Éamonn Ceannt, révolutionnaire.

Éamonn Ceannt (21 septembre 1881 – 8 mai 1916), né Edward Thomas Kent , était un républicain irlandais, surtout connu pour son rôle dans l’  Insurrection de Pâques de 1916.


Ceannt est né dans le petit village de Ballymoe , surplombant la rivière Suck dans le comté de Galway. Ses parents étaient James Kent (4 juillet 1839 – 1895) et Joanne Galway. (Ils se sont mariés le 5 juillet 1870.) Il était le sixième de sept enfants, les autres étant William, Michael, Richard, Nell, John et James. Son père, James Kent, était un officier de la Royal Irish Constabulary. En poste à Ballymoe, en 1883, il est promu et transféré à Ardee, comté de Louth. Lorsque son père a pris sa retraite de la force, la famille a déménagé à Dublin. C’était un catholique très religieux famille et il a été dit que l’enseignement religieux de Ceannt dans son enfance est resté avec lui pour le reste de sa vie.

Deux événements évoquant le nationalisme à la fin du XIXe siècle sont la commémoration de 1798 et la guerre des Boers en Afrique du Sud. Éamonn s’est intéressé à ces événements. Il a participé à la commémoration.

Alors qu’il vivait dans le comté de Louth, Ceannt a fréquenté l’école  nationale De La Salle. Après 5 ans de scolarité à Louth, la famille a déménagé à Drogheda, où il a fréquenté l’école Christian Brothers, Sunday’s Gate (maintenant Scholars Townhouse Hotel). Ils ont déménagé à Dublin en 1892 et ont vécu à Drumcondra. Ici, il a fréquenté la North Richmond Street Christian Brothers School. Deux autres dirigeants du soulèvement de 1916, Seán Heuston et Con Colbert , ont fait leurs études dans cette école.

Ceannt a obtenu d’excellents résultats à ses examens finaux avant de quitter l’école. Après avoir terminé, il a eu l’opportunité de travailler pour la  fonction publique, mais a refusé ce poste car il pensait qu’il travaillerait pour les Britanniques. Il a ensuite obtenu un emploi au sein du personnel de bureau du trésorier municipal et du bureau des successions et des finances; il travaillait comme comptable à la Dublin Corporation de 1901 à 1916.

(suite…)

Continuer la lectureÉamonn Ceannt, révolutionnaire.

Patrick Pearse, avocat, poète, enseignant et activiste.

Patrick Henry Pearse (aussi connu sous le nom de Pádraig ou Pádraic Pearse ; en irlandais : Pádraig Anraí Mac Piarais), né le 10 novembre 1879 à Dublin et mort le 3 mai 1916 à la prison de Kilmainham, dans la même ville, est un enseignant, avocat, poète, écrivain, nationaliste, activiste politique  républicain et révolutionnaire irlandais qui a été l’un des leaders de la Révolution de Pâques de 1916. À la suite de son exécution et de celle de quinze autres patriotes, Pearse a été considéré par beaucoup comme l’incarnation de la rébellion irlandaise, dont il a été un des principaux responsables.


James Pearse, son père, originaire de Birmingham, maçon et sculpteur, créa une entreprise florissante de maçonnerie dans les années 1850, ce qui  permit aux Pearse une vie confortable. Pearse grandit entouré de livres. Sa mère, était de Dublin et la famille de son père, du comté de Meath, parlait couramment le gaélique irlandais. Sa famille instilla en lui un amour précoce pour la langue irlandaise.

En 1896, à 16 ans, il rejoint la Ligue gaélique. Il séjourne souvent dans le petit village gaélophone de Ros Muc pour mieux apprendre la langue. En 1903, à 23 ans, il devient rédacteur en chef de L’Épée de lumière. L’un des premiers héros de Pearse fut Cúchulainn, le guerrier mythologique, tandis que vers 30 ans, il commença à éprouver un vif intérêt pour les dirigeants des mouvements républicains passés, comme Wolfe Tone, Robert Emmet, Parnell, tous protestants : ce sont de tels hommes qui inspirèrent le catholique Pearse lors de la rébellion de 1916. En 1900, il obtint un  baccalauréat en langues modernes et la même année, il était également inscrit comme avocat.

(suite…)

Continuer la lecturePatrick Pearse, avocat, poète, enseignant et activiste.

James Connolly, révolutionnaire et syndicaliste.

James Connolly (Séamas Ó Conghaile en Irlandais), né le 5 juin 1868 à Édimbourg dans le quartier de Cowgate, en Écosse et fusillé le 12 mai 1916 à la prison de Kilmainham de Dublin en Irlande, est un marxiste, révolutionnaire et syndicaliste irlandais. S’il fut un infatigable rédacteur d’articles et auteur d’essais, il fut aussi un militant proche des ouvriers dont il défendait la cause que ce soit en Écosse, aux États-Unis ou en Irlande. Il est l’un des dirigeants de l’insurrection de Pâques 1916, les « Pâques sanglantes » à Dublin. Il fut l’un des fondateurs du premier Parti socialiste républicain irlandais et de l’Irish Citizen Army.


James Connolly nait le 5 juin 1868 à Édimbourg, dans une famille d’origine irlandaise, émigrée à la suite des famines des années 1840. Il nait et passe ses premières années dans le ghetto de Cowgate. Il étudie à l’école primaire catholique du quartier. Des conditions de vie misérables le font très tôt entrer en contact avec le monde du travail, puisqu’il est successivement apprenti imprimeur, apprenti boulanger et apprenti dans une tuilerie à Édimbourg, à partir des années 1878-1879. Il a conservé un fort accent écossais toute sa vie.

Il s’engage en 1882 à 14 ans en mentant sur son âge au 1er bataillon du King’s Liverpool Regiment qui est affecté en Irlande. Son frère, John, s’était déjà engagé avant lui dans le même régiment. L’Irlande est alors agitée par la Land War, la guerre agraire, une période d’agitation rurale sur fond de disette. Il développe une profonde haine pour l’armée britannique. Ce premier contact avec le pays de ses ancêtres s’avèrera décisif, il y rencontre Lillie Reynolds qui deviendra sa femme en 1889.

(suite…)

Continuer la lectureJames Connolly, révolutionnaire et syndicaliste.