Les Fables d’Ésope.

Écrites par un ancien esclave grec, vers la fin ou le milieu du VIe siècle avant notre ère, les Fables d’Ésope constituent le recueil de contes moraux le plus connu au monde. Les fables, au nombre de 725, étaient à l’origine racontées de personne à personne, non seulement pour se divertir, mais surtout pour transmettre ou enseigner une morale ou une leçon. Ces premières histoires sont essentiellement des mythes allégoriques mettant souvent en scène des

animaux ou des insectes, par exemple des renards, des sauterelles, des  grenouilles, des chats, des chiens, des fourmis, des crabes, des cerfs et des singes, qui représentent des humains engagés dans des situations  semblables à celles des hommes (une croyance connue sous le nom d’animisme). En définitive, les fables représentent l’une des caractéristiques les plus anciennes de la vie humaine: la narration.

Les origines des fables sont antérieures à celles des Grecs. Les proverbes sumériens, écrits quelque 1 500 ans av. JC, présentent des caractéristiques et une structure similaires à celles des fables grecques ultérieures. Les proverbes sumériens comportaient un personnage animal et contenaient souvent des conseils pratiques pour la vie quotidienne (“Tu ne dois pas te vanter; alors, on croira tes paroles”). Le style d’écriture des premiers proverbes et des fables qui suivirent était simple et direct. Aucun des deux ne contient beaucoup de mots. Les situations relatées dans les histoires commencent par un certain type d’incident et se terminent par une chute qui se transforme en la morale souvent reconnue de l’histoire. Ce n’est que beaucoup plus tard que les

Continuer la lecture de « Les Fables d’Ésope. »

Christopher Pissarides, économiste.

Christopher Antoniou Pissarides, né le 20 février 1948 à Nicosie, est un économiste britannico-chypriote. Il est professeur à la London School of Economics.

Il a reçu le prix dit Nobel d’économie en 2010, étant co-lauréat avec Dale Mortensen et Peter Diamond pour leur analyse des marchés avec désaccords de recherche.

Né à Chypre, Pissarides part étudier en Angleterre. Il reçoit de l’Université de l’Essex sa licence (bachelor degree) en 1970 puis sa maîtrise (master degree) en 1971. Il poursuit sa formation à la London School of Economics (LSE) et y obtient son doctorat (PhD) d’économie en 1973.

Après avoir travaillé à la Banque Centrale de Chypre et à l’Université de Southampton, Pissarides rejoint le corps professoral de la LSE en 1976. Il y est successivement Lecturer (1976-1982), Reader (1982-1986) puis Professor à partir de 1986.

Il est professeur invité à Harvard (1980), Princeton (1984), l’Institut universitaire  européen (1989), Berkeley (1990), UCLA (1996), Yale (2000), HKUST (2009) et l’université de Chypre (2010).

Continuer la lecture de « Christopher Pissarides, économiste. »

Tevkros Anthias, poète.

Tevkros Anthias (Andreas Pavlou) était un poète chypriote grec (1903-1968). Son œuvre la plus connue est le recueil de poésie « Les sifflets du clochard » ( Athènes , 1929).

Tevkros Anthias a été excommunié de l’ Église de Chypre pour le recueil de poésie “Second Presence” à travers les vers dont le poète a mis l’ouvrier à juger Dieu.


Tevkros Anthias, le pseudonyme littéraire d’Andreas Pavlos Hatziminas, est né à Kontea, Chypre en 1903. Après avoir appris ses premières lettres dans son village, il étudie ensuite au lycée commercial et au séminaire pan-chypriote de Larnaca, de où il obtient son diplôme en 1922. Le métropolite Meletios Metaxakis le prend sous sa protection et le destine à devenir prêtre . Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé comme enseignant à Chypre.  En 1919, il a d’abord utilisé le pseudonyme Tevkros Anthias. Bien qu’il souhaitait étudier à l’ Université , il n’a pas pu le faire, car il n’en avait pas les moyens. Aller àGrèce où il a travaillé comme enseignant dans la période 1924-1925 à Sparte, où il a également publié le magazine Floga. En 1930, il retourna à Chypre où il s’impliqua activement dans le mouvement gauchiste et ouvrier. Il est mort à Londres en 1968. Il s’est marié deux fois (première épouse : Lola Leontiadis et deuxième épouse : Anastasia Pagoni) et a eu un total de 3 filles et 2 fils.

Source : Wikipédia.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page