Nicolas Hein, philologue, traducteur et poète.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :28 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Nikolaus Hein (également Nicolas ; * 17 juin 1889 à Ehnen ; † 7 octobre 1969 à Luxembourg-Eich) était un philologue classique luxembourgeois, traducteur et poète natif.


Fils de vigneron, Hein passe son enfance à Ehnen. A partir de 1901, il fréquente l’école de Luxembourg-Ville. Au début, il est allé à l’Athénée jusqu’à ce qu’il obtienne son diplôme d’études secondaires en 1908, il a suivi des cours supérieurs la dernière année scolaire jusqu’en 1909, puis a étudié l’allemand, les classiques et l’histoire pendant un an à Munich et deux ans jusqu’en 1912 à la Sorbonne en Paris.

En 1910, il est l’un des membres fondateurs de l’Association catholique des académiciens à Echternach , où il enseigne également dans un premier temps, puis à partir de 1915 à Luxembourg à l’Ecole industrielle et  commerciale. En 1914/15, il fut également chargé de cours au lycée pour filles nouvellement fondé. Après la Première Guerre mondiale, Hein enseigna à l’Athenaeum et de 1932 à 1939 fut professeur à la cour du prince héréditaire Johann , qui passa cependant ses années d’école dans un pensionnat britannique à partir de 1934. De 1918 à 1965, Hein a travaillé comme traducteur et greffier à la Cour suprême.

Hein était un grand admirateur de Goethe et a consacré de nombreuses œuvres à la culture germanique. En 1932, il participe aux célébrations du 100e anniversaire à Weimar et donne deux conférences au Südwestdeutscher Rundfunkdienst . « Sur fond de son esthétique classiciste, il dénonce la littérature réaliste et politique du groupe 47. Il se sentait obligé envers Jakob Kneip , Stefan Andres , Hermann Kasack ou Paul Noesen , Nicolas Margue et Max Goergen . »

(suite…)

Continuer la lectureNicolas Hein, philologue, traducteur et poète.

Samuel Hirsch, rabbin et philosophe.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :28 juin 2023
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Samuel Hirsch, (8 juin 1815 – 14 mai 1889) était un philosophe et rabbin majeur du judaïsme réformé qui a principalement travaillé et résidé dans l’Allemagne actuelle dans ses premières années. Il a promu le mouvement radical du judaïsme réformé allemand et a publié plusieurs ouvrages dans les années 1840. Il a déménagé aux États-Unis en 1866 où il mourra à Chicago, Illinois en 1889.


Né à Thalfang (dans l’actuelle Rhénanie-Palatinat , Allemagne ; anciennement partie de la Prusse), il a reçu sa formation à Metz. Il a fréquenté l’ Université de Bonn, l’ Université de Berlin et l’ Université de Leipzig.

Il est devenu rabbin pour la première fois à Dessau en 1838, mais a été contraint de démissionner en 1841 parce qu’il a promu une forme radicalement libérale de judaïsme, connue plus tard sous le nom de judaïsme réformé allemand classique. En 1843, il publie ses “Die Messias-Lehre der Juden in Kanzelvorträgen” et “Religionsphilosophie der Juden”.

En 1843, il est nommé grand rabbin du Grand-Duché de Luxembourg par le roi Guillaume II des Pays-Bas . Au cours de cette période, il publie son “Die Humanität als Religion”. Il prit une part active aux conférences rabbiniques annuelles tenues à Brunswick (1844), Francfort-sur-le-Main (1845) et Breslau (1846). En 1844, il publie sa “Reform im Judenthum”.

Ayant reçu un appel de la Congrégation réformée Keneseth Israel, Philadelphie, Pennsylvanie, en 1866, il démissionne de son poste en Europe et s’installe aux États-Unis. Là, il a succédé au Dr David Einhorn . Dès son arrivée, il s’est étroitement identifié au mouvement de réforme radicale et l’a ouvertement défendu. En 1869, il fut élu président de la conférence rabbinique tenue à Philadelphie, au cours de laquelle les principes du judaïsme réformé furent formulés. Cette année-là, il s’engagea également dans de nombreuses controverses rituelles et doctrinales.

(suite…)

Continuer la lectureSamuel Hirsch, rabbin et philosophe.