Tre Cime di Lavaredo.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :9 juin 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Les Tre Cime di Lavaredo (littéralement Trois Cimes de Lavaredo) en  italien, ou Drei Zinnen en allemand, sont un sommet des Alpes, à  2 999 m d’altitude, dans les Dolomites, à la limite entre les régions italiennes de Vénétie et du Trentin-Haut-Adige/Sud Tirol.


Les Tre Cime se dressent à la limite sud du Zinnenplateau, un vaste plateau alpin situé de 2 200 à 2 400 m environ, qui constitue l’extrémité de la vallée de Rienza. Cette zone, constituée de l’alpage Langalm Alpine et des lacs des Tre Cime et située au nord des Tre Cime, appartient à la commune de Dobbiaco, dans le Tyrol du Sud, et au parc naturel des Tre Cime (parc naturel des Dolomites de Sesto jusqu’en 2010), qui fait partie du patrimoine naturel mondial de l’UNESCO depuis 2009.

La crête, orientée ouest-est, forme une frontière avec la commune  d’Auronzo di Cadore, dans la province de Belluno, qui représente également la frontière linguistique allemand-italien. Au nord-est, cette crête continue jusqu’à la Forcella Lavaredo, culminant à 2 544 m d’altitude, où elle se dirige au nord vers la Croda di Passaporto (2 719 m) et le mont Paterno (2 744 m). À l’ouest, elle continue sur la Forcella di Mezzo (2 315 m) jusqu’à la Croda d’Arghena, culminant à 2 252 m.

(suite…)

Continuer la lectureTre Cime di Lavaredo.

Ville de Casamicciola Terme (Italie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :9 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Casamicciola Terme est une commune italienne de la ville métropolitaine de Naples dans la région Campanie en Italie. Elle est située sur la côte nord de l’île volcanique d’Ischia.


Casamicciola fut jadis appelée Casa Mezula et Casanizzola, du nom d’une Eritrese, Nizzola, qui guérit d’une infirmité des jambes dans les eaux de source de la Sinigallia. Des fouilles ont mis au jour des restes d’une civilisation mycénienne. Des habitants de Cumes chassés par Aristodème se seraient installés à la Casa Cumana.

La mythologie locale situe la demeure d’Alcinoé sur le Castiglione et le  ruisseau où Nausicaa allait lessiver sur son écoulement maritime, qui accueillit le naufragé Ulysse. Certains indiquent la Grotte de Sybille comme demeure de la Sibylle de Cumes. C’est dans le parc thermal du Castiglione que Giulio Jasolino guérit de nombreux nobles de l’époque. Le Dr Jasolino et l’évêque Fabio Polverino furent les promoteurs de constructions thermales. Au début du XVIIe siècle fut achevé le complexe Pio Monte ; le marquis don Andrea d’Avalos y érigea ensuite les Établissements Belliazzi. Ainsi naquit le tourisme thermal.

Des étuves thermales (stufe) furent mises en place, qui produisirent des fumerolles curatives. On exploita aussi les fameuses boues (fango), dépôts argileux provenant de Selva Massara et Montecito à des fins thérapeutiques et esthétiques.

(suite…)

Continuer la lectureVille de Casamicciola Terme (Italie).

Tommaso Landolfi, écrivain, poète et traducteur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :9 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Tommaso Landolfi, né le 9 août 1908 à Pico, dans la province de Frosinone, dans le Latium, et mort le 8 juillet 1979 (à 70 ans) à Ronciglione, est un  écrivain, un poète et un traducteur italien du xxe siècle. Outre son œuvre narrative, assez singulière, il s’est fait particulièrement remarquer par ses traductions du russe. Bien que peu connu du grand public, peut-être à cause de son langage maniéré et baroque, et parce qu’il s’est maintenu éloigné des principaux courants littéraires italiens de l’après-guerre, il est considéré comme l’un des grands écrivains italiens du XXe siècle.


Il naquit dans une famille noble à Pico Farnese (aujourd’hui dans la province de Frosinone, mais alors dans celle de Caserta). C’est entre Pico, Rome et la Toscane qu’il a passé son enfance et son adolescence, marquées par la mort prématurée de sa mère, quand le futur auteur n’avait que deux ans. Il fit ses études universitaires d’abord à Rome puis à Florence. En 1932 il passa une maîtrise de langue et littérature russes, avec une thèse sur la poétesse Anna Akhmatova. Il collabora avec des revues de Florence, comme Letteratura et Campo di Marte, et plus tard il commença à publier aussi dans des revues de Rome (Occidente, L’Europa Orientale, L’Italia letteraria, Oggi). En 1937 il publia le volume de récits Dialogo dei massimi sistemi, que suivirent Il mar delle blatte e altre storie et le roman La Pierre de lune, tous les deux en 1939.

(suite…)

Continuer la lectureTommaso Landolfi, écrivain, poète et traducteur.