Edward Szczeklik, médecin et cardiologue.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 août 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Edward Szczeklik (né le 18 juin 1898 à Pilzno, décédé le 3 juin 1985 à Wrocław ) – médecin polonais, spécialiste en médecine interne, cardiologue , professeur de médecine. Père des professeurs de médecine Andrzej et Jerzy Szczeklików.


fils de Marceli, Il a étudié à la Faculté de médecine de l’Université Jagellonne en 1918-1923 ; pendant ses études, il a également servi (dans les années 1918-1921) dans l’armée, par ex. pendant la guerre polono-bolchevique . Après l’obtention de son diplôme, il travaille jusqu’en 1924 sous la direction de Stanisław Ciechanowski au Département d’Anatomie Pathologique de l’Université Jagellonne, puis (jusqu’en 1931) comme assistant puis professeur assistant au Deuxième Département des Maladies Internes de l’Université Jagellonne avec Witold Orłowski , plus tard avec Józef  Latkowski . En 1931-1932, il poursuit ses études de médecine à Paris et à Vienne en tant que boursier du Fonds national de la culture .

Après son retour à Cracovie , jusqu’au déclenchement de la guerre en 1939, il travailla au département IB du St. Lazare chez Aleksander Oszacki . Au cours de la campagne de septembre , à laquelle il a participé en tant qu’officier et médecin militaire, il a été capturé par les Allemands en tant que prisonnier de guerre et après un séjour de 3 mois dans un camp de prisonniers de guerre, il est retourné à Cracovie pour travailler dans son unité d’origine. Après l’arrestation d’Oszacki par la Gestapo, Szczeklik devint le chef du Département et le resta jusqu’à la fin de la guerre.

(suite…)

Continuer la lectureEdward Szczeklik, médecin et cardiologue.

Witold Eugeniusz Orłowski, médecin.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 août 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Witold Eugeniusz Orłowski (né le 24 janvier 1874 à Norwidpol, mort le 2 décembre 1966 à Varsovie) – interniste polonais.


Il était le fils de Franciszek, le gestionnaire immobilier de Tukałło Milcz. Il est né dans la ferme Norwidpol dans le district de Borysów, il était le frère cadet de Zenon. Comme son frère, il est diplômé du gymnase de Vilnius en 1891 , obtenant une médaille d’or. Il a étudié la médecine à l’Académie de médecine militaire de Saint-Pétersbourg. Il obtient son diplôme en novembre 1896, obtient son doctorat en médecine le 12 mars 1900, reçoit le titre de professeur associé en 1903, de professeur associé en 1907 et de professeur titulaire en 1913 à Kazan. Professeur à l’Université de Kazan (1907-1918) et de Tomsk (1918-1919). En 1920, il est nommé à la chaire de médecine interne de l’Université Jagellonne.où il a enseigné jusqu’en 1925, après quoi il a déménagé à Varsovie, où il a été professeur et directeur de la 2e clinique interne. Il a travaillé à Varsovie pendant 22 ans, de 1925 à 1947. Il a été un pionnier de la physiopathologie et de la biochimie dans cette clinique. Il a publié des thèses expérimentales et cliniques dans le domaine du métabolisme et du tractus gastro-intestinal . En 1927, il est devenu membre de la Société scientifique de Varsovie , un an plus tard, l’un des membres de l’Académie polonaise des arts et des sciences . Pendant l’occupation, il a participé à l’enseignement secret de la médecine (voir Université de médecine de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale). Il a formé de nombreux futurs médecins.

(suite…)

Continuer la lectureWitold Eugeniusz Orłowski, médecin.

Bronislaw Pilsudski, ethnographe.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :5 août 2023
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Bronisław Piotr Piłsudski, (né le 2 novembre  1866 à Zułów, mort le 17 mai 1918 à Paris) – exilé polonais, ethnographe traitant des peuples et des cultures d’Extrême-Orient, principalement le peuple Ainu, qui a observé sur Sakhaline, et plus tard sur l’ île d’ Hokkaido. Il était le frère de Józef, Adam , Jan et Kazimierz.


À partir de 1874, il vécut à Vilnius, où trois ans plus tard il entra au gymnase. Avec son frère Józef, ils ont organisé un cercle d’auto-éducation appelé Spójnia. Après la mort de sa mère (1884) en 1886, il se rendit à Saint-Pétersbourg, où il réussit l’ examen de licence et entra au département de droit de l’université locale.

En 1887, il participe aux préparatifs de la Volonté du peuple pour  l’assassinat de l’empereur Alexandre III. Parmi les bombardiers se trouvait, entre autres, Alexander Ulyanov (frère aîné de Vladimir , plus tard connu sous le nom de Lénine), qui fut exécuté après le procès. Après la révélation du complot, Bronisław (qui a été révélé lors des interrogatoires par Michał Kanczer) a été condamné à mort, condamné à 15 ans de travaux forcés et envoyé sur l’île de Sakhaline. A Sakhaline en 1891, il rencontre Lew Sternberg , déjà un ethnographe bien connu qui était aussi en exil. En 1896, ses travaux sur les observations climatiques sont publiés. Il est alors envoyé en mission météorologique dans la partie sud de l’île, où il entre en contact avec les Ainu.

Après 10 ans d’exil, le reste de la peine a été commuée en une ordonnance de règlement sans droit de quitter l’Extrême-Orient russe. Trois ans plus tard, il reçoit une proposition de l’académie impériale des sciences pour étudier la culture des Ainu, des Gilaks (Nivkhs), des Oroks et des Manguns à Sakhaline.La même année, il s’installe en homme libre dans le village d’ Ai , où il épouse Shinhinchou (Chuusamma, Ciuusamma), un parent du chef Bafunke Kimura, qui lui donne un fils nommé Sukezō et une fille nommée Kyō.

(suite…)

Continuer la lectureBronislaw Pilsudski, ethnographe.