Robert Siewert, homme politique.

Robert Siewert (né le 30 décembre 1887 à Schwersenz et décédé le 2 novembre 1973 à Berlin-Est) est un homme politique allemand et résistant contre le nazisme.


Robert Siewert est le fils d’un charpentier et devient maçon. Après son apprentissage, il part en voyage et adhère au SPD en 1906. De 1908 à 1915, il travaille comme maçon en Suisse où il rencontre Lénine et Heinrich Brandler. Au parlement de Saxe-Anhalt, il déclare avoir été arrêté pour activités politiques en Suisse. En 1913/1914, il travaille comme secrétaire local de l’Association suisse des travailleurs de la construction à Berne.

Pendant la Première Guerre mondiale, Siewert est soldat sur le front de l’Est et mène des activités illégales pour la ligue spartakiste. En 1918, il fait partie du Conseil des soldats de la Xe armée, puis devient membre du KPD.

En 1919, il devient responsable politique dans le district d’Erzgebirge-Vogtland, en 1919 et en 1920 délégué au congrès du parti et enfin secrétaire au congrès d’unification avec l’USPD. En 1920, il est élu au Landtag de l’État libre de Saxe2 et y siège jusqu’en 1929. Lors des congrès du KPD en 1921 et 1923, il est élu au comité central. En 1922, il est délégué au IVe congrès mondial de l’Internationale communiste. En 1922, il entre à la direction des éditions du parti. En 1923, il est responsable politique à Chemnitz.

Continuer la lecture de « Robert Siewert, homme politique. »

Roland, preux de Charlemagne.

Roland ou Hruotland (Hruodland en francique), dit « Roland le Preux », mort en 778 à Roncevaux, est un guerrier franc, préfet de la marche de Bretagne (praefectus britannici limitis), chargé de défendre la frontière du royaume des Francs contre les Bretons, et — selon la légende — neveu de Charlemagne. Il a notamment donné son nom à la brèche de Roland et à la Chanson de Roland. Il est considéré comme un des douze preux de Charlemagne.

Le personnage de Roland est associé à son épée Durandal, à son cheval Veillantif et à son cor, un olifant.


Selon la Vita Karoli Magni, œuvre écrite entre les années 829 et 836 par Éginhard, moine et chroniqueur, les Vascons massacrèrent Roland et toute son armée au cours de la bataille de Roncevaux.

Le roi Charles Ier, futur Charlemagne, conduisit effectivement ses troupes à Saragosse en Espagne à la demande du wali de la ville, Soliman ibn al-Arabi, mais ce dernier ayant été remplacé entre-temps, Charles trouva les portes de la ville closes. Pour compenser cet échec, l’aile occidentale de l’armée franque, conduite par le roi, s’en prit à la ville navarraise de Pampelune, qui avait pourtant résisté à la pression musulmane, mais dont les Francs rasèrent les défenses. Le 15 août 778, en représailles, des Vascons  rattrapèrent et anéantirent l’arrière-garde de l’armée du roi Charles, lourdement armée, alors qu’elle progressait dans une vallée encaissée depuis Roncevaux. Roland et quelques autres nobles y trouvèrent la mort, ainsi que le comte du palais Anselme le preux, et les Vascons reprirent le butin de Pampelune.

Continuer la lecture de « Roland, preux de Charlemagne. »

Le Zoo de Dresde (Allemagne).

Le zoo de Dresde a été ouvert le 9 mai 1861, ce qui en fait le quatrième zoo le plus ancien d’ Allemagne après Berlin, Francfort/Main et Cologne. Il est situé dans la partie sud-ouest du Grand Jardin et abrite environ 1 370 animaux de 235 espèces différentes, dont 79 espèces d’oiseaux et 60 espèces de mammifères. En 2018, il y avait 903 000 visiteurs, en 2019 environ 884 000. La superficie du zoo est d’environ 13 hectares.


En 1859, à la suggestion de “l’Association pour l’élevage de poulets” de Dresde, un comité fut formé qui, en coopération avec l’administration municipale, lança la fondation d’un zoo. Peter Joseph Lenné était l’ architecte paysagiste et l’ architecte Carl Adolph Canzler était responsable de tous les bâtiments du zoo. Après deux ans de construction, le zoo a été inauguré le 9 mai 1861. Le premier directeur du zoo était Albin Schoepf , qui a construit le zoo avec l’aide de son fils et plus tard directeur Adolph Schoepf . Depuis 1873, le zoo de Dresde s’occupe des grands singes, en particulier des orangs-outans, avec lequel le zoo a attiré l’attention du monde entier en 1927. Pour la première fois, la croissance d’un orang-outan et son élevage naturel par la mère ont été observés et documentés. De 1910 à 1934, Gustav Brandes était responsable du zoo, qui a jeté les bases d’un zoo moderne. Il a restructuré le zoo du pur spectacle animalier à un élevage adapté à l’espèce dans un environnement naturel.

Continuer la lecture de « Le Zoo de Dresde (Allemagne). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page