Erik Dietman, sculpteur, peintre et dessinateur.

Erik Dietman, né à Jönköping (Suède) le 11 septembre 1937 et mort à Paris (France) le 28 juin 2002, est un sculpteur, peintre et dessinateur suédois.

Artiste pluridisciplinaire, Erik Dietman s’est volontairement tenu en marge des mouvements artistiques de son époque avec lesquels il entretenait toutefois quelques affinités. Libre-penseur, c’est en artiste indépendant qu’il crée un corpus d’œuvres personnelles, oscillant entre réalité et poésie. La critique qu’il dresse contre les avant-gardes se teinte d’un humour subtil. Les dessins, les assemblages, les sculptures, s’articulent comme des rébus donnant une existence matérielle au mot. Son vocabulaire plastique, allant de l’assemblage composite au bronze monumental, conjugue la narration à la figuration et s’oriente vers le champ de la contrepèterie visuelle. Son art s’est imposé naturellement comme l’une des contributions les plus originales de la sculpture du XXe siècle.


Il se forge une solide culture artistique en visitant les expositions d’art moderne et s’intéresse à la littérature ainsi qu’à la poésie. Identifié comme objecteur de conscience, Erik Dietman est contraint de quitter la Suède en 1959 et s’établit à Paris, où il rencontre les membres du groupe Fluxus et du Nouveau Réalisme, Robert Filliou et Daniel Spoerri. Il entreprend ensuite de nombreux voyages qui lui permettent d’exposer à travers l’Europe.

Continuer la lecture de « Erik Dietman, sculpteur, peintre et dessinateur. »

Michael Warren, sculpteur.

Michael Warren (né en 1950 à Gorey, comté de Wexford, Irlande ) est un sculpteur irlandais qui produit de l’art public spécifique au site.

Inspiré par Oisín Kelly, son professeur d’art au St Columba’s College, Michael Warren étudie à la Bath Academy of Art, au Trinity College de Dublin et, de 1971 à 1975, à l’Accademia di Brera de Milan. Il vit et travaille maintenant dans le comté de Wexford.

Il a un certain nombre d’œuvres très visibles en Irlande, y compris la grande sculpture en bois devant les bureaux civiques de Dublin. Wood Quay, où se trouvent les bureaux municipaux, était le centre de Viking Dublin et la sculpture évoque la forme et la grâce puissante d’un navire viking. Il reflète également verticalement le balayage horizontal du Liffey à proximité  lorsqu’il entre dans sa baie. Un équilibre complexe de significations correspondant à un équilibre de substance délicat, bien que massif, est typique de son travail. Warren lui-même décrit l’ambiguïté utile de l’abstraction (Hill 1998)

Avec Roland Tallon , il crée Tulach a’ tSolais (Mound of Light), un mémorial de la rébellion de 1798 à Oulart Hill, dans le comté de Wexford. Ici, une pièce a été creusée dans une petite colline ; la pièce contient deux formes abstraites en chêne incurvé et est éclairée par la lumière naturelle tombant à travers une longue fente dans son plafond et ses murs. Malgré la constitution insolite et abstraite de ce mémorial et malgré la lourde résonance politique de la rébellion, Tulach a’ tSolais est populaire et en quelque sorte une attraction locale. Sa passerelle à Dún Laoghaire était moins populaire auprès de certaines personnes locales et elle a finalement été retirée et rendue à l’artiste.

Continuer la lecture de « Michael Warren, sculpteur. »

Jorge Dubon, architecte et sculpteur.

Jorge Dubon (ou Jorge Du Bon), né le 14 février 1938 à Chiapas au Mexique et mort le 8 septembre 2004 à Le Coudray, est un architecte, sculpteur et designer franco-mexicain.


Jorge Dubon étudie tout d’abord à Mexico à l’École nationale de peinture et sculpture « La Esmeralda », puis de 1956 à 1961, il fait des études  d’architecture à l’Université nationale.

Voulant compléter sa formation, il suit les cours de l’Institut d’urbanisme de Paris, et en 1961 et 1963, participe aux IIe et IIIe Biennales de sculpture de la ville de Paris.

En 1965, il obtient le Master en architecture de l’Université Harvard aux États-Unis.

Artiste invité à la School of Visual Arts de New York en 1967, il est aussi boursier de la Fondation Guggenheim (1964).

Grand prix de sculpture du Middelheim (1971), auteur d’une des plus grandes sculptures à l’air libre des États-Unis (Los Angeles en 1983), il est aussi acteur d’une vingtaine de Symposium internationaux (au Mexique, en Hongrie, en Yougoslavie, en Autriche…).

Jorge Dubon expose dans le monde entier et reçoit des commandes de l’État, notamment pour les Jeux olympiques de Mexico en 1968 et pour l’Olympiade d’Art à Séoul en 1988.

En 1992, il est présent au Symposium International de sculptures à l’air libre de Madrid.

Continuer la lecture de « Jorge Dubon, architecte et sculpteur. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page