Ville d’Arcevia (Italie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :30 mai 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Arcevia est une commune italienne d’environ 4 363 habitants, située dans la province d’Ancône, dans la Région des Marches, en Italie centrale

Le territoire de la commune d’Arcevia se trouve sur une pente de coteaux qui s’étendent du sud jusqu’à quelques kilomètres au nord près de la frontière communale.

Au sud, la ville se trouve à la frontière avec les montagnes de la Gola della Rossa, coteaux des Apennins qui s’étendent sur plusieurs kilomètres au sud dans d’autres communes adjacentes.

La commune d’Arcevia est la première ligne de partage des eaux entre la campagne des Marches, principalement vallonnée et qui s’étend sur  plusieurs kilomètres dans l’arrière-pays à partir du littoral, et les premières montagnes de l’Ombrie et des Marches, qui pointent de manière massive au-delà de la commune d’Arcevia en procédant à l’Ouest vers Fabriano et Sassoferrato.


Rocca Contrada est le nom médiéval d’Arcevia. Rocca signifiant Forteresse, un « monte della Rocca” est rappelé dans un document de 1065, un fundo della Rocca en un autre de 1130 et une Rocha de Contrado en 1147. Ce sont les documents les plus anciens connus qui attestent l’existence d’une colonie probablement déjà fortifiée, cependant identifiée par une forteresse ou forteresse, incluse dans le comté de Senigallia, situé sur le sommet du Sasso Cischiano, sur les dernières avancées de l’Apennin des Marches. L’acte de 1147 est d’un intérêt particulier car il fournirait l’appartenance du château à un seigneur du nom de Contrado, peut-être du germanique Konrad ou de la contraction de Conte rado, l’explication du nom composé Rocca Contrada.

(suite…)

Continuer la lectureVille d’Arcevia (Italie).

Ville de Braies (Italie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :30 mai 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Braies (en allemand, Prags) est une commune italienne d’environ 650 habitants située dans la province autonome de Bolzano dans la région du Trentin-Haut-Adige dans le Nord-Est de l’Italie. La commune se trouve dans le val Pusteria.

Le toponyme est attesté pour la première fois entre 965 et 973 comme Pragas, entre 1085 et 1097 comme Prages, et en 1298 comme Prags, et semble être d’origine pré-romaine, peut-être lié au terme celtique bracu (marais) ou barga (cabane).


Le territoire de la commune de Braies s’étend dans la vallée de Braies, au  cœur des Dolomites de Braies, à l’est du Tyrol du Sud. La majeure partie de la zone municipale est située dans le parc naturel Fanes – Sennes – Braies et couvre un total de 89,26 km2. La vallée de Braies bifurque entre Monguelfo (hameau de la municipalité de Monguelfo-Tesido) et Villabassa dans le val Pusteria au sud et se divise bientôt en deux branches après l’entrée de la vallée : une sud-ouest et une sud.

Dans la branche sud-ouest, coule le rio Braies. Au fond de la vallée se trouve le lac de Braies, dominé par la Croda del Becco.

(suite…)

Continuer la lectureVille de Braies (Italie).

Pier Luigi Nervi, architecte.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :30 mai 2023
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Pier Luigi Nervi (né le 21 juin 1891 à Sondrio, en Lombardie – mort le 9 janvier 1979 à Rome) est un ingénieur italien. Il est considéré comme un des ingénieurs et des architectes les plus significatifs du XXe siècle.


Pier Luigi Nervi étudie l’ingénierie à l’Université de Bologne, dont il sort diplômé en 1913.

Ses inventions, notamment dans le domaine du béton armé, lui permettent de résoudre de manière esthétique des valeurs architectoniques jusqu’alors insolubles.

L’une de ses premières réalisations importantes est le Stade Artemio-Franchi de Florence, construit entre 1929 et 1932. Pour les Jeux olympiques de 1960 à Rome, Pier Luigi Nervi construit le Palazzetto dello Sport, d’une capacité maximale de 4 000 places assises, où se déroulent les compétitions de basket-ball et d’haltérophilie. Il construit également la Salle Paul VI en 1969.

Après l’obtention de son diplôme en 1913, il rejoint la Société de  Construction en Béton. Pendant la 1re guerre mondiale, il sert l’armée italienne au sein du corps d’ingénierie.

L’aviation se développant à vitesse grand V, l’Europe a besoin de s’équiper en hangars. Pier Luigi Nervi va alors se faire remarquer par la création de hangars aux portées gigantesques tel que celui d’Orvieto en 1935 entièrement construit en béton renforcé et ceux d’Orbetello et Torre del Lago en 1939, qui marque ses débuts vers une architecture légère, aux nervures préfabriquées et utilisant une méthode de construction modulaire. Et il participe aux compétitions artistiques des Jeux olympiques d’été de 1936.

(suite…)

Continuer la lecturePier Luigi Nervi, architecte.