de Paul Claudel. L’année suivante, il est diplômé de l’Institut national d’art théâtral et met en scène Miss Julie d’ August Strindberg.

Cependant, l’ invasion de la Pologne et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale mettent fin à sa carrière. Il a passé les premières années de l’occupation soviétique à Lwów, où il a gagné sa vie en jouant et en mettant en scène des drames dans le théâtre dramatique polonais contrôlé par les communistes, le seul théâtre de langue polonaise encore ouvert dans la ville. Cependant, suite à la prise de contrôle allemande de la ville et à l’arrestation de son père, Axer s’installe à Varsovie.

Il a participé au soulèvement de Varsovie de 1944 et a été fait prisonnier par les Allemands et envoyé dans une carrière en Allemagne en tant que travailleur esclave. Après la guerre, il retourna en Pologne et devint en 1946 le directeur du Théâtre de chambre de la Maison des soldats de Łódź, une institution qui déménagea à Varsovie l’année suivante et fut rebaptisée Teatr Współczesny . Axer a dirigé ce théâtre pendant près de 40 ans et n’a pris sa retraite qu’en 1981, suite à l’imposition de la loi martiale en Pologne.

(suite…)

Continuer la lectureErwin Axer, écrivain et directeur de théâtre.

Tadeusz Fijewski, acteur de théâtre, cinéma et de télévision.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 août 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Tadeusz Fijewski, né le 14 juillet 1911 à Varsovie et mort le 12 novembre 1978 dans cette même ville, est un acteur de théâtre, de cinéma et de télévision polonais.


Fils de Wacław Fijewski, un peintre en bâtiment, Tadeusz Fijewski naît le 14 juillet 1911 dans le quartier populaire Powiśle de Varsovie au sein d’une fratrie de dix enfants. Il est notamment le frère de la chorégraphe Barbara Fijewska et du metteur en scène Włodzimierz Fijewski.

Il fait ses débuts sur scène en 1921 comme figurant dans Le Malade  imaginaire, au Théâtre polonais de Varsovie, dirigé par son fondateur Arnold Szyfman. Il restera fidèle à ce théâtre jusqu’à sa mort en 1978. Il apparaît ensuite dans des spectacles amateurs et pièces pour enfants. En 1926, il débute à l’écran à l’issue d’un concours organisé par le journal ABC dans le film L’Appel de la Mer de Henryk Szaro, jouant un garçon de dix ans alors qu’il en a seize.

Diplômé de l’Institut national d’art dramatique de Varsovie en 1936, il  travaille entre autres au Théâtre de Malicka, au Théâtre Ateneum et au théâtre de Sosnowiec.

Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il se porte  volontaire pour l’armée polonaise, mais ne sera pas appelé pour servir. Emprisonné à la Pawiak, le 3 maja 1940 il est déporté au camp de concentration d’Sachsenhausen puis à Dachau. Libéré des camps en 1941, il travaille dans les bars de Varsovie et appartient au réseau de la résistance de l’Armia Krajowa. Il participe à l’Insurrection de Varsovie de 1944. Après sa chute, il est emprisonné dans le camp de prisonniers de guerre Oflag II D Gross-Born situé près de Kłomino en Poméranie occidentale. Après sa libération, il joue au théâtre du BIP (1944) avec le groupe de scène de Kazimierz Krukowski qui se produit dans des camps en Allemagne où se trouvent encore des prisonniers polonais.

(suite…)

Continuer la lectureTadeusz Fijewski, acteur de théâtre, cinéma et de télévision.

Elżbieta Barszczewska, actrice de théâtre et de cinéma.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :7 août 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Elżbieta Maria Barszczewska-Wyrzykowska (née le 29 novembre 1913 à Varsovie, décédée le 14 octobre 1987 dans la même ville) – est une actrice de théâtre et de cinéma polonaise.


Elle est née dans la famille de Witold Tadeusz Barszczewski (1867–1926) et Maria Helena Szumska (1880–1951). Elle réussit ses examens finaux en 1932 au XI State Female Gimnazjum im. Maria Konopnicka. Elle avait l’intention d’entrer à l’École des sciences politiques, mais a finalement décidé d’étudier le théâtre. Elle est diplômée de l’ Institut d’État des arts du théâtre de Varsovie (où elle a également rencontré son futur mari) en 1934. La même année, elle fait ses débuts sur la scène du Théâtre polonais avec le rôle d’Helena dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare , mis en scène par Leon Schiller.

Dans la seconde moitié des années 1930, les éloges de la critique et une grande popularité lui ont valu des rôles au cinéma, principalement Stefcia Rudecka dans Trędowata (1936), Beata Wilczur et sa fille Maria dans Quack Man (1937), Bronka Mossakowska dans Girls from Nowolipki (1937) et Elżbieta Biecka à Granica (1938).

Jusqu’en 1939, elle se produit sur les scènes de la Société pour la promotion de la culture théâtrale (TKKT) et en tant qu’invitée au Théâtre national. Pendant l’Occupation, elle travaille comme serveuse au Café Bodo et à U Aktorek. Elle a participé à la vie théâtrale clandestine. En mars 1941, elle est arrêtée par les Allemands en lien avec le meurtre d’ Igo Sym. Après la guerre, elle travaille au Théâtre polonais (1945-1962), au Théâtre national (1962-1965) et de 1965 à 1987 à nouveau au Théâtre polonais.

Le 23 août 1980 , elle se joint à l’appel de 64 universitaires, écrivains et journalistes aux autorités communistes pour entamer un dialogue avec les grévistes.

La dernière première à laquelle l’actrice a participé était Memoirs de John Murrel avec le rôle de Sarah Bernhardt. Au Théâtre de la Télévision, elle est apparue dans Chansons de Marie de France.

(suite…)

Continuer la lectureElżbieta Barszczewska, actrice de théâtre et de cinéma.