Frédéric Dard, écrivain.

Frédéric Dard, né Frédéric Charles Antoine Dard le 29 juin 1921 à Bourgoin-Jallieu (Isère) et mort le 6 juin 2000 à Bonnefontaine (Fribourg) en Suisse, est un écrivain français principalement connu (dans une production extrêmement abondante) pour les aventures du commissaire San-Antonio, souvent aidé de son adjoint Bérurier, dont il a écrit 175 aventures depuis 1949.

Parallèlement aux San-Antonio (l’un des plus gros succès de l’édition française d’après-guerre), Frédéric Dard a produit sous son nom ou sous de nombreux pseudonymes des romans noirs, des ouvrages de suspense psychologique, des « grands romans », des nouvelles, ainsi qu’une multitude d’articles. Débordant d’activité, il fut également auteur dramatique, scénariste et dialoguiste de films.


Le père de Frédéric Dard, Francisque, d’abord chaudronnier dans la société Diederichs, lance une entreprise de chauffage central à Bourgoin-Jallieu. Sa mère, Joséphine-Anna Cadet, est fille d’agriculteurs. Frédéric Dard naît avec le bras gauche atrophié, inerte. Ses parents, très occupés par l’affaire familiale, le font élever par sa grand-mère Claudia Berlet qui l’incite à dévorer Les Pieds Nickelés autant que Les Misérables. Il en gardera un souvenir ému et le goût pour la lecture. Le jeune Frédéric surmonte ce handicap en puisant dans ses lectures et son imagination. Ne pouvant jouer avec les autres enfants, il se rattrape en leur racontant pendant les récréations les derniers films à l’affiche, et quand il ne les a pas vus, rivalise d’imagination pour les inventer.

Continuer la lecture de « Frédéric Dard, écrivain. »

Boris Vian, écrivain, poète, parolier, chanteur et critique musical.

Boris Vian, né le 10 mars 1920 à Ville-d’Avray (Seine-et-Oise) et mort le 23 juin 1959 à Paris (7e arrondissement), est un écrivain, poète, parolier, chanteur, critique musical, musicien de jazz (trompettiste) et directeur artistique français. Ingénieur formé à l’École centrale, il s’est aussi adonné aux activités de scénariste, de traducteur (anglais américain), de  conférencier, d’acteur et de peintre.

Sous le pseudonyme Vernon Sullivan, il a publié plusieurs romans dans le style américain, parmi lesquels J’irai cracher sur vos tombes qui a fait scandale et lui valut un procès retentissant. Si les écrits de Vernon Sullivan ont attiré à Boris Vian beaucoup d’ennuis avec la justice et le fisc, ils l’ont momentanément enrichi à tel point qu’il pouvait dire que Vernon Sullivan faisait vivre Boris Vian. Il a souvent utilisé d’autres pseudonymes, parfois sous la forme d’une anagramme, pour signer une multitude d’écrits.

Boris Vian a abordé à peu près tous les genres littéraires : poésie,  documents, chroniques, nouvelles. Il a aussi produit des pièces de théâtre et des scénarios pour le cinéma. Son œuvre est une mine dans laquelle on continue encore de découvrir de nouveaux manuscrits au XXIe siècle. Toutefois, sa bibliographie reste très difficile à dater avec précision, lui-même ne datant pas toujours ses manuscrits. Ainsi, Noël Arnaud dans les Vies parallèles de Boris Vian, et Claude J. Rameil qui ont fait des recherches très poussées, ne donnent pas les mêmes dates que les proches de l’auteur sur l’année de publication de certaines œuvres, notamment les Cent  sonnets.

Il est également l’auteur de peintures, de dessins et de croquis, exposés pour la première fois à l’annexe de La Nouvelle Revue française en 1946. Une exposition à la Bibliothèque Nationale de France lui a été consacrée en 2011-2012.

Continuer la lecture de « Boris Vian, écrivain, poète, parolier, chanteur et critique musical. »

Le Facteur d’orgues.

Un facteur d’orgues est un artisan (ou une entreprise artisanale) spécialisé dans la fabrication et l’entretien d’orgues complets et des nombreuses pièces entrant dans leur construction. Suivant l’importance des opérations de maintenance, on parle de dépoussiérage, de relevage, de restauration (souvent à l’identique), de reconstruction.

Ce métier nécessite la maîtrise de nombreuses disciplines, dont la  menuiserie, la mécanique, le travail des peaux et le formage des métaux, et des matières plastiques, l’électricité et l’électrotechnique, l’informatique, ainsi que des connaissances musicales et acoustiques très sérieuses. Il est répertorié parmi les métiers de l’artisanat d’art ; l’un de ces artisans est l’harmoniste, qui, sur le lieu même où sont les orgues, les règle en fonction de l’acoustique de ce lieu.

Continuer la lecture de « Le Facteur d’orgues. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.