Loriot, comédien, humoriste, dessinateur et réalisateur.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :18 novembre 2022
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Bernhard-Viktor Christoph-Carl von Bülow (12 novembre 1923 – 22 août 2011), également connu sous le nom de Vicco von Bülow ou Loriot, était un comédien, humoriste, dessinateur, réalisateur, acteur allemand et écrivain.

Il était surtout connu pour ses dessins animés , les sketches de sa série télévisée Loriot de 1976 , aux côtés d’ Evelyn Hamann, et ses deux films, Ödipussi (1988) et Pappa Ante Portas (1991).

Dans la série télévisée Unsere Besten ( Notre meilleur ), Loriot a été classé 54e meilleur Allemand de tous les temps. Dans un épisode comique spécial d’ Unsere Besten, il a été classé comme le comédien allemand le plus célèbre de tous les temps.


Vicco von Bülow est né à Brandebourg-sur-la-Havel en Prusse, aujourd’hui Brandebourg, dans le nord-est de l’Allemagne moderne. La famille von Bülow appartient à l’aristocratie allemande. Ses parents, Johann-Albrecht Wilhelm von Bülow (1899–1972) et Charlotte ( née von Roeder, 1899–1929), se sont séparés peu après sa naissance et sa mère est décédée quand il avait six ans. Von Bülow et son frère ont grandi à Berlin avec leur grand-mère.

Von Bülow était encore à l’école lorsque la Seconde Guerre mondiale a commencé. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a suivi la tradition familiale et est devenu officier militaire. Il a été déployé sur le front de l’Est pendant trois ans, servant comme Oberleutnant du Panzergrenadierregiment 3  dans la 3e Panzer Division . Il a été décoré de la Croix de Fer 2ème classe et 1ère classe. Son frère cadet, Johann-Albrecht Sigismund von Bülow, a été tué le 21 mars 1945, moins de deux mois avant la fin de la Seconde Guerre mondiale. Interrogé lors d’une interview plus tard dans sa vie s’il avait été un bon soldat, il répondit : “Pas assez bon, sinon j’aurais fait partie de la résistance le 20 juillet 1944. Mais pour la terrible contribution allemande à l’histoire du monde, je serai honte pour le reste de ma vie.”

(suite…)

Continuer la lectureLoriot, comédien, humoriste, dessinateur et réalisateur.

Friedrich Löffler, médecin, hygiéniste et bactériologiste.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :18 novembre 2022
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Friedrich August Johannes Loeffler (né le 24 juin 1852 à Francfort-sur-l’Oder, décédé le 9 avril 1915 à Berlin) est un médecin prussien, hygiéniste et bactériologiste. Il est connu pour ses travaux sur la diphtérie, sur des agents pathogènes en médecine vétérinaire, tout en étant aussi un précurseur de la virologie.


Friedrich August Johannes Loeffler (né le 24 juin 1852 à Francfort-sur-l’Oder, décédé le 9 avril 1915 à Berlin) est un médecin prussien, hygiéniste et bactériologiste. Il est connu pour ses travaux sur la diphtérie, sur des agents pathogènes en médecine vétérinaire, tout en étant aussi un précurseur de la virologie.

Après avoir étudié la médecine à l’université de Wurtzbourg et au Friedrich-Wilhelm-Institut de Berlin où il rejoint le Pépinière-Corps Suevo-Borussia, il devient le collaborateur de Robert Koch à l’Office impérial de santé (Kaiserliches Gesundheitsamt).

En 1888, Loeffler devient professeur d’hygiène et d’histoire de la médecine à l’université de Greifswald, puis à Berlin.

(suite…)

Continuer la lectureFriedrich Löffler, médecin, hygiéniste et bactériologiste.

Les maisons à Colombages.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :18 novembre 2022
  • Temps de lecture :16 min de lecture

Une maison à colombages ou maison à pans de bois (expression plus adaptée lorsque la maison est à plusieurs étages), ou encore maison en corondages, est une maison constituée de deux éléments principaux :

  • le colombage, ensemble des poutres formant la charpente d’un mur. Cette ossature de bois est constituée de pans de bois dont les poutres délimitent des compartiments appelés carreaux ;
  • le hourdage, qui forme les murs et qui a un rôle de remplissage et de raidisseur.

L’habitation a beaucoup plus changé qu’il n’y paraît car, aujourd’hui, seules subsistent de l’époque les maisons les plus solides, surtout celles  construites en pierre ou en brique. Pourtant, ces matériaux sont  tardivement employés d’une manière générale et leur omniprésence actuelle masque le fait que la terre crue qui tombe en poussière en quelques siècles, a dû largement les concurrencer mais cette construction ne laisse pas de vestiges aussi éloquents. Connue dès le Néolithique, et dans l’Antiquité romaine sous le nom d’opus craticium, la maison à pan de bois est utilisée dans de nombreuses régions où le bois est abondant. À l’exception de la Scandinavie et la Russie qui privilégient la construction en bois massif empilé, le mode de construction le plus répandu associe le bois et le pisé, que ce soit en Europe occidentale avec crépi ou bois apparent (colombage) ou en Extrême-Orient (bambou et pisé).

(suite…)

Continuer la lectureLes maisons à Colombages.