Les motocyclettes Ducati.

Ducati Motor Holding S.p.A. est un constructeur italien de motos basé à Bologne, en Émilie-Romagne. Le 19 avril 2012, le constructeur automobile allemand Audi, filiale du Groupe Volkswagen, annonce avoir racheté Ducati.

Ducati est réputé pour ses moteurs bicylindres en « V » à 90° (ou en « L ») et sa distribution desmodromique. Sa notoriété s’est notamment construite après de multiples victoires en compétition moto (Grand-Prix et Endurance).


Originaire de la Sardaigne, la famille Ducati, fait appel à des investisseurs et fonde en 1926 à Bologne la « Società Scientifica Radio Brevetti Ducati »,  dont l’objectif est la production de condensateurs électriques et de composants pour l’amélioration de la transmission par radio.

À partir de cette date, la société Ducati n’aura de cesse de croître et de diversifier ses activités, produisant des machines à calculer, des appareils photo et des radios.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, en 1943, l’usine de Borgo Panigale, banlieue industrielle de Bologne, est envahie par l’armée allemande. En 1944, elle est détruite par les bombardements alliés.

Les frères Ducati relancent néanmoins leur activité industrielle  commençant à produire, à partir de 1946 un moteur auxiliaire, le Cucciolo, destiné à s’adapter sur le cadre de bicyclettes, dont ils avaient racheté la licence à la Siata. L’engin ne rencontre pas le succès et la situation  financière de la famille Ducati se détériore, nécessitant l’aide de l’État, sous contrôle d’un syndic. Mais finalement la société est déclarée en faillite en 1949 et les frères Ducati quittent l’entreprise qui reste sous contrôle de l’état italien jusqu’en 1983, date du rachat par les frères Castiglioni, propriétaires de Cagiva.

(suite…)

Continuer la lectureLes motocyclettes Ducati.

Ludovico Geymonat, philosophe.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :9 juin 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Ludovico Geymonat (Turin, 11 mai 1908 – Rho, 29 novembre 1991) est l’un des plus importants philosophes et historiens de la philosophie italiens du xxe siècle.


En 1930, Ludovico Geymonat passe sa licence de philosophie à l’université de Turin et celle de mathématiques en 1932. Il est très vite un adversaire du fascisme et son refus de s’inscrire au parti fasciste lui enlève tout espoir d’une carrière académique, ce qui le force à n’enseigner que dans les écoles privées.

Pendant la seconde guerre mondiale, il est partisan en Piémont. Après la fin de la guerre, il entre dans l’enseignement universitaire et, de 1956 à 1978, il tient à l’université de Milan la première chaire de philosophie de la science instituée en Italie. Il participe à la fondation du Centre d’Études  méthodologiques de Turin.

En 1963, il dirige le premier la collection des classiques de la science de la maison d’édition Utet de Turin.

Sur le plan politique, il adhère d’abord au Parti communiste italien, puis s’en éloigne pour adhérer à Démocratie prolétarienne, puis aux  mouvements qui donnèrent naissance au Parti de la refondation communiste.

(suite…)

Continuer la lectureLudovico Geymonat, philosophe.

Giuseppe Piermarini, architecte.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :9 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Giuseppe Piermarini (Foligno 18 juillet 1734-18 février 1808) est un ingénieur et l’un des principaux architectes italiens du XVIIIe et début du XIXe siècle.


Giuseppe Piermarini né à Foligno (qui faisait alors partie de l’État pontifical) était un architecte italien. Il a été formé par Luigi Vanvitelli à Rome et il a été son collaborateur à Caserte (1765-1769) avant de se rendre à Milan où il a conçu le Teatro della Scala (1776-1778). Cette réalisation est son travail de référence. À la suite des destructions provoquées par les bombardements de 1943 et aux restructurations successives, du projet initial seul le plan général et la façade sont encore reconnaissables.

À Milan, Piermarini a été nommé professeur à l’Académie des beaux-arts de Brera, mieux connue sous le nom de l’Académie de Brera, quand elle a été officiellement fondée en 1776. De sa base de Milan il a réorganisé  l’Université de Pavie (1770) et le palais de l’Accademia di Scienze e Belle Lettere (ou Accademia Virgiliana), à Mantoue (1773). Avec la décision des Habsbourg d’installer un archiduché à Milan, Piermarini a été chargé de reconstruire le palais ducal (attenant à la cathédrale) en tant que résidence permanente et à construire un tout nouveau siège près de Monza. Pour le palais archiducal de Milan, Piermarini avec sa sobre façade néoclassique (1773-1780) a réussi à éviter la concurrence des projets gothiques et, dans le cadre de ses projets d’urbanisme, il a créé dans le centre-ville la Piazzetta Reale. Pour la Villa Reale, au départ villa de loisir, ses changements  successifs (à partir de 1776), en ont fait un siège de tribunal.

(suite…)

Continuer la lectureGiuseppe Piermarini, architecte.