La Bataille de Pastrengo (1848).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 juin 2023
  • Temps de lecture :8 min de lecture

La bataille de Pastrengo est un épisode de la première guerre d’indépendance italienne. Elle se déroule le 30 avril 1848 lorsque le roi de Sardaigne, Charles-Albert, lance le IIe corps d’armée de l’armée sarde à l’assaut des positions que l’armée autrichienne du feld-maréchal Joseph Radetzky occupe sur la rive droite de l’Adige au nord de Vérone.


Le 18 mars 1848, l’insurrection dite « des cinq journées de Milan » commence, le commandant de l’armée du royaume lombard-vénitien, Radetzky ne réussit pas à la mater et est contrait d’abandonner Milan après cinq jours de combats. Des manifestations se produisent dans plusieurs villes du royaume et à Côme, la garnison se rend aux insurgés.

Le jour qui suit l’évacuation de Milan, Charles-Albert déclare la guerre à l’Autriche et traverse le Tessin.

L’armée comprend deux corps d’armée, le Ier confié à Eusebio Bava, avec la division Broglia et Federici, le IIe à Hector Gerbaix de Sonnaz, avec la division d’Arvillars et Ferrere ; de plus une division de réserve confiée au prince héritier Victor-Emmanuel, et un important corps d’artillerie confié au duc de Gênes, et de génie, confié à Agostino Chiodo. Carlo Canera di Salasco est le chef d’état-major mais dans les faits totalement aux ordres du roi.

L’avant-garde traverse le Tessin le 25 mars alors que Charles-Albert est à Pavie le 29 ; le 31, il prend son quartier général à Lodi. Le 4 avril, il tient un conseil de guerre à Crémone et le 5 il rejoint Bozzolo pendant que le Ier corps d’armée de Bava se rapproche de l’Oglio.

(suite…)

Continuer la lectureLa Bataille de Pastrengo (1848).

Ville de Marciana Marina (Italie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Marciana Marina est une commune de l’île d’Elbe, province de  Livourne région de Toscane en Italie.


À l’entrée du port, se trouve l’ancienne tour des Appiani, dont les formes actuelles sont attribuées à la seconde moitié du XVIe siècle. Le noyau de la commune, appelé Marina di Marciana ou Marciana Marittima, s’est  développé à l’origine au lieu-dit Il Cotone (terme local qui signifie « gros rocher », du latin accusatif cotem) à proximité d’un port naturel. Non loin de là, se trouvait une petite zone marécageuse, qui a ensuite été remblayée. Plus tard, il y a eu un nouveau développement urbain qui a donné naissance à ce qu’on appelle le “quartier long”. Au centre, sur la Piazza Vittorio Emanuele, se trouve l’église de Santa Chiara, datant de 1776. Les bâtiments historiques d’un grand intérêt sont la Villa Anselmi-Spinola (qui fut le siège d’un commandement de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale ) et la villa Leonardi (cette dernière avec une triple véranda sur colonnes de style toscan), datée du XIXe siècle. Au XVIIIe siècle, en raison de son importance portuaire et commerciale, Marciana Marina s’appelait “Petite Marseille”.

L’îlot appelé La Paolina est visible depuis la route qui relie Marciana Marina au hameau de Procchio. Nommé d’après Pauline Bonaparte à la suite de l’expansion touristique de l’après-guerre (à l’origine, l’îlot s’appelait Castiglioncello), il abrite les ruines d’une construction romaine datant d’une période comprise entre le Ier siècle avant JC. et le Ier siècle après JC. et appartenant peut-être à un ancien empire commercial. Des exemples d’architecture moderne d’après-guerre sont la Villa Spinelli (Crocetta), la Villa Albertini, la Villa Del Balzo et la Villa Vannini-Parenti (Bagno).

(suite…)

Continuer la lectureVille de Marciana Marina (Italie).

Le Château d’Otrante (Italie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :3 juin 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Le château d’Otrante (italien : Castello di Otranto) est un château qui se trouve à Otrante dans la province de Lecce (Pouilles) et dont l’origine remonte au XIe siècle.


Importante tête de pont vers l’Orient, la ville d’Otrante a été flanquée dès l’Antiquité par un système défensif à base de fortifications modifiées et renforcées au cours des siècles. Le siège de la ville de 1067 a fortement endommagé l’ensemble, qui a été réparé quelques années plus tard par Robert Guiscard.

En 1228, Frédéric IIe a renforcé le système, comme le prouvent les restes de la tour du corps médian cylindrique, englobée dans le bastion à fer de lance, et au nord-est la cour entourée d’une muraille.

Les fouilles des souterrains laissent supposer que le château primitif ait été bâti d’après un plan central quadrangulaire comportant à ses angles des tours cylindriques.

Après le sac d’Otrante de 1480 par les Turcs, le château a dû être reconstruit par Alphonse d’Aragon, duc de Calabre.

À la fin du xve siècle, la structure a été renforcée par les vénitiens qui  avaient pris possession des lieux, par l’ajout d’artillerie et bombardes.

De la période aragonaise, il reste le donjon et une partie de muraille.

(suite…)

Continuer la lectureLe Château d’Otrante (Italie).